Le tambour burundais, futur patrimoine culturel de l’humanité




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 11 novembre 2014  à 17 : 12 : 30
a

Le Burundi a déjà franchi le processus d’inscription du tambour sur la liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité, a annoncé le ministre de la jeunesse, des sports et de la culture au cours d’une conférence de presse de ce mardi. Adolphe Rukenkanya a précisé que cette inscription s’inscrit dans le cadre de la mise en œuvre de la Convention 2003 de l’Unesco, dite « Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel ».

Le ministre de la culture a expliqué le patrimoine culturel immatériel comme s’agissant des pratiques, des représentations, expressions, connaissances et savoir-faire ainsi que les instruments, objets, artefacts et espaces qui leurs sont associés que les communautés, les groupes et le cas échéant les individus reconnaissent comme faisant partie de leur patrimoine culturel. « Le Burundi est donc un Etat partie à cette convention depuis le 25 Août 2006 », a précisé Adolphe Rukenkanaya.

La demande d’inscription du tambour Burundais a reçu une recommandation favorable par le comité subsidiaire chargé de l’évaluation technique des dossiers en 2013, a informé le ministre de la culture. Le tambour constitue donc l’un des éléments en lequel les Burundais se reconnaissent en tant que facteur de Leur identité culturelle. Adolphe Rukenkanya affiche l’espoir que cette demande sera admise. « Il y a donc une forte chance que l’élément présenté par le Burundi soit inscrit au patrimoine culturel immatériel », a-t-il dit. La prochaine session inter gouvernementale (la 9e du genre) se penchera sur cette question du 24 au 29 du mois de Novembre courant, au siège de l’Unesco à Paris.

Le ministre de la culture fait savoir que le peuple Burundi s’attend à des retombées positives au cas où cette demande serait concrétisée. Il note entre autre une meilleure visibilité internationale du pays à travers la danse du tambour, des incidences sur le plan touristique, ainsi que la promotion des détenteurs du patrimoine qui sera assurée par l’augmentation de ce flux touristique au sanctuaire du tambour, ainsi que la possibilité de canaliser les demandes d’assistances internationales pour la promotion des échanges culturelles à travers ma mobilité des artistes et la mise en valeur de cet élément sur le plan national et international.

Dans cette prochaine session intergouvernementale, les tambourinaires burundais auront l’occasion d’exposer ce patrimoine culturel. Ils seront accompagnés par les danseuses. Comme la culture Burundaise ne permet pas à la femme de jouer au tambour, les filles vont seulement jouer à ce rythme, souligne le ministre Rukenkanya. Il explique que la demande d’inscription au patrimoine culturel si ce patrimoine ne fait mention d’aucune discrimination.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

499 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national



a

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine



a

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants



a

Culture : l’élection Miss Burundi 2018 reportée sine die



a

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA



a

Miss Burundi : la couronne à quel prix ?



a

PSG - REAL : Une finale avant la lettre



a

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs



a

Victoires prévisibles d’Olympique Stars et Lydia Lydic, rassurent les entraineurs



a

Journée internationale du sport féminin inconnue au Burundi





Les plus populaires
L’étoile du Burundi à la coupe de confédération, risque la dernière position du championnat national ,(popularité : 7 %)

Culture : l’élection Miss Burundi 2018 reportée sine die,(popularité : 3 %)

Championnat national : la FFB à la chasse aux documents manquants ,(popularité : 2 %)

"Vuga, révélation de mes talents ", témoigne Vestine ,(popularité : 2 %)

Football : L’importance de l’éducation des jeunes joueurs,(popularité : 2 %)

Onze pros pour renforcer les Intamba mu Rugamba ,(popularité : 2 %)

La 6ème édition d’ Isanganiro Award, vers un bon résultat,(popularité : 2 %)

Liliane Nshimirimana rejoint le bureau exécutif de l’AIPSA,(popularité : 2 %)

Primus Ligue : Résultats et Classement de la 21è Journée ,(popularité : 2 %)

L’orchestre Peace & Love reprend les karaoke,(popularité : 2 %)