Les vaches en débandade dans la réserve naturelle de la Rukoko




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 15 novembre 2014  à 10 : 12 : 08
a

Plus de 17000 vaches errent dans la réserve naturelle de la Rukoko depuis mardi soir. Le ministre de la défense nationale et des anciens combattants est pointé du doigt pour avoir intimé l’ordre aux militaires de déloger les vaches d’une localité que le gouverneur de Bubanza leur avaient pourtant accordé en attendant que leurs divergences de vue trouvent une issue.

Dans la réserve naturelle, les veaux, les taureaux, et mêmes les éleveurs errent dans la réserve naturelle de la Rukoko sans savoir où passer même pendant la nuit. 91 étables dans lesquelles elles logeaient ont été brulées par les militaires depuis mardi. « La mesure est venue d’en haut », disaient au départ ces éleveurs qui ne savaient à quel saint se vouer.

Ce vendredi, ces éleveurs ont souligné que le ministre de la défense nationale et des anciens combattants, le Général Major Pontien Gaciyubwenge s’est rendu jeudi soir dans cette localité à bord d’une camionnette de l’armée Burundaise. Il a fait chasser toutes les vaches de la 8ème transversale à la dixième dans la réserve naturelle de la Rukoko.

Pour le moment, le responsable de l’association des éleveurs dans cette réserve n’en revient pas. Jean Bosco Hatungimana estime que suite à cette décision du ministre Pontien Gaciyubwenge, le nombre de vaches perdues est inconnue et est allé croissant.

« Certains cherchent leurs vaches depuis mardi dans la foret de la Rukoko mais la décision du ministre est venue empirée la situation » a souligné Jean Bosco Hatungimana.

Le ministère de la défense reproche à ces éleveurs de cotiser de l’argent pour les hommes armés membres du FNL, aile de Nzabampema qui attaquent ces derniers jours dans la réserve naturelle de la Rukoko. « Ce jeudi, ils ont attaqué ; est ce que nous étions là ? » a réagi Jean Bosco Hatungimana visiblement pris de colère.

Jusqu’à présent le sort réservé à ces vaches est un secret. Le gouverneur de la province ne s’est pas exprimé sur la question car il était en réunion avec le président de la république en province de Muyinga.

La réaction du porte parole de la défense nationale et des anciens combattants n’a pas tardé. Faisant un démenti au soi-disant ordre du ministre Gaciyubwenge, le colonel Gaspard Baratuza a indiqué qu’il n’est pas encore temps que le ministre agisse ainsi aussi vite. Pour lui, la question n’est pas aussi grave pour qu’il intervienne personnellement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

682 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  lundi 17 novembre 2014   à 16 : 49 : 00

Au lieu de chercher ceux qui cotisent pour les ’rebelles’ a Rukoko, il vaudrait mieux commencer a chercher autour de lui... le vers est dans le fruit !!!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bujumbura : Les habitants de Gisyo crient au secours



a

Burundi : Passation du concours national d’orientation au post-fondamental



a

Les albinos, ravis de l’évolution de leur situation sécuritaire au Burundi



a

Rumonge : Un dernier redéploiement des enseignants ?



a

Les fonctionnaires de Karusi appelés à une autre cotisation pour le stade en cours de construction



a

Muyinga : Les enseignants viennent en aide aux vulnérables.



a

Muyinga : L’épidémie du paludisme en régression.



a

Le centre d’assistance intégrale pour les victimes des violences sexuelles moins connu à Muyinga.



a

AFSC : 100 ans de consolidation de la paix à travers le monde



a

Bubanza : Un ouf de soulagement pour les habitants de kagwema





Les plus populaires
Bujumbura : Les habitants de Gisyo crient au secours,(popularité : 9 %)

L’épidémie de choléra à l’ETS Kamenge,(popularité : 2 %)

Région des Grands Lacs : Un peuple blessé dans le besoin de guérison,(popularité : 2 %)

Visite de Mme Grynspan Rebeca des projets du PNUD à Bubanza,(popularité : 2 %)

La CNTB satisfaite de ses réalisations ,(popularité : 2 %)

Grâce présidentielle aux prisonniers ,(popularité : 2 %)

Persistance de la grève à l’ENS,(popularité : 2 %)

Incendie : les commerçants ne savent plus à quel saint se vouer ,(popularité : 2 %)

Burundi : Passation du concours national d’orientation au post-fondamental ,(popularité : 2 %)

Cooptation d’une note de 10% aux finalistes de l’école secondaire,(popularité : 2 %)