Muyinga : Imbonerakure, source du désordre




Par: Isanganiro , lundi 10 novembre 2014  à 09 : 28 : 00
a

Vendredi 7 novembre/2014, vers 21heure, à l’Auberge Mgr Nterere, des membres du conseil communal Muyinga ont été attaqués par des jeunes Imbonerakure.

Un certain Jésus Marie Joseph Ntinanirwa accompagné par Epimaque Murengerantwari ont été les premiers à recevoir des coups de la part des jeunes qui les attendaient au sortir du lieu de réception.

Jésus Marie dit avoir échappé de justesse à ce qu’il qualifie de tentative d’assassinat. Son visage présentait des signes de sang dans les yeux comme nous l’avons constaté quand il était à l’hôpital de Muyinga ce samedi.

A part les membres du conseil communal tabassés par les Imbonerakure, ces jeunes se sont également attaqués à d’autres militants du CNDD-FDD présents à cet hôtel. On citerait une certaine Asha membre influente de la ligue des femmes Abakenyererarugamba du même parti.

Les membres du conseil communal ont pu s’évader grâce à l’intervention de la police alertée par l’administrateur de la commune Muyinga.

Le chef provincial des imbonerakure au cachot

Pour rétablir l’ordre, la police a mis la main sur 4 jeunes du CNDD-FDD dont le représentant provincial M.Shabani Nimubona. Celui-ci crie à l’injustice, il est intervenu pour calmer les esprits nous-a-t-il indiqué.

La police les a conduits au cachot de police où ils ont passé la nuit du vendredi au samedi.

L’intervention musclée des corps de sécurité a surpris ces jeunes indiquant avoir agi par colère. Ils ont été fâché par les clauses de la réunion du conseil communal qui se serrait prononcé en faveur de la destitution d’un imbonerakure actuellement percepteur de taxes communales. Cet imbonerakure visé par la mesure, ne sachant ni lire ni écrire aurait du mal à accomplir sa tache de percepteur et aurait un statut double, journalier et en même temps contractuel de la commune Muyinga.

Déo Rwamuhizi, administrateur de la commune Muyinga indique ignorer la cause du désordre. Pour lui, la réunion du conseil communal s’était bien déroulée.

Le jeune en question reste au service sauf qu’on doit préciser son statut. Regrettant ce comportement, il a précisé que cela prouve à suffisance l’urgence de l’éducation aux valeurs citoyennes ces jours-ci.

L’un des hommes passé à tabas pense à un plan d’élimination physique de certains membres du conseil communal. Une plainte a été déposée en justice.

Entre temps, les 4 jeunes ont été sortis du cachot par les agents des services de renseignements vers 11h ce samedi. A bord d’un véhicule de la documentation : 3 d’entre eux auraient été conduits à Bujumbura, leur chef, M. Shabani aurait été relaxé d’après des sources policières.

Cause réelle du conflit

Depuis des mois, deux courants se sont formés au sein du parti présidentiel à Muyinga. D’après les militants du CNDD-FDD, pour se positionner sur les listes bloquées des élections prochaines, certains militants font la chasse à leur compagnon de lutte politique.

Ceux qui sont pourchassés sont surnommés Nyakuri. Ils sont soupçonnés de collaborer avec un certain Manassé Nzobonimpa, ex membre du comité des sages de ce parti.

Les dissensions internes provoquent des destitutions de leur poste pour les militants soupçonnés. Il leur même a été difficile de s’entendre sur le choix du chef de zone Muyinga, il y’a 6 mois que cette zone de la ville de Muyinga est sans chef.

Les grands ténors ; natifs de Muyinga, de l’état major du parti sont accusés par la partie dite Nyakuri d’attiser le feu et venir jouer au pompier pour des fins électoralistes.

Ce samedi, on s’attendait à l’arrivée ici à Muyinga du vice président du Cndd-fdd M.Victor Burikukiye natif de cette province. Une réunion à l’intention des cadres de ce parti a été animée, probablement pour calmer les esprits d’après des simples militants croisés tout près du cachot de police à Muyinga ce samedi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

698 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Vios   ce  lundi 10 novembre 2014   à 18 : 23 : 29

Emwe ico tutari bubone muri kino gihugu ntikibaho,izi mbonerakure mwigije gukubita abanyagihugu namwe ntimwogenda mudahonjenje na gato nibabadihe mwaba DD mwe,nejo baze babongere heheheheh.Ese gukubitwa numucangero wizaniye !!!!
Ngira mwarumvise ko bazi gukubita kabisa.
Ahubwo boza barasekura mwebwe nyene bakareka banyarucari bahogwa ubusa,hanyuma nugukubita Pita duce tubasiturana n’imizi ubutazogaruka muri kino gihugu.

Akari inyuma karahinda



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mardi 11 novembre 2014   à 11 : 55 : 30

les imbonerakire sources du desordres ,reka babahonje kivyo mwabigishije,umwana yarezwe nabi,iyo akuze uwo atangura gukubita ni se,
Ubu relo hageze ko bakubita abo ba DD bakabumvisha ko inyigisho bahawe ko bazifashe nkama,maze babadide batanguriye kusumba abandi



Par ROSE HAKIZIMANA   ce  vendredi 14 novembre 2014   à 20 : 36 : 45

SHA BOTANGURIRA KURI ABO BAKURU NIHO NOKWEMERA KO ICIGWA CAFASHE ,MAZE BAKABADIDA TRES SERIEUSEMENT NUMWETE MWINSHI
BAKARUHURIRA ABANYAGIHUGU NAKARE NTACO BABAHORA KANDI NTACO BUNGUKA,ARIKO BAGIYE KURABO BABIGISHIJE BOBAHA KURI YA MAFRANKA BIRIGWA BARIBA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !





Les plus populaires
Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 56 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 14 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit,(popularité : 3 %)

MUTAMBU : Trois personnes armées de fusils tuées et 4 fusils saisis,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

La 45ème promotion de l’ISCAM est crédible ,(popularité : 2 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 2 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 2 %)