Le Secrétaire général adjoint des Nations Unies chargé des affaires politiques en visite au Burundi




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 8 décembre 2014  à 15 : 44 : 55
a

Le Secrétaire général adjoint des nations unies chargé des affaires politiques, sera au Burundi le 10 décembre courant pour une visite de deux jours.

Selon un communiqué du bureau des nations unies au Burundi, M. Jeffrey Feltman sera au Burundi dans les cérémonies marquant la fin de la présence politique des Nations Unies au Burundi.

Il co-présidera ces cérémonies avec le ministre des relations extérieures et de la coopération internationale du Burundi des cérémonies de descente du drapeau des Nations Unies au Burundi, un geste qui symbolise la fin de mission au Burundi.

Selon le même document, le Secrétaire général adjoint aura aussi des entretiens avec les autorités burundaises.

Il assistera également à la table ronde qui sera organisée du 11 au 12 décembre courant entre les autorités du pays et les partenaires, « avec pour thèmes le progrès, les défis et perspectives".

Il s’agit, selon ce communiqué, de la deuxième visite de M. Jeffrey Feltman au Burundi après un séjour en février 2013 au cours duquel il avait été reçu par le Président Pierre Nkurunziza.

Ce dernier trimestre de l’an 2014 a été marqué par des visites des hautes autorités des nations unies.

La visite du Secrétaire général adjoint des nations unies chargé des affaires politiques coïncide avec celle du rapporteur spécial des nations unies en matière de justice transitionnelle.

Pablo de Greiff sera dans le pays pour analyser les efforts déjà entrepris par les autorités en matière de justice transitionnelle.

Au mois de novembre dernier, le rapporteur spécial des nations unies sur la situation des défenseurs des droits de l’homme a visité le pays du 14 au 25.

Michel Forst a évoqué pas mal de défis auxquels font face les défenseurs des droits humains.

Il a annoncé qu’il allait présenter son rapport au conseil des droits de l’homme des nations unies.

La représentation spéciale des nations unies prendra fin avec le mois de décembre courant, pour la transformer en équipe pays.

Ce changement intervient à quelques mois des élections. L’ancien président mauricien Cassam Uteem a déjà été nommé envoyé spécial et chef de mission d’observation électorale des Nations Unies au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

650 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Mafaranga Juvénal   ce  mardi 9 décembre 2014   à 09 : 27 : 31

Le plus important n’est pas le nom qu’on attribue à la mission des Nations Unies, mais plutôt le travail qu’elle effectue.
Les Nations Unies ont aussi un intérêt à ce que le processus démocratique dans lequel elles ont investi tant de resources ne soit pas court-circuité.
Toutefois, ils revient aux Barundi d’assurer le bon déroulement des élections car le contraire signifierait un retour dans l’insécurité et l’instabilité du passé non lointain.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 2 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 2 %)

La CENI de 2015 : Comment retoucher la constitution du Burundi,(popularité : 2 %)

La rencontre rouvrira l’espace politique ,(popularité : 2 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 2 %)

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI,(popularité : 2 %)

« Dialogue » ou « Monologue » ?,(popularité : 2 %)

Le Frodebu plaide pour la mise en place de la Haute Cour de Justice au Burundi ,(popularité : 2 %)