Nord du pays/Des centres présumés d’endoctrinement islamiste




Par: Dieudonné Nzeyimana , dimanche 7 décembre 2014  à 19 : 13 : 51
a

Des écoles coraniques des provinces de Kirundo et Kayanza sont soupçonnées de dispenser une formation idéologique pouvant donner naissance à des terroristes dans le long terme.

Cette inquiétude est soulevée par André Ndayambaje, Directeur Général de la police nationale. Pour ce cadre de police, ces écoles ont des programmes non connus par le Gouvernement. C’est de l’endoctrinement et non la formation d’après lui.

Il l’a soulevé lors d’une réunion entre le ministre de la sécurité publique et les représentants des policiers dans les régions Nord et Est du Burundi, rencontre tenue au petit séminaire de Muyinga ce vendredi.

Décortiquant les ménaces à la sécurité du pays, la menace de pénétration des Al Shebbab doit être prise au sérieux par les policiers de ces régions. En effet, on a des postes de frontières par lesquelles traversent pas mal de personnes venant au Burundi. Ce commissaire a fait remarqué l’importance stratégique des postes de frontières comme Kobero,Kanyaru et Gasenyi.

Les représentants des musulmans exigent des enquêtes

Les écoles coraniques ont un programme officiel, c’est l’avis de El Hadj Bucumi Abdallah représentant la COMIBU (communauté musulmane du Burundi) en province Kayanza contacté par Isanganiro pour savoir le contenu des programmes des écoles coraniques.

Pour ce leader religieux, il faux éviter la globalisation. Si des doutes planent sur ces écoles, que des enquêtes soient diligentées par les services de l’Etat.

Il révèle tout de même que dans sa province, une école coranique échappe au contrôle de la Comibu. L’école en question est établie au quartier Kirema de la ville de Kayanza d’après M.Bucumi. Le problème de ce centre coranique de Kirema a été soumis à l’autorité provinciale d’après le même représentant de la COMIBU à Kayanza.

Le représentant de cette communauté à Kirundo pense à une compagne de désinformation visant la déstabilisation de la Comibu. Il regrette que dans le passé, l’école coranique de Kirundo a été suspendue par le Président de la République à cause des informations qui faisaient état d’un endoctrinement idéologique.

On accusait à la comibu de désorienter les jeunes suivant l’école coranique en sacrifiant la formation classique. Aujourd’hui, précise-t-il, à coté de l’école coranique, on a érigé une école de formation classique avec le programme du Gouvernement. Il demande aussi des enquêtes sur terrain, au besoin suivre le programme sur le Coran dispensé dans ces écoles.

Ces genres d’écoles sont d’ailleurs fonctionnelles dans d’autres provinces du Burundi,si celle de Kirundo est dans le box des centres suspectés ;la représentation de la comibu dans cette province croit que c’est un désinformation orchestrée par les fidèles hostiles aux organes de cette communauté. Des querelles internes aux musulmans sont à la source de cette désinformation d’après des musulmans interrogés à Kirundo.

Pour le ministre de la Sécurité publique M.Gabriel Nizigama, un policier a le droit de s’enquérir de toute information utile au maintien de l’ordre.

Prodiguer des conseils sur l’attitude à adopter pour préserver la sécurité en cette période de fin d’année et préélectorale, les stratégies de lutte contre la corruption et la fraude…voilà les objectifs de la rencontre du ministre de la sécurité publique avec des policiers des Régions Nord et Est.

Ce ministre leur a demandé de rester vigilant et surtout d’éviter de répondre favorablement aux sollicitations politiciennes.

Tout en leur rappelant à se faire enrôler comme électeurs, il a demandé aux policiers d’avoir toujours à l’esprit que leur neutralité est une exigence constitutionnelle.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

642 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Didier Kirungurira   ce  dimanche 7 décembre 2014   à 23 : 15 : 45

Les dd sont devenus des experts dans leur facon de distraire la population.Kubera ubusuma bwa karangamuntu buguma buvugwa buri munsi, baca barondera icosamaza abantu kugira baruhuke parceque les critiques fusent des 4 coins du monde.Pendant l -enrollement des electeurs, ils mettent en avant la tricherie tandis que le jour des elections on passera sur des choses beaucoup plus serieuses(elimination physiques des innocents).Qu-attend Edouard pour demanteler ces reseaux comme il l-a fait chez Eusebie ?



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche





Les plus populaires
Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 17 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 3 %)

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens ,(popularité : 3 %)

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie,(popularité : 3 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 3 %)

Des soldats burundais tués en Somali : L’armée burundaise demande plus de prudence vis-à-vis des informations de toile ,(popularité : 2 %)

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi,(popularité : 2 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 2 %)

Responsabilité de protéger : la société civile interpelle l’ONU,(popularité : 2 %)