Plus de 40 vaches perdues dans la Rukoko




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 18 novembre 2014  à 16 : 13 : 53
a

Douze éleveurs de vaches disent qu’ils ont perdu leurs vaches depuis mercredi de la semaine passée à cause des militaires qui ont brulés les étables dans la réserve naturelle de la Rukoko sur injonction du ministre de la défense nationale et des anciens combattants.

Dans une réunion des éleveurs de vaches dans la réserve naturelle de la Rukoko ce lundi après avec les représentants de l’administration provinciale, ces éleveurs ont souligné qu’ils sont incapable de savoir où vont brouter les vaches depuis qu’elles aient été chassées de la Rukoko.

Ils ont souligné que suite à cette mesure, leurs vaches errent toujours dans la rue proche de la réserve naturelle de la Rukoko et en même temps exposées aux matraques des militaires assurant la sécurité dans ladite réserve naturelle.

Ernest Bimenyimana , le responsable juridique dans l’association des éleveurs de la réserve naturelle de la Rukoko n’en revient pas. Selon lui, les militaires ont brulé les habits, les étables, et certains veaux ont aussi été brulés suite à cet incident voulu.

Pour le moment, les 241 éleveurs ne savent à quel saint se vouer après que le militaire ait décidé de chasser de chasser de cette localité suite à la décision du Général Major Pontien Gaciyubwenge.

Ils regrettent du silence dans lequel se trouvent certains des responsables de l’administration et de l’armée burundaise et promettent de porter plainte au cas où leurs plaintes ne trouveraient pas solutions.

Pour le moment, plus de 11 milles vaches et leurs veaux errent dans la Rukoko avec leurs bergers. Ils n’ont pas d’étables ou d’autres abris fixes.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

265 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Bakara   ce  mercredi 19 novembre 2014   à 16 : 54 : 34

La forêt de Rukoko est devenue une ferme collective !!!
La surpopulation humaine et animale va être très dure à gérer dans ce pays ! Je plains ceux qui ont ou auront en charge les destinées de tous ces humains et toutes ces flores et faunes !!!!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises



a

Assemblée nationale : la réinsertion des enfants de la rue jugée peu productive



a

Bujumbura : grogne des taxi-vélos membres de la Sotavebu



a

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage



a

Karusi : une mère et ses trois enfants accueillis au bureau du CDFC



a

L’Aïd el-Fitr : les leaders appellent à l’unité des musulmans à l’approche des élections de 2020





Les plus populaires
Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 13 %)

MWARO : Les écoles à internat sont au point-mort à quelques jours de la rentrée scolaire,(popularité : 9 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 8 %)

Désiré Niyondiko n’est plus, son épouse et son guide spirituel témoignent ,(popularité : 8 %)

Pose de la première pierre du bâtiment de la présidence par le numéro un burundais,(popularité : 8 %)

Burundi : Quand la “vie” du scanner de Karuzi est dans les mains du ministère de la santé,(popularité : 8 %)

Père Noel donne la joie aux touts petits,(popularité : 8 %)

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama,(popularité : 8 %)

EDUCATION/Pas de désœuvrement dans les classes de 9 ème à kabezi,(popularité : 8 %)

Les hôpitaux privés très affectés par la crise,(popularité : 7 %)