Deux pays différents deux justices différentes : Sinduhije libéré ce mardi




Par: Désiré Nimubona , mardi 24 janvier 2012  à 18 : 12 : 57
a

Le président du MSD Alexis Sinduhije a été libéré par la justice tanzanienne depuis ce mardi matin, selon des sources sur place à Dar-es-Salaam, information confirmée par son parti et l’ADC-Ikibiri à Bujumbura.

Léonce Ngendakumana, président en exercice de cette coalition de l’opposition, salut cette décision « sage » de la part du Gouvernement et surtout de la justice tanzanienne de ne pas se baser sur des accusations fausses de la part du Gouvernement ».

Selon lui, la justice tanzanienne vient de sauver le Burundi contre tout incident qui pourrait arriver suite à cette arrestation.

Selon le Délégué Général du Forum de Renforcement de la Société Civile burundaise, Pacifique Nininahwazwe, la libération de Sinduhije montre que la justice a respecté les délais de la détention provisoire, appelant ainsi la justice burundaise à suivre cet exemple.

Le président du MSD avait été arrêté le 11 janvier à l’aéroport International Julius Nyerere de Dar Es Salam, alors qu’il venait de Kampala.

Son avocat, Me Maingain avait déploré des conditions de détention inhumaines car, estimait-il, son client n’avait pas de soulier et avait été détenu dans une chambre sans matelas, une réclamation qui a été satisfaite quelques heures après.

Le Gouvernement avait refusé officiellement être derrière cette arrestation durant plus d’une semaine, avant que le porte-parole du parquet de la république, n’annonce l’existence d’un mandat contre Sinduhije datant quelques mois, ce qui a semé ainsi une confusion autour de cette arrestation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1492 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’



a

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza



a

Bujumbura promet des poursuites judiciaires contre la BBC



a

Burundi : Le procureur général de la République apporte un démenti contre une vidéo de la BBC



a

« Le Burundi ne respecte pas les droits de l’homme pour satisfaire la communauté internationale », selon le ministre Nivyabandi



a

Mgr Jean Louis Nahimana remet sa veste à Ndayicariye à la tête de la CVR



a

Le gouvernement burundais décide une fermeture définitive du bureau du Haut-Commissariat de l’ONU aux droits de l’homme au Burundi



a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi





Les plus populaires
L’Ombudsman burundais tranquillise une famille qui crie à ‘’une spoliation de sa parcelle’’,(popularité : 7 %)

En brève : quatre personnes emprisonnées dont Nahum Barankiriza,(popularité : 3 %)

Pas droit au secret des sources dans la loi sur la presse attendue,(popularité : 2 %)

Affaire Nyakabeto : lourdes sanctions contre les opposants à l’expulsion,(popularité : 2 %)

Comparution en audience publique des présumés putschistes,(popularité : 2 %)

Bientôt un projet de loi pour lutter contre les violences basées sur le genre,(popularité : 2 %)

L’Ombudsman est désavoué par certains des siens ,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 1 %)

Journaliste Hassan Ruvakuki : 200 jours d’incarceration et de combat pour sa libération ,(popularité : 1 %)