Bientôt le procès Nyakabeto devant la CSTB




Par: Marc Niyonkuru, , lundi 10 novembre 2014  à 17 : 27 : 33
a

Le représentant du ministère public demande que le procès de Justin Nyakabeto contre l’Etat du Burundi relatif à la maison qu’il a cédée sur décision de la Commission Nationale des Terres et autres Biens soit transféré à la Cour Spéciale des Terres et autres Biens, CSTB.

Lors d’une audience publique à la cour administrative de Bujumbura ce lundi pendant près de 20 minutes, le représentant du ministère public a plaidé en tenant compte du contenu de la nouvelle loi régissant la CSTB. Selon lui, la Cour Administrative n’a pas de compétences pour statuer sur le procès. Il s’est basé en particulier sur l’article 23 de cette loi de la CSTB et sur l’article 9 de la loi de 2013 du président de la république portant mise en place de cette cour spéciale.

Ces articles stipulent que cette cour reçoit tous les recours contre les décisions prises par la Commission Nationale des Terres et autres Biens.

« Je demande à la cour de remarquer qu’elle n’a pas les prérogatives de statuer sur ce procès, voilà la seule exception de forme de nature à l’empêcher d’entrer dans le fond du procès », a souligné une représentante du ministère public.

Pour Me Gilbert Bigirimana son client ne remplit pas les critères pour que son dossier soit traité par la CSTB.

Selon lui, la loi régissant CSTB ne reçoit que seules les justiciables de la CNTB. « Or pour le cas d’espèce Justin Nyakabeto n’a pas été justiciables ni de premier ni de second degré », a souligné Me Gilbert Bigirimana.

Les membres du siège ont demandé à Justin Nyakabeto d’attendre la décision qui lui sera transmise par la cour administrative par rapport à cette requête.

En date du 28 mai 2013, la famille Justin Nyakabeto a été sommée de quitter la maison par la CNTB afin qu’elle soit restituée à celui que cette commission juge qu’il est le propriétaire mais qui l’avait perdue suite à la tragédie de 1972. Des habitants de Ngagara ayant fait résistence contre la décision de la CNTB, il a fallu léintervention de la police burundaise. Plus de 20 jeunes ont été incarcérés pour avoir constitués un obstacle à l’exécution de cette décision de la CNTB.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

523 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZIMANA   ce  mardi 18 novembre 2014   à 22 : 24 : 20

Bonjour a Jistin Nyakabeto nous vous encourageons a aller de
l avant la verite vaincra, la CNTB travaille comme un malfaiteur elle est pareille aux imbonerakure ou barukoti



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 3 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

L’Eglise Catholique dénonce encore des violations des droits de l’homme ,(popularité : 2 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 2 %)

Hassan Ruvakuki : De la perpetuité à trois ans ! ,(popularité : 2 %)

Il est dans les mains de la cour d’appel de Gitega,(popularité : 2 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 2 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 2 %)

Défense pour Sinduhije auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU ,(popularité : 2 %)