Uprona : le ministre de l’intérieur encore dure.




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 2 décembre 2014  à 06 : 24 : 42
a

Le ministre de l’intérieur attend toujours la signification de jugement de la part de la Cour Est Africaine par rapport au procès qui oppose le gouvernement du Burundi contre le parti Uprona.

En marge d’une rencontre avec les gouverneurs de provinces ce lundi sur l’enrôlement des électeurs le ministre Edouard Nduwimana a souligné que le gouvernement du Burundi continuera à reconnaitre Concilie Nibigira à la tête de ce parti parce que le gouvernement n’a pas encore épuisé tous les recours possibles.

Quant à dire si le ministère de l’intérieur compte laisser le parti comité central organiser ce parti pour venir à bout de la crise qui le secoue depuis bientôt 3 ans, Edouard Nduwimana a dit qu’il n’a pas encore vu les significations de jugements dudit procès. Selon lui, le gouvernement du Burundi possède encore des moyens de recours.

« Le ministère reconnait à la tête de l’Uprona les personnes qui ont été élu conformément à la loi » a-t-il souligné pour malicieusement évoquer Concilie Nibigira et le comité directoire du parti.

Le ministre de l’intérieur Edouard Nduwimana s’est en effet exprimé sur le procès rendu le 28 novembre 2014 sur le parti Uprona , aile Charles Nditije contre le gouvernement du Burundi. Cette aile plaidait en effet pour que le ministère de l’intérieur exécute le jugement rendu par la cour suprême.

La cour suprême estimait à cette période que le comité central de l’Uprona élu en 2009 avait les prérogatives d’organiser le parti conformément aux statuts mais le ministre de l’intérieur avait refusé de s’exécuter. Plus de 4 mois plus tard, la Cour Africaine lui a donné raison.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

561 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions



a

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques



a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !





Les plus populaires
Bururi : l’admicom de Mugamba suspendu dans ses fonctions,(popularité : 100 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 31 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

La commune Giharo a un nouvel administrateur,(popularité : 3 %)

Ils seraient sur le point d’être réconciliés ,(popularité : 3 %)

Paul Seger plaide pour les bonnes élections ,(popularité : 3 %)

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 2 %)

Divergeances sur le retour des restes du roi Mwambutsa IV au sein de sa famille ,(popularité : 2 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

Le torchon brûle entre militants du CNDD-FDD en Commune de Muyinga,(popularité : 2 %)