L’ Ubj indignée des propos du ministre de l’intérieur




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 4 novembre 2014  à 18 : 46 : 45
a

L’Union Burundaise des Journalistes s’insurge contre les propos du ministre de l’intérieur qui a qualifié les journalistes de certains médias d’avocats du diable.

Lors de sa rencontre avec les leaders des confessions religieuses ce lundi, Edouard Nduwimana a accusé certains journalistes de dramatiser dans le traitement des informations relatives à l’insécurité.

Selon le président de l’Ubj, ces propos du ministre sont malvenus puisque les médias et les journalistes rapportent les faits qui se sont produits sur le terrain.

Alexandre Niyungeko fait savoir que les cas d’insécurité qui sont dénoncés par les habitants dans certaines localités et qui sont rapportés par les journalistes ne sont pas des inventions.

Alexandre Niyungeko rappelle aussi qu’il y a d’autres organisations de la société civile tant nationales qu’internationales qui ont dénoncé la persistance des cas d’insécurité. « .. Et là je citerais notamment dernièrement la mise en garde émise par les Ambassades des Etats Unis d’Amérique et de la Belgique à leurs ressortissants de ne pas fréquenter certaines localités qu’ils jugent en insécurité », a-t-il indiqué.

Le président de l’Ubj juge d’ailleurs contradictoires les propos du ministre de l’intérieur. Il souligne que le ministre avait lui-même confirmé devant les leaders des confessions religieuses la présence des membres du groupe terroriste Al Shabab sur le sol Burundais, avec les entrainements des jeunes en province de Kayanza. « N’est-ce pas une contradiction dans les propos du ministre », s’est-il interrogé.

Alexandre Niyungeko dit que les journalistes ne devraient pas être tenus pour des boucs émissaires alors qu’ils sont en train de faire leur métier , « celui d’informer ».

Les cas de Mwaro, à Rusaka, Gisozi, Mugongomanga, même dans la mairie de Bujumbura, à Kinindo, Ngagara, Kanyosha n’ont pas été inventés par les journalistes, a cité le président de l’Ubj, avant de préciser que c’est la population victime qui fait écho de ces violations.

Il encourage les journalistes à rapporter tous les faits en respectant la déontologie et les règles du métier.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

444 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  mercredi 5 novembre 2014   à 17 : 44 : 29

Ibi vyose bitegwa n’ ingene radio RPA icafuza umwuga wo kumenyesha amakuru mu Burundi.



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mardi 11 novembre 2014   à 18 : 54 : 01

REKA KUBESHA,MBEGA BIBAZA KO ABARUNDI BAKIRI ZA NGOMBE ZA
MWAMBUTSA AHO BABESHERA RPA IVYO IVUGA SITWE TUBITANGA ,NIYABA LETA ITASHAKA KO RPA IVUGA IBIGIGWA BIBI NIBUZE INZEGO ZAYO NIZO MBONERAKURE KUTOTEZA ABANYAGIHUGU,GURTYO
TUZOSHIKIRIZA IVYIZA BIKOGWA NA LETA,IKOZE BIBI HASHIKIRIZWA BIBI
NKAHANURA LETA KUHINDURA INGENDO ,NUKUKURA MUNZEGO ZIGIHUGU ABO BOSE BAYONONERA IKAKORESHA INTUNGANE,GURTYO AMAHORO AZOSASAGARA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo



a

Bubanza : plus de 500 enseignants inscrits de force dans des syndicats



a

Moins de 10% de taux de réussite à l’examen d‘état au lycée Bubanza.



a

Burundi : Vers une délimitation définitive des zones de frayère dans le lac Tanganyika



a

Rumonge : Le Burundi célèbre la journée internationale dédiée à la fille



a

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais



a

Le parlement burundais recommande la prolongation du mandat de la CVR



a

Education : les universités privées n’ont qu’un taux de réussite de 21 %





Les plus populaires
Berco Stars martelée par Dolphins ,(popularité : 3 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 3 %)

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques,(popularité : 3 %)

Kayanza : Gatara, la commune plus peuplée,(popularité : 3 %)

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative,(popularité : 3 %)

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo ,(popularité : 3 %)

Cultures vivrières : Un défi pour le Burundi,(popularité : 3 %)

Une guerre de mots entre Sérapion et Pontien,(popularité : 3 %)

Les réfugiés burundais rentrent au pays avec hésitation ,(popularité : 3 %)

La révision des textes de loi régissant la CNTB d’ici peu,(popularité : 3 %)