Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


MUYINGA : Un « polygame » prend sa dixième femme âgée de 52 ans !




Par: Dieudonné Nzeyimana , jeudi 20 novembre 2014  à 16 : 05 : 42
a

Ce mercredi un certain SADEDE a été arreté par la police à Muyinga sur plainte du chef de colline Burima commune et province Muyinga. Sadede est accusé de perturber l’ordre sur cette colline.

Dans la nuit du mardi au mercredi, des épouses de cet homme se sont coalisées pour attaquer cet homme ayant fondé un nouveau foyer au quartier Kinyota de la ville de Muyinga. Le nouveau marié âgé de moins de 40 ans a épousé une nouvelle femme de 52 ans, la dixième d’après Célestin Nduwimana, conseiller social de l’administrateur de la commune Muyinga.

Durant toute la nuit,des jets de pierres se sont fait entendre sur le toit du nouveau couple.Sadede affirme avoir passé cette nuit dans une peur panique suite à l’intervention des jeunes Imbonerakure alertés par le chef de colline pour ceinturer son domicile.

Cet homme déclare être injustement malmené. « J’ai quatre femmes pour le moment, ma bien aimée est la cinquième », précision de Sadede, faisant semblant d’ignorer le nombre total de ses femmes.

Asmani Bucumi, grand frère à Sadede, dit qu’au total cette famille dénombre dix épouses de Sadede, quelques unes ont du plier bagage au regard de son comportement.

Aujourd’hui,poursuit le meme membre de la famille,l’eau a débordé la vase car, pour trouver la dote de la nouvelle aimée, Sadede a vendu deux vaches appartenant aux anciennes épouses.On craint surtout pour l’avenir des enfants signifie-t-il.

La loi est lacunaire ; constat des administratifs à Muyinga

D’après Célestin NDUWIMANA Conseiller socio-administratif en commune Muyinga, l’homme arrêté en tant que source d’insécurité a vite été relaxé par la police. On l’accuse de polygamie mais d’après le code pénal burundais, Sadede n’a fait que du concubinage. Aucune des dix femmes n’est inscrite à l’état civil, fait remarquer cet administratif.

« C’est la loi qui est lacunaire », regrette M.Nduwimana. Pour lui, cet homme devrait être puni non seulement car il cause du désordre mais aussi en songeant à la maitrise de la démographie. Plus on a de femmes, plus on risque d’avoir beaucoup d’enfants.

Les conséquences de la croissance démesurée de la population sont entre autres des conflits fonciers, des enfants abandonnés par des parents…Arguments balayés du revers de la main par ce « polygame » demandant plutôt le respect de ses droits.

Sadede fait valoir son droit à avoir plusieurs femmes en tant que musulman. Quant à la maitrise de la démographie, il rappelle que sa nouvelle épouse a atteint la ménopause.Et d’ajouter qu’il a décidé d’aider cette femme, une veuve qui a jugé bon dire au revoir à ses enfants et petits enfants.

Pour certains des enfants de cette mère décidée à se remarier, cette maman aurait des troubles psychiques.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

779 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par harerimana pacifique   ce  jeudi 20 novembre 2014   à 16 : 20 : 50

mbega ibibi vyose biza biva i ngozi na muyinga ga yemwe ?uwo numuvumo uvuye kuri UHORAHO.BICE ,BASAMBANE,BAKORE IBIBI VYOSE IMANA YANKA NGO BAFISE UBURENGANZIRA BWUGUSAMBANA BAFISE ABAGORE.HANYUMA NUMVISE NGO KUJA KWIYANDIKISHA NGO GUTORA.MBEGA TUJAGUTORA DUTORA NDE ?DUTORUWOMUHUTU WUMWICANYI ?AHUBWO ABARUNDI NIBACUBWENGE BAREKE KUJA KWITOZA ICOKIGUGU GIHEzE CIHUBUTEGETSI NGO CABUHAWE NIMANA NAHO NISATANI



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 26 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 7 %)

L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais,(popularité : 7 %)

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage,(popularité : 5 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 5 %)

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises,(popularité : 5 %)

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 5 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 5 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)

le Burundi est il à l’abri des risques de catastrhes ?,(popularité : 4 %)