Kinindo : Des quartiers plongés dans le noir après actes de sabotages




Par: Désiré Nimubona , mercredi 26 novembre 2014  à 14 : 29 : 10
a

Les habitants de certains quartiers de la commune urbaine de Kinindo en mairie de Bujumbura se montrent inquiets de leur sécurité, quelques jours après le passage des gens non encore identifiés et qui ont vandalisé puis volé des installations électriques.

« La situation est préoccupante, ca fait deux jours sans éclairage. Des gens sont venu lundi et ont pris avec eux des installations de la Regideso » a dit un jeune homme rencontré à l’Avenue dite Ntwarante.

Selon un autre sexagénaire en retraite, habitant la même avenue, la Regideso a laissé des cabines ouvertes depuis un certain temps, raison pour laquelle ces sabotages ont été faciles pour les sabotages.

Des informations recueillies sur place indiquent que trois cabines d’électricité, abritant des installations électriques ont été visées, l’une sur l’Avenue Ntwarante et deux autres sur l’Avenue Ruhuhuma.

L’incident, selon ces habitants serait aussi lié à une arrestation de quelques sentinelles de ce quartier par la police il y a à peine une semaine.

« L’incident s’est produit quelques jours après l’arrestation des sentinelles qui montaient la garde dans ces quartiers par la police. Est-ce une coïncidence ou juste un plan » s’interroge le sexagénaire.

Selon lui, lundi, une camionnette des gens inconnus mais qui serait de la Regideso a visité la cabine électrique situé sur Ndamukiza vers 20h.

Deux heures plus tard, il dit avoir entendu des formes d’explosions dans la cabine, et ce qui a suivi, c’est la coupure du courant électrique.

Il déplore qu’au lieu de trouver des solutions aux problèmes qui se posent dans cette partie de la ville de Bujumbura, certains des administratifs échappent à leur responsabilités alors que certains des agents de sécurité sont cités dans des actes d’intimidation des habitants du quartier.

Ici le surnom d’un certain Rutuku, qui travaillerait au Groupement d’intervention Rapide se trouve sur pas mal de lèvres.

Contacté, la Regideso n’a pas fait de commentaires mais a souligné avoir envoyé son équipe pour le rétablissement des appareils volés.

Son van avait arrivé à l’Avenue Ntwarante vers 10h 50 minutes lors de notre passage, avec une équipe d’au moins 5 travailleurs




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

567 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye



a

Ngozi : Un bilan lourd suite à un accident de roulage à Gashikanwa



a

Kizuka : Des jeunes du Cndd-Fdd passent à tabacs une militante de la coalition Amizero y’Abarundi la nuit





Les plus populaires
Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 31 %)

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi,(popularité : 5 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 4 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 3 %)

La collaboration entre medias et forces de l’ordre se cherche encore ,(popularité : 2 %)

Le marché de Kamenge en cendre : des larmes qui coulent !,(popularité : 2 %)

L’armée demande un soutien de la population pour lutter contre l’insécurité,(popularité : 2 %)

Le banditisme armé fait parler d’elle à Makamba, la population reste vigilente,(popularité : 2 %)

Mukono tué ; et la lumière sur le carnage de Gatumba ? ,(popularité : 2 %)

La région des grands lacs est préoccupée par l’insécurité à l’Est de la RDC ,(popularité : 2 %)