Deux pays différents deux justices différentes : Sinduhije libéré ce mardi




Par: Désiré Nimubona , mardi 24 janvier 2012  à 18 : 12 : 57
a

Le président du MSD Alexis Sinduhije a été libéré par la justice tanzanienne depuis ce mardi matin, selon des sources sur place à Dar-es-Salaam, information confirmée par son parti et l’ADC-Ikibiri à Bujumbura.

Léonce Ngendakumana, président en exercice de cette coalition de l’opposition, salut cette décision « sage » de la part du Gouvernement et surtout de la justice tanzanienne de ne pas se baser sur des accusations fausses de la part du Gouvernement ».

Selon lui, la justice tanzanienne vient de sauver le Burundi contre tout incident qui pourrait arriver suite à cette arrestation.

Selon le Délégué Général du Forum de Renforcement de la Société Civile burundaise, Pacifique Nininahwazwe, la libération de Sinduhije montre que la justice a respecté les délais de la détention provisoire, appelant ainsi la justice burundaise à suivre cet exemple.

Le président du MSD avait été arrêté le 11 janvier à l’aéroport International Julius Nyerere de Dar Es Salam, alors qu’il venait de Kampala.

Son avocat, Me Maingain avait déploré des conditions de détention inhumaines car, estimait-il, son client n’avait pas de soulier et avait été détenu dans une chambre sans matelas, une réclamation qui a été satisfaite quelques heures après.

Le Gouvernement avait refusé officiellement être derrière cette arrestation durant plus d’une semaine, avant que le porte-parole du parquet de la république, n’annonce l’existence d’un mandat contre Sinduhije datant quelques mois, ce qui a semé ainsi une confusion autour de cette arrestation.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1454 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 4 %)

La CVR toujours à l’œuvre ,(popularité : 3 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 1 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 1 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 1 %)

3 journalistes menacés au Burundi ,(popularité : 1 %)

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux,(popularité : 1 %)

Les femmes juristes s’intéressent aux veuves,(popularité : 1 %)

Afffaire Manirumva : cinq ans après, Rufyiri dans le colimateur du Ministère public,(popularité : 1 %)

MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 1 %)