Plus de 40 vaches perdues dans la Rukoko




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 18 novembre 2014  à 16 : 13 : 53
a

Douze éleveurs de vaches disent qu’ils ont perdu leurs vaches depuis mercredi de la semaine passée à cause des militaires qui ont brulés les étables dans la réserve naturelle de la Rukoko sur injonction du ministre de la défense nationale et des anciens combattants.

Dans une réunion des éleveurs de vaches dans la réserve naturelle de la Rukoko ce lundi après avec les représentants de l’administration provinciale, ces éleveurs ont souligné qu’ils sont incapable de savoir où vont brouter les vaches depuis qu’elles aient été chassées de la Rukoko.

Ils ont souligné que suite à cette mesure, leurs vaches errent toujours dans la rue proche de la réserve naturelle de la Rukoko et en même temps exposées aux matraques des militaires assurant la sécurité dans ladite réserve naturelle.

Ernest Bimenyimana , le responsable juridique dans l’association des éleveurs de la réserve naturelle de la Rukoko n’en revient pas. Selon lui, les militaires ont brulé les habits, les étables, et certains veaux ont aussi été brulés suite à cet incident voulu.

Pour le moment, les 241 éleveurs ne savent à quel saint se vouer après que le militaire ait décidé de chasser de chasser de cette localité suite à la décision du Général Major Pontien Gaciyubwenge.

Ils regrettent du silence dans lequel se trouvent certains des responsables de l’administration et de l’armée burundaise et promettent de porter plainte au cas où leurs plaintes ne trouveraient pas solutions.

Pour le moment, plus de 11 milles vaches et leurs veaux errent dans la Rukoko avec leurs bergers. Ils n’ont pas d’étables ou d’autres abris fixes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

250 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Bakara   ce  mercredi 19 novembre 2014   à 16 : 54 : 34

La forêt de Rukoko est devenue une ferme collective !!!
La surpopulation humaine et animale va être très dure à gérer dans ce pays ! Je plains ceux qui ont ou auront en charge les destinées de tous ces humains et toutes ces flores et faunes !!!!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée



a

Le secteur de l’éducation "en ruine" !



a

« Je ne vois pas comment le directeur ne nous...



a

Neuf institutions universitaires interdites d’enrôler de nouveaux étudiants



a

Bubanza : le lycée kanura de Gihanga, confrontée à plusieurs difficultés



a

Buyenzi : Les filles et femmes face à l’éducation conjugale !



a

Le plan innovant de la ville de Bujumbura 2020-2045 : Les habitants de Gihanga s’inquiètent



a

Burundi-Education : Un nouveau campus de l’ENS s’ouvre à Mugara



a

Rumonge : Des enseignants réclament les frais de documents pédagogiques



a

Rumonge : La divagation du bétail se poursuit malgré l’opposition administrative





Les plus populaires
La décision de faire payer 300 fbu chez les dockers du marché dit chez Sion reste inchangée,(popularité : 17 %)

Formation pour la première année post-fondamentale,(popularité : 6 %)

L’eau propre, une denrée rare dans la ville de Rumonge,(popularité : 5 %)

Editorial : « Eduquer ou Périr »,(popularité : 4 %)

Rumonge : les prix de l’huile de palme chutent,(popularité : 4 %)

Le Japon finance la CFP/OPDE à plus de 140 millions de francs burundais,(popularité : 4 %)

Education : Cinq finalistes d’ITAB Karusi sous les verrous depuis le 10 Aout ,(popularité : 4 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 4 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 4 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 4 %)