CVR : Trois députés et un sénateur de l’Uprona disent oui




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 11 décembre 2014  à 08 : 25 : 58
a

Certains de députés membres de l’Uprona ont participé aux cérémonies de prestation des serments des 11 commissaires membres de la Commission Vérité et Réconciliation.

Il s’agit de Bonaventure Niyoyankana, André Ndayizamba, François Kabura (du bureau de l’Assemblée Nationale) et Pontien Niyongabo ( du bureau du Sénat).

Tous les autres députés de cette formation politique n’avaient pas participé aux cérémonies. Ils avaient même quitté la salle lors du vote de ces membres de la CVR la semaine dernière.

Le palais des congrès de Kigobe était plein à craquer. Députés, sénateurs, diplomates et observateurs avaient envahi le palais de congrès de Kigobe ce mercredi.

Tous les 11 commissaires ont prêté serment devant le président de la république du Burundi et du parlement qu’ils contribueront dans la recherche de la vérité sur le passé sombre de ce pays.

Bonaventure Niyoyankana, ancien président du parti Uprona , a dit qu’il s’est associé avec les autres au moment où les autres députés de sa famille politiques avaient boycotté les cérémonies parce qu’il a constaté que la commission ad hoc du parlement a choisi les hommes et femmes de calibres dans cette commission.

« Je suis homme politique depuis un certain temps, j’ai eu le temps de juger. Personne, soit- il les membres de l’Uprona, ne refusera de répondre aux questions de la CVR », a-t-il souligné.

Pour cet homme politique, l’essentiel n’est pas de polémiquer autour de l’absence des membres du parti Uprona mais plutôt d’aller de l’avant.

Nous savons certes que cette loi sur la CVR n’a pas été voté par l’Uprona mais nous estimons que les membres de la CVR seront jugés selon leurs actes même si la loi y relative est lacunaire, a dit le président de l’Uprona.

Cette commission est généralement composée d’hommes d’Eglises soit 6 sur 11 membres.

Les autres proviennent des partis politiques à savoir : Uprona de Conclie Nibigira, CNDD FDD, FNL de Jacques Bigirimana.

Pour le cas du Professeur Didace Kiganahe, la plupart des personnes disent qu’il a certes été membre du Frodebu Nyakuri mais qu’il aurait viré vers le Parti au pouvoir.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

792 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 11 décembre 2014   à 16 : 06 : 24

ICO CONYENE CU KUBONA ABARI MURIYO COMISSION ARI ABARI MU MIGAMBWE YAKOZE IHONYABWOKO ,IVYO VYONYENE BIRAKWIYE KO
TWESE TUBONA KO UWO MUGWI ATACO UZOMARIRA ABARUNDI
ABO BIHEBEYE IMANA NABO BAJE KUHEXAGIRA ABAHEKUYE ABARUNDI
KUKO UWICIWE ABIWE BIBONEKA KO ATAKIBANZA BAFISE MURIYO
COMISSION



Par   ce  vendredi 12 décembre 2014   à 04 : 37 : 21

voila de veritables politiciens pacifiques et pacifistes aspirant reellement a la paix ! ils comprennent que la paix est de l,or, ils ne veulent pas bloquer l,etat et les institutions, ils aiment le peuple burundais contrairement a nditije,leonce et leurs
mauvais acolytes comme eux, qui demandent aux etrangers a ne pas aider le burundi !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 46 %)

Manifestation avec cercueil par Guillaume Harushimana à la Rpa ,(popularité : 28 %)

Justice : Le dossier Ndadaye refait surface,(popularité : 27 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 27 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 23 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 23 %)

La plus belle ambassade des Etats Unis en Afrique est au Burundi ,(popularité : 22 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 22 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 21 %)

Muyinga/L’évêque du diocèse catholique dénonce les messages divisionnistes,(popularité : 21 %)