Massacre des Banyamulenge : L’ancien porte-parole du Palipehutu-Fnl convoqué




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 24 novembre 2014  à 16 : 04 : 48
a

Metoussela Nikobamye dit Pasteur Habimana, ancien porte-parole du mouvement rebelle Palipehutu Fnl a comparu ce lundi devant le parquet près la Cour d’appel de Bujumbura. A la sortie de cette audience à huis clos, il a annoncé qu’il avait été convoqué pour être entendu sur le dossier du massacre des Banyamulenge, survenu le 13 Août 2004.

Pasteur Habimana, en tenue simple : pantalon jeans et chemise de courte manche, accompagné d’une dizaine de personnes à majorité des jeunes, il a passé près de 2 heures devant le magistrat instructeur dudit parquet.

Avec un air plutôt calme, il a indiqué qu’il a expliqué au juge qu’il jouit toujours de l’immunité provisoire prévue par l’accord de principes de Dar es Salam en vue de la réalisation de la paix, de la sécurité et de la stabilité durables au Burundi, signé le 18 juin 2006. Pour le moment il dit qu’il ne peut répondre d’aucun acte ou crime commis quand il était encore maquis.

L’immunité dont jouit Pasteur Habimana et ses anciens compagnons des Fnl est provisoire selon cet accord de principes de Dar es Salam. Ce texte n’a pas prévu quand et comment cette immunité peut être levée.

« Des le début de la mise en œuvre effective du cessez-le-feu, les membres du Palipehutu- Fnl jouissent de l’immunité provisoire. Il sera aussi enclenché une procédure de libération des prisonniers politiques et des prisonniers de guerre », stipule l’article 2, point 1 de cet accord de Dar es Salam.

Bien qu’il aurait lui-même affirmé par la voie des médias que c’est le Palipehutu Fnl d’alors qui a mené l’attaque qui a couté la vie à plus de 160 Banyamulenges, Pasteur Habimana a aujourd’hui fait savoir que le Palipehutu Fnl ne doit pas être mêlé dans ce dossier. Il a pourtant assuré qu’il répondra à la justice à chaque fois que de besoin. « Même aujourd’hui que je jouis de l’immunité je me suis présenté, Le Palipehutu n’a rien à faire avec les affaires de Gatumba ».

Le magistrat instructeur a gardé une copie de cet accord de Dar es Salam pour le lire attentivement et s’informer sur l’immunité que jouit Pasteur Habimana, comme celui ci l’a précisé.

Vendredi de la semaine dernière, les représentants de la communauté des Banyamulenges ont été entendus sur le même dossier par le même parquet.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1381 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Stan Siyomana   ce  lundi 24 novembre 2014   à 18 : 32 : 21

"Le magistrat instructeur A GARDE UNE COPIE DE CET ACCORD DE DAR ES SALAAM POUR LE LIRE ATTENTIVEMENT ET S’INFORMER SUR L’IMMUNITE QUE ?/DONT ? JOUIT PASTEUR HABIMANA COMME CELUI-CI L’A PRECISE"
Donc, ce magistrat instructeur (qui pour le moment reste anonyme malgre l’importance de ce dossier ?) NE SAIT RIEN DE CET ACCORD DE DAR ES SALAAM QUI EST SI IMPORTANT DANS LA VIE POLITICO-SOCIALE DU BURUNDI DANS LA PERIODE POST-CONFLIT ?
Ceci, AVEC LE MANQUE DE PROGRES dans les differents dossiers d’assassinat du docteur ivoirien de l’OMS (Kassy Malan), la francaise de l’ONG de lutte contre la fin, Ernest Manirumva de l’OLUCOME, les trois soeurs religieuses italiennes a Kamenge, ne peut que CONFIRMER LA MEDIOCRITE DU SYSTEME JUDICIAIRE DU BEAU PAYS DE MWEZI.
Merci.



Par harerimana pacifique   ce  lundi 24 novembre 2014   à 21 : 40 : 06

uwomugesera nabazwe avugishe ukuri,yemange wenyene ivyo yavuzekandi abivugire imbere yabarundi namakungu avuge neza uwamutumye.atabivuze nacibwe umutwe kumwe bahora bagira abatavuga rumwe na fnl.navuge abamutumye,ntiyibaze ko tutabizi.



Par Ndikumana Roger   ce  mardi 25 novembre 2014   à 01 : 44 : 00

Quoiqu’il en soit, il faudrait faire en sorte que les auteurs du forfait de Gatumba répondent un jour ou l’autre à la justice.Ne pas être capable de protéger impunzi wemeye kwakira,...biteye isoni.Donc nk’Abarundi, kuba bariya Banyamulenge bariciwe iwacu muri buriya buryo,ça reste une honte pour le pays malgré que igihugu cari mu ntambara.



Par Pierre Bizimana   ce  mardi 25 novembre 2014   à 11 : 10 : 20

Gukurikirana abakoze amabi ni ngombwa, kandi abagirizwa bagahanwa,ariko ibiriko bikorwa vyose bifise intumbero ya politike. Aho kubona bahamagaye Habimana, si ukuvuga ko ariwe barondera, namba, kuko Habimana ne constitue aucune menace contre le CNDD-FDD. Umuswa urya umumezo usotera isuka. Nta wundi barondera atari Agathon Rwasa, kuko ariwe babona ko abahanze : ehe raba, Nduwimana na CNDD-FDD akorera baramwatse umugambwe bawuhereza imburabugirire nka Jacques Bigirimana, ariko gushika ubu RWASA agumana abanywanyi, hose mu gihugu bamwiyumvamwo. Rero CNDD-FDD nta kindi ishaka atari ukumukura mw’ihiganwa mu matora y’umwaka uza. Iyataba ari ivyo, Jérôme Ndiho niwe yiyemereye ko bishe ba banyeshure i Buta, ko batamutumyeko ? I Bugendana birazwi ko CNDD-FDD ariyo yagandaguye bunyamaswa ba ba déplacés, ko badatumako Petero Nkurunziza ngo aje kwitaba ubutungane ? I Teza baragandaguye abantu, ko batabatumako ? Ni vyinshi twodondagura mu mabi yakozwe n’abo ba CNDD-FDD bari ku butegetsi aho muri ico gihugu. Ico nzi coco, n’uko ubwo butungane bw’Uburundi badafise ububasha bwo guca izo manza, ni barindire hajeho ya sentare idasanzwe ku Burundi hanyuma bazoheze babatumeko, batumeko Bikomagu, Buyoya, n’abandi bahoze muri ca gisirikare c’ubwoko bumwe kuko bagandaguye ibihumbi n’ibihumbagiza vy’inzirakarengane, abo bari kumwe mu myaka ya 1965, 1969,1972 mu kugandagura abanyagihugu b’inzirakarengane nka ba Simbananiye, ba Bagaza, ba Mpozagara, ba Jerome Sinduhije n’abo bose bari kumwe na Micombero ; Nkurunziza, Ndiho, Adolphe, Rwasa, Habimana n’abandi ba anciens chefs rebelles ku mabi bagirizwa kuva mu 1993, eka n’abo booooooose bafise ico bagirizwa mu mabi yagiye aba harya muri kirya gihugu c’Uburundi kuva cikukira. Hapana ko bikika mu kiza ngo tugomba dutumeko aba PALIPEHUTU-FNL kumbe bagomba gutoteza abanyagihugu. Ivyo mugira vyose RWASA agumana izina ryiwe mu barundi ibihumbi n’ibihumbi. Hampande y’ivyo, amabi yakozwe muri ako karere k’ibiyaga binini ni ni injojo n’injojo. Hariya muri Congo, Kagame, Buyoya, Museveni, Kabila, n’abo banyamulenge nyene, baharurwako imiliiyoni zitanu z’abahutu bo mu karere k’ibiyaga binini bagandaguye. Abo bose rero iyo sentare imaze kuhaja bazotegerezwa gutumwako kugira ngo bishure amabi bakoze. Ikibazo rero c’amabi yakozwe reke kukirabira aho mwicaye, c’est une question macro. Le monde ne peut pas accepter de petites manoeuvres comme celle-ci ngo zizingamike igihugu. RWASA n’akomere.



Par Kaganji   ce  mardi 25 novembre 2014   à 23 : 36 : 31

Je ne comprends pourquoi on s’acharne sur les anciens FNL seulement ? Comme si CVR a déjà commencé le travail ? Je trouve ça comme un harcèlement tout simplement.En plus ce problème des Banyamurenge devrait être saisi par une juridiction pas burundais ?? Et on doit analyse tout le dossier de A-Z. De savoir pourquoi ces FNL ont attaqués le camps des réfugiés ? Est-ce ces réfugiés étaient armés ?? Il y a encore une zone d’ombre !!



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Kayanza manque de terres cultivables ,(popularité : 3 %)

Viol contre les élèves à Bubanza, un crime impuni,(popularité : 2 %)

CVR : Les attentes devraient être inclusives ,(popularité : 2 %)

Incendie au marché de Bujumbura : un rapport d’enquête dans deux mois,(popularité : 2 %)

Hassan Ruvakuki : De la perpetuité à trois ans ! ,(popularité : 2 %)

Un journaliste de la RPA a perdu le procès ,(popularité : 2 %)

Probable injustice dans la justice ,(popularité : 2 %)

Kivyuka : Les assassinés ré-assassinés,(popularité : 2 %)

Il est onvoqué par le Parquet de Makamba,(popularité : 2 %)