Enrôlement : un processus loin de rassurer l’ADC




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 27 novembre 2014  à 06 : 51 : 24
a

Les partis politiques regroupés au sein de l’Alliance des Démocrates pour le Changement dénoncent un enrôlement des électeurs qu’ils qualifient de problématique pour la transparence des élections prévues en 2015.

Dans une correspondance rendue publique ce jeudi au deuxième jour des inscriptions et corroboré en même temps par des témoignages de terrain, ils dénoncent notamment des irrégularités dans la distribution de la carte nationale d’identité. A Bujumbura, ces partis politiques signalent la présence des autorités collinaires et d’autres personnes qui circulent devant les bureaux des d’inscription les cartes d’identités à la main.

Ces informations sont aussi corroborées par la population de la commune de Gihanga depuis le début des inscriptions où un responsable du village 2 a été surpris la main dans le sac avec un sac de cartes nationales d’identité à la main. L’administrateur communal de Gihanga a dit qu’il les amenait à ses subalternes pour le décharger.

Alors que les responsables collinaires posséderaient des cartes nationales d’identité sous prétexte qu’ils vont les distribuer à leurs subalternes, certaines membres des partis de l’opposition notamment le Frodebu manquent de carte nationale d’identité notamment à Muyinga. Ils expliquent que cela les poussera à ne pas se faire inscrire à l’instar des autres citoyens.

Dans la province de Bujumbura, les habitants de Kabezi signalent la présence des personnes qui se sont aussi fait enregistrer dans certaines communes de la Mairie de Bujumbura notamment dans Kinindo. Des cartes nationales frauduleuses sont aussi saisies en province de Cibitoke dans les centres d’inscriptions de Ruhororo, Mabayi, Kimina et ailleurs dans la Mairie de Bujumbura selon l’ADC.

Les élèves des écoles secondaires à internat ont du mal selon ces partis à obtenir des cartes nationales lorsqu’ils sont connus comme étant de l’opposition notamment au Lycée technique de Bubanza selon les informations sur place. Dans les provinces de Makamba , Bubanza , Cibitoke et Muramvya , la collaboration entre les encadreurs des bureaux d’inscriptions et les mandataires politiques n’est pas bonne parce que les encadreurs leur refusent les rendements journaliers selon la population sur place.


Imbonerakure dans la dense

L’ADC souligne que les intimidations refont surface surtout au sein des membres de l’opposition politique. En commune de Bugabira, les mandataires ont été battus dans 4 centres d’inscriptions selon ces populations. Ils refusent de rendre public le rendement de la journée en matière d’inscriptions. A mugina les mandataires politiques font aussi objet de menaces de la part des jeunes du parti au pouvoir comme le soulignent ces hommes politiques.

En province de Muyinga dans la commune de Gasorwe , 6 jeunes membres du parti FNL fidèles à Rwasa Agathon ont été arrêtés et incarcérés depuis ce lundi . Ils sont accusés d’inciter la population de la localité à la révolte. Ces membres du FNL se disent plutôt victimes de leur appartenance politique.

Pour le moment la CENI dit qu’il est difficile de confirmer ces irrégularités. Prosper Ntahorwamiye a dit que la véracité de certaines informations n’est pas avérée. Il estime tout de même que ces inquiétudes de l’ADC prouvent l’intérêt que ces hommes politiques attachent à ce processus.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

200 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 35 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Burundi : Le président Domitien NDAYIZEYE dans le viseur de parti présidentiel,(popularité : 2 %)

Burundi : Démocratie = Avoir un président Hutu selon le FNL,(popularité : 2 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 2 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 2 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 2 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 2 %)