Carte d’identité : Le Ministre de l’Intérieur dénonce les dénonciateurs




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 9 décembre 2014  à 08 : 21 : 31
a

Le ministre de l’intérieur met en garde les organisations qui selon lui, veulent politiser l’octroi des cartes nationales d’identité.

Au cours d’une conférence de presse tenue ce lundi à Bujumbura, Edouard Nduwimana a annoncé que l’octroi de ces cartes d’identité relève de la technicité et non de la politique. « Je voudrais encore une fois demander à certaines organisations de la société civile d’éviter des spéculations parce qu’en matière d’octroi des cartes d’identité, il faut laisser la technicité de cette question et éviter de la politiser.

Vendredi dernier, le président de l’Aprodh a révélé qu’il existerait un coup préparé par le parti au pouvoir, de distribution de 200 cartes d’identité frauduleuses par chaque quartier ou colline. C’était après la saisie de plus de 80 cartes d’identité à la permanence du Cndd-fdd en commune urbaine de Musaga. Le ministre de l’intérieur dit plutôt qu’il s’agit d’un montage.

« Comment peut-on justifier que quelqu’un qui se trouve à un endroit tel, sache qu’il y a quelqu’un qui vient de récupérer les cartes d’identité tout de suite à un autre endroit, nous savons qu’il y a des montages qui sont en train d’être faits », a déclaré Edouard Nduwimana.

Concernant les irrégularités dénoncées par le conseil des Evêques catholiques du Burundi, le ministre de l’intérieur dit avoir pris acte du message de ces hommes d’Eglise. Selon Edouard Nduwimana, dans un processus électoral « comme le nôtre », même celui des autres pays, l’on ne peut pas affirmer que tout le processus peut bien se dérouler dès l’enrôlement jusqu’aux élections sans qu’on constate des irrégularités. Le plus important et c’est la chose sur laquelle l’on doit insister, c’est que ces irrégularités sont aujourd’hui jugulées, a-t-il ajouté.

Edouard Nduwimana a également indiqué qu’il s’observe une réticence des partis politiques dans l’observation du processus d’enrôlement des électeurs. Seuls 9 partis politiques sont présents dans cretains centre d’enrôlement sur plus de 40 partis politiques agrées.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

277 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  mardi 9 décembre 2014   à 14 : 04 : 47

Vous etes avertis qu ’il y a des. Partis qui se sont retires pour contester les irregularities joue pas donc le sourd et muet pour acquiser au lieu de trouvez des solutions surtout que la majeur parties des problemes. Relevent de votre competence.En plus si le montage se fait dans le bureau de votre parti vous avez un serieu probleme.



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 10 décembre 2014   à 19 : 47 : 09

NICO GITUMA PRESDENT NKURUNZIZA YAHEVYE VICE PRESIDENT BUSOKOZA ATI NTAWOHEBA NDUWIMANA EDOIRD KU KUKO AKORERA NEZA
UMUGAMBWE CNDD FDD,KUKO BAKUNDA ABONONA NICO GITUMA ARI INKUNDWA,ARIKO IYABA YARI UWUNDI YORAVYE KO IVYO AGIRA BIZOMWERERA
KUVYEREKEYE KARANGAMUNTU AMANYE KO AZOKURIKIRANWA KUKO ARIKO
AGURISHA IGIHUHU MUGUTANGA UBWENEGIHUGU KU BANYAMAHANGA MU
KUBAHA KARANGAMUNTU KUNYUNGU ZA CNDD FDD



Par Kajekurya   ce  jeudi 11 décembre 2014   à 12 : 47 : 53

Dwarudo yaramaze gufata inzira yiwe nimumureke bazomushimira nka RADJABU ngejeje aho.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 6 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)