UB : Bientôt 2 ans de retard pour le début de l’année académique




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 14 novembre 2014  à 06 : 16 : 27
a

Plus de 3.100 étudiants enregistrent plus d’une année de retard pour le début de l’année académique 2013-2014 à l’Université du Burundi.

Le recteur Dr Hakiza Gaston (voir la photo) souligne que cette université manque de locaux pour accueillir cette promotion au moment où le représentant du syndicat des enseignants Dr Pascal Kakana parle de sa part d’absence de vision pour débloquer cette situation.

En marge de la célébration de 50 ans d’existence de cette université ce mercredi , Gaston Hakiza a en effet souligné que l’université est incapable de recevoir ces étudiants suite au manque de locaux.

Il a dit que chaque année l’Université du Burundi s’acquitte d’une enveloppe de plus de 180 millions de francs bu représentant la location des locaux qui servent d’auditoires à l’avenue du large en Mairie de Bujumbura.

Il serait pour le moment que l’université revoit à la hausse cette facture pour accueillir d’autres étudiants selon lui.

Il a souligné que l’Université est en pourparlers avec l’Université sagesse d’Afrique pour débloquer cette situation à faible cout.

Toutefois, il estime qu’il serait pour le moment sage que l’Université construise ses propres infrastructures.

D’autres auditoires sont en cours de constructions notamment dans la faculté des lettres et sciences humaines, dans la faculté des sciences économiques et administratives selon toujours ses propos.

Quant à la date précise d’ouverture académique 2013-2014, cette autorité rectorale reste évasive.

« Nous pensons qu’en décembre les étudiants vont commencer à étudier mais je précise très bien cette date est toujours provisoire », a souligné Dr Gaston Hakiza.

De la part de Pascal Kakana , président du syndicat du personnel enseignant de l’Université du Burundi, le nœud du problème est l’absence de vision dans les politiques de l’enseignement supérieur et en particulier de la gestion de l’Université du Burundi.

Pour lui, l’Université devrait plutôt être dotée d’un budget pour ériger ses propres infrastructures.

Selon lui, la date de fin décembre qu’il a proposé pour le début de l’année académique est impossible.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

449 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par NGANJI   ce  vendredi 14 novembre 2014   à 06 : 50 : 34

Ayo muriha kukwezi urayazi neza ubwo nigituma urakizi.
aho muri lettre muriko mwubakayo iki ? Kizokwakira abanyeshuri bangahe ? Kuburyo bungana iki ?
Nico kimwe yaho handi hose.
None ga Dr (ndibaza ko aba Dr bose batameze nkawe) muri rectorat nta mu comptable, economiste,, ingenieur mufise ?
None ga Dr ubwo akazi kanyu ntikagarukira gusaba budget no kurya commission gusa ?
Niba ari ikibazo c’umugambwe naho egera Maniratunga kuri aeroport akubwire uko atwara vyose akabishobora.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative



a

Kayanza : l’ambassadeur du japon au Burundi inaugure une adduction d’eau potable à Gahombo





Les plus populaires
Le secteur de l’éducation "en ruine" !,(popularité : 98 %)

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants,(popularité : 25 %)

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...,(popularité : 17 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 7 %)

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés,(popularité : 5 %)

Ruyigi : Le Centre St François de Kayongozi, plus de 30 ans au service de la population démunie,(popularité : 5 %)

Muyinga/Handicapés à l’école,(popularité : 4 %)

La loi de la jungle se taille de l’espace à Bujumbura ,(popularité : 4 %)

La sexualité reste un sujet tabou au Burundi. Alors ?,(popularité : 3 %)

Vers la reprise des cours dans les universités privées,(popularité : 3 %)