Des leçons de malhonnêteté aux enfants




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 3 décembre 2014  à 19 : 57 : 54
a

La présidente de la Coalition de la Société civile pour le Monitoring des Elections, Cosome, accuse les responsables des écoles secondaires de propager des anti-valeurs parmi les générations futures en distribuant les cartes nationales d’identité parmi les élèves en violations de la loi.

S’exprimant a la Radio Isanganiro sur le processus d’enrôlement des électeurs, Justine Nkurunziza a précisé qu’elle s’oppose contre le nombre de 1.778.712 Burundais qui, selon la CENI, se sont déjà fait inscrire. Justine Nkurunziza estime que ce nombre n’est pas crédible au regard des irrégularités qui ont émaillé ce processus.

« J’imagine mal comment un enseignant qui normalement est appelé à transmettre les valeurs d’humanité choisit de distribuer 3 à 5 cartes nationales d’identité à son élève. Il lui arrive de penser aux valeurs qu’il est en train de donner aux générations futures ? », S’interroge la président de la Cosome.

Parmi cette divergence de vue, Justine Nkurunziza demande aux burundais en âge de voter de participer à l’enrôlement des électeurs. La société civile fait aussi état de manque de cartes nationales d’identité parmi les élèves des écoles secondaires surtout à régime d’internat.

De son coté, Vital Nshimirimana, Délégué Général pour le Forum pour le Renforcement de la Société Civile, demande au gouvernement du Burundi de tout faire pour que ces étudiants aient accès à la carte nationale d’identité.

« Si le Burundi a été capable de rendre gratuit l’accès aux soins de santé pour les mères qui accouchent et les enfants de moins de 5 ans, qu’est ce qui l’empêcherait distribuer ces cartes aux élèves pour qu’ils aient droit d’élire », a souligné le Délégué général du Forsc ce lundi, s’opposant à l’usage de la carte d’étudiants pour voter.

Il a souligné que carte d’étudiants risque d’ouvrir la porte à d’autres irrégularité jusqu’ici difficile pour la CENI à contrôler.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

354 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 16 %)

CNDD-FDD : Plus qu’un meeting à Bujumbura,(popularité : 5 %)

Le Président Nkurunziza promet à Ban Ki-Moon son engagement à un dialogue inclusif ,(popularité : 5 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais,(popularité : 4 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 4 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 4 %)

Le nouveau gouverneur de Gitega prend ses fonctions,(popularité : 4 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 4 %)