Uprona : le ministre de l’intérieur encore dure.




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 2 décembre 2014  à 06 : 24 : 42
a

Le ministre de l’intérieur attend toujours la signification de jugement de la part de la Cour Est Africaine par rapport au procès qui oppose le gouvernement du Burundi contre le parti Uprona.

En marge d’une rencontre avec les gouverneurs de provinces ce lundi sur l’enrôlement des électeurs le ministre Edouard Nduwimana a souligné que le gouvernement du Burundi continuera à reconnaitre Concilie Nibigira à la tête de ce parti parce que le gouvernement n’a pas encore épuisé tous les recours possibles.

Quant à dire si le ministère de l’intérieur compte laisser le parti comité central organiser ce parti pour venir à bout de la crise qui le secoue depuis bientôt 3 ans, Edouard Nduwimana a dit qu’il n’a pas encore vu les significations de jugements dudit procès. Selon lui, le gouvernement du Burundi possède encore des moyens de recours.

« Le ministère reconnait à la tête de l’Uprona les personnes qui ont été élu conformément à la loi » a-t-il souligné pour malicieusement évoquer Concilie Nibigira et le comité directoire du parti.

Le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana s’est en effet exprimé sur le procès rendu le 28 novembre 2014 sur le parti Uprona , aile Charles Nditije contre le gouvernement du Burundi. Cette aile plaidait en effet pour que le ministère de l’intérieur exécute le jugement rendu par la cour suprême.

La cour suprême estimait à cette période que le comité central de l’Uprona élu en 2009 avait les prérogatives d’organiser le parti conformément aux statuts mais le ministre de l’intérieur avait refusé de s’exécuter. Plus de 4 mois plus tard, la Cour Africaine lui a donné raison.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

569 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 6 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 2 %)

Burundi : La CENI proclame les résultats provisoires du récent référendum ,(popularité : 2 %)

Que dit la presse belge à la veille de la visite Philippe et Mathilde ?,(popularité : 2 %)

Un bâtiment demandé par le Burundi en mémoire des bonnes relations sino-burundaises ,(popularité : 2 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 2 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)