Une maison qui cacherait des armes à Buterere




Par: Désiré Nimubona , mardi 2 décembre 2014  à 14 : 33 : 18
a

Le président de l’Aprodh Pierre Claver Mbonimpa se montre préoccupé par la présence probable des armes dans une maison à Buterere dans la ville de Bujumbura, une maison qu’une certaine opinion attribut à l’ancien responsable des renseignements.

Mbonimpa dit avoir appris qu’il y a des armes dans cette maison et a par la suite alerté la police. Selon lui, la police a bien fait son travail « car elle avait encerclé cette maison jusque dans la matinée « mais s’étonne que la police s’est retiré sans rien faire.

Des sources sur place disent que les éléments de la police se sont retirés de cet endroit le matin sans avoir pénétré à son intérieur pour voir ce qui s’y trouvait.

Des organisations présentes telles que l’Aprodh croient que ces policiers auraient été intimé l’ordre de dégager avant le début de leur travail par l’ancien responsable des services secrets burundais récemment muté à la présidence de la République.

Quelques minutes plus tard, le chef des renseignements intérieur Sylvestre Ndayizeye est arrivé et a confirmé que la maison appartenait bel et bien aux services secrets y compris d’ailleurs ce qui se trouvent dedans.

Il a aussi perturbé le travail d’un cameraman de la télé Renaissance en lui arrachant son camera qu’il a gardé pendant un certain temps avant de la rendre au cameraman.

Les témoins disent que cette maison est gardée par des gens qui sont difficilement identifiables. Lors du passage des médias, certains de ces gardiens ont caché leurs visages et se sont faufilés dans la foule pour entrer dans la maison qu’ils gardent.

Ces gardiens ne semblent pas être des policiers mais s’étonnent tout de même que certains d’être eux mettent des uniformes de la police.

Contacté par téléphone pour savoir s’il y a des éléments de la police ou non à ce site, le porte-parole de la police Hermes Harimenshi n’a pas répondu à nos deux appels.

Télésphore Bigirimana, porte-parole des services secrets burundais confirme lui aussi que cette maison appartient aux mêmes services secrets.

« Nous sommes en train de rénover certains de nos bureaux et on utilise aussi cette maison » a confirmé le porte –parole des services secrets burundais Télésphore Bigirimana.

Mais le président de l’Aprodh qui avait contacté tôt ce matin ce même porte-parole souligne que celui-ci avait plutôt nié l’existence de cette maison qui contiendrait des armes à destinations inconnues.

Il se montre étonné que ce porte-parole ait changé de langage en un laps de temps.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

841 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mardi 2 décembre 2014   à 20 : 40 : 35

IVYARIVYO VYOSE HARIHO ICINYEGEJE INYUMA ,HAHEZE IMISI BUNYONI NA ADOLPHE NSHIMIRIMANA BAHURIRA KUMUREMBWE NU MUKURU WA BAMAYIMAYI IVYO BAVUGANA NIMWABIBAZA NEZA MUZOSANGA BIFITANIYE ISANO NA BIRYA VYU RWARUKA RWAGIYE I CONGO MU VYA
GISIRIKARE
ABO BA DD NUBU BATEGURA INGWANO ,ICO NTAZI NABO BAZOGWANA MURATOHOZA NEZA MUTUBWIRE ABO BAZOGWANA,
ICO NARI NIBAGIYE NUKUBAZA,KO MINISTERE DE LA DEFENCE YOBA HARICO YAVUZE KURIVYO BIGWANISHO ,CANKE YASUBIYE KUBA NTIRUMVEKO NKEJOBUNDI KUVYA KILIBA ONDES



Par Eugene Ndumiwe   ce  mardi 2 décembre 2014   à 22 : 06 : 00

Hahahahahhhh, none nikubera iki dd yahora yiteza utunyoni ikaja gusaka mu mazu y-abantu izi neza ko atabirwanisho bafise(Mathias Sinamenye, Tatien nabandi.......).Aba police benshi ntibari bazi iyo nzu nikirimwo. iyo nzu yarimwo ibirwanisho kandi icunzwe nabantu batari munzego z-umutekano yabikwamwo ibirwanisho vyari bigenewe za MBONERAKURE zari Kliba Ondes.
Ivyo birwanisho vyokoze kandi mubihe vyokwiyamamaza, bogiye baniga abantu babona ko bafise abanwanyi benshi kurubuga.Ivyo mu Burundi bisiga ubwenge kandi n-umukuru w- Igihugu azokwirabira hirya nta explications akeneye kuko ikosa ritakozwe n-umu FNL.Ces generaux dd bamwe muribo bigira ivyo bishakiye kuko bazi les faiblesses z-umunyemwumba kandi barazi ko abatinya.Les changements ziherutse kuba n- inkinamico ntawe vyosamaza ark ntibibaze ko tuzibagira amarira baduteye. Nizere ko bwabutungane buvurwako vyinshi buzotumako nyene ivyo birwanisho akisigura kuko ntihorengutswa gusa PASTEUR HABIMANA kuko batabikoze cpi yo izobikora niyoyabona ko hageze ndavuga simvura



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 70 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 13 %)

Un général burundais à la tete de l’ EASF,(popularité : 3 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Les dessous d’un triple meurtre ,(popularité : 3 %)

Muyinga/Incendie du marché de Karama en commune Gasorwe ,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 2 %)

Bubanza, un écolier tué par une grenade dans les enceintes de l’école ,(popularité : 2 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 2 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)