Le budget général de 2015 toujours déficitaire




Par: Désiré Nimubona , mardi 18 novembre 2014  à 18 : 36 : 52
a

Le budget général de l’Etat Burundais en 2015 a été estimé à 1.534,3 milliards de francs burundais selon un communiqué du Gouvernement burundais, qui reconnait aussi que le budget, reste, comme celui de l’exercice en cours, déficitaire.

Le déficit budgétaire s’agrandit en une année

Selon le Gouvernement, « (…) les ressources du Budget général y compris les dons, (…) sont estimées à 1.419,6 milliards de francs burundais », soit un déficit de près de 115 milliards.

Selon le Gouvernement, le financement du déficit proviendra de l’endettement à la fois extérieur et intérieur.

L’année passé (année budgétaire 2014 en cours), le déficit était évalué à près de 70 milliards de francs burundais, une augmentation de près de 40 milliards de francs burundais pour l’année qui vient car le déficit arrive à 115 milliards cette année.

Le gouvernement explique les causes de cette augmentation en ces termes :

« La politique budgétaire qui sera menée consistera à la poursuite de la mise en œuvre effective des réformes déjà engagées pour accroître le recouvrement des ressources et les orienter dans les secteurs porteurs de croissance tout en maintenant le niveau des acquis dans les secteurs sociaux, mais également au financement des prochaine élections » dit le communiqué du Gouvernement.

L’élaboration de ce budget intervient dans un environnement international caractérisé par un redressement de l’économie mais reste exposé à des contradictions anciennes et nouvelles qui pourraient atténuer la croissance, selon les explications du Gouvernement d’où son espoir.

Les motifs de cette augmentation au niveau interne selon le gouvernement ce sont les élections de 2015.

Pour y arriver l’Office Burundais des Recettes (OBR) va élargir l’assiette fiscale, lutter contre la fraude et l’évasion fiscale, renforcer le recouvrement des arriérés et maîtriser les exonérations, conclut le Gouvernement.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

572 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 21 %)

Sous pression, le président suspend l’attribution du terrain de l’ancien marché central aux chinois,(popularité : 6 %)

L’Onu reste au côté du Burundi ,(popularité : 6 %)

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs ,(popularité : 6 %)

Le café burundais remporte la première place au cup of excellence,(popularité : 5 %)

Le Burundi gifle 53 importateurs de carburant,(popularité : 4 %)

Le barème d’octroi des ordres et frais de mission réorganisé au Burundi,(popularité : 4 %)

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout,(popularité : 4 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Colloque sur l’élevage au Burundi : les acteurs veulent moderniser le secteur,(popularité : 3 %)