Uprona : le ministre de l’intérieur encore dure.




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 2 décembre 2014  à 06 : 24 : 42
a

Le ministre de l’intérieur attend toujours la signification de jugement de la part de la Cour Est Africaine par rapport au procès qui oppose le gouvernement du Burundi contre le parti Uprona.

En marge d’une rencontre avec les gouverneurs de provinces ce lundi sur l’enrôlement des électeurs le ministre Edouard Nduwimana a souligné que le gouvernement du Burundi continuera à reconnaitre Concilie Nibigira à la tête de ce parti parce que le gouvernement n’a pas encore épuisé tous les recours possibles.

Quant à dire si le ministère de l’intérieur compte laisser le parti comité central organiser ce parti pour venir à bout de la crise qui le secoue depuis bientôt 3 ans, Edouard Nduwimana a dit qu’il n’a pas encore vu les significations de jugements dudit procès. Selon lui, le gouvernement du Burundi possède encore des moyens de recours.

« Le ministère reconnait à la tête de l’Uprona les personnes qui ont été élu conformément à la loi » a-t-il souligné pour malicieusement évoquer Concilie Nibigira et le comité directoire du parti.

Le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana s’est en effet exprimé sur le procès rendu le 28 novembre 2014 sur le parti Uprona , aile Charles Nditije contre le gouvernement du Burundi. Cette aile plaidait en effet pour que le ministère de l’intérieur exécute le jugement rendu par la cour suprême.

La cour suprême estimait à cette période que le comité central de l’Uprona élu en 2009 avait les prérogatives d’organiser le parti conformément aux statuts mais le ministre de l’intérieur avait refusé de s’exécuter. Plus de 4 mois plus tard, la Cour Africaine lui a donné raison.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

591 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur



a

Mwaro : La CENI invite les politiciens à éviter toute forme de manipulation



a

Muyinga : Une personne perd la vie suite aux échauffourées "politiques"



a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril





Les plus populaires
Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi ,(popularité : 11 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 10 %)

Les collinaires, des élections différentes des autres,(popularité : 10 %)

« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 10 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 9 %)

3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique ,(popularité : 9 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 9 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 9 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 9 %)

La CVR a besoin des journalistes pour accomplir ses missions,(popularité : 8 %)