Paralysie des activités dans la Rukoko




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 21 novembre 2014  à 18 : 07 : 58
a

L’administration provinciale et les institutions de sécurité accusent les cultivateurs et les autres personnes exerçant des activités dans cette localité de perturber l’environnement.

Jean Baptiste Hatungimana, le responsable des éleveurs a dit ce vendredi qu’il reste tout simplement se rendre chez l’ombudsman burundais pour l’implorer à venir à bout de la question ‘’ il reste à décider pour voir si les éleveurs se rendront à cette institution entre lundi et mardi de la semaine selon cet homme’’ a-t-il souligné.

De la 5eme transversale jusqu’a la dixième, les militaires et les policiers empêchent à toutes les personnes d’entrer dans réserve. Ils les battent et courent derrière pour les freiner d’y exercer les activités champêtres. Le responsable des éleveurs n’en revient pas.

Le gouvernement n’a pas surtout besoin que d’éleveurs au regard de cette chasse dirigées contre les vaches, les bergers et éleveurs selon lui. Ces éleveurs estiment que depuis bientôt une semaine les vaches errent dans la Rukoko sans étables ni bergers et à la merci des éventuels malfaiteurs.

Les autorités provinciales qui nous ont écouté n’ont pas répondu à nos préoccupations jusqu’à présent souligne Jean Baptiste Hatungimana, le représentant des éleveurs de la réserve naturelle de la Rukoko .

Il a souligné jusqu’à jeudi soir que plus dune centaine de vaches avaient été perdues et que d’autres avaient été retrouvées.

Pour lui, les activités d’élevages de vaches dans cette localité sont tout simplement paralysées.

La décision de chasser de la réserve naturelle de la Rukoko a été prise par le ministre de la défense nationale et des anciens combattants s’y est en personne rendu pour intimer les militaires y occupant des positions de les chasser. Plus d’une semaine après sa descente dans la Rukoko ils sont livrés a l’errance.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

222 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par ROSE HAKIZIMANA   ce  vendredi 21 novembre 2014   à 22 : 56 : 14

C EST VRAIS LA SECURITE DEPASSE TOUT,MAIS AVANT DE PRENDRE
UNE TEL DECISION COMME CELLE DE CHASSER LES VACHES, IL FALAIT
PRENDRE AU MOINS UNE JOURNEE POUR UNE REUNION AVEC LES CONCERNES
DANS LES COUTUMES BURUNDAISE UNE VACHE EST QUELQUE CHOSE DE
GRANDE VALEUR,ELLE SEMBLABLE A NOS FILLES
EXEMPLE ,LA DOT



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 9 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 5 %)

Rumonge : Un élu du peuple dénonce une intolérance politique,(popularité : 4 %)

« Toutes les équipes au complet »,(popularité : 4 %)

Burundi : Samantha Power appelle au respect des droits de l’homme et la Constitution ,(popularité : 4 %)

Quelles innovations après deux mandats à la tête du pays ? ,(popularité : 4 %)

Perriello : Le Gvn’t burundais doit permettre un dialogue inclusif,(popularité : 4 %)

Sénatoriales en cours à travers le pays,(popularité : 4 %)