Dix-huit "partis" burundais devant la CENI pour l’annulation de l’enrollement des élécteurs




Par: Désiré Nimubona , mercredi 10 décembre 2014  à 16 : 27 : 55
a

Une colonne des véhicules des opposants burundais a envahi l’entrée de la Commission Nationale Electorale Indépendante (CENI) ce mercredi après midi pour dénoncer l’entêtement de la CENI face aux revendications de l’opposition dans le processus de l’enrôlement des électeurs de 2015.

Selon Charles Nditije, président d’une aile de l’Uprona, les fautes ont été commises lors de l’enregistrement des électeurs. Il cite par exemple des enfants, des étrangers, la distribution anarchique de la carte d’identité aux membres du parti au pouvoir etc.

Au nom des 18 signataires, il a demandé la CENI de se ressaisir et mettre fin à « ce chaos » et arrêter ou tout simplement annuler les résultats du processus d’enrôlement.

« Nous sommes au nombre de 18 partis politiques » a dit Jean Minani, président de Sahwanya Frodebu Nyakuri, un parti initialement proche du pouvoir mais qui visiblement migre vers l’opposition.

Venu assis avec le président de l’aile de l’Uprona non reconnue par le pouvoir, Minani était accompagné par d’autres leaders de l’opposition.

Ainsi, le leader d’une partie du FNL Agathon Rwasa, Chovineau Mugnwengezo, à la tête d’une partie de l’UPD Zigamibanga, la représentante du CNDD de Nyangoma Monique Ndakoze, les leaders des partis comme SONOVI et autres.

La lettre, selon Charles Nditije était adressée au président de la CENI, qui, selon lui, n’a pas voulu les recevoir.

L’entrée de la CENI a été bloquée par ces véhicules car la police avait refusé de lever la barrière pour les laisser entrer.

Dans cette correspondance dont la copie a été réservée d’ailleurs à toutes les missions diplomatiques accréditées au Burundi, on lit que "seul le parti au pouvoir est satisfait par ce processus d’enrollement" des électeurs de 2015.

La correspondante qui est d’ailleurs courte 2 page seulement), indique que les preuves à sa disposition proviennent de tous les coins et même du Ministère de l’Intérieur qui, dans un passé récent avait reconnu quelques irrégularités surtout dans l’octroie de la carte nationale d’identité.

Sur les lieux

Des gens curieux vont s’arrêter pour voir ce qui se passait devant la guérite de la CENI et les gardes de corps en civile de ces opposants visiblement doublent de vigilance.

Les policiers eux arrivent, les uns après les autres, les bruits des klaxons à coté sur le boulevard devant la CENI suite à un grand embouteillage.

C’est après l’arrivée du Porte-parole de la CENI Prosper Ntahorwamiye que la lettre lui sera remise par Jean Minani, président du Fridebu Nyakuri.

Ntahorwamiye va alors informer le président de la CENI Pierre Claver Ndayicariye par téléphone qu’il avait la correspondance et qu’il était avec les présidents des partis en souriant mais en leur disant que coute que coute le processus est en cours sans intentions de s’arrêter.

Après le retrait de la totalité des leaders des partis, le véhicule de Jean Minani, député à l’Assemblée Nationale qui était devant a été bloqué par des véhicules de la police l’empêchant de partir.

A coté ; des femmes et hommes membres de l’opposition ont lancé d’ailleurs des slogans contre le pouvoir en place.

« Nous allons vous vaincre et vous diriger » scandaient-ils. Pour les autres c’étaient plutôt le moment de rappeler qu’ils ont perdu les leurs ces derniers jours suite à leurs appartenance politique.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

2426 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 10 décembre 2014   à 18 : 11 : 02

AYO SA MATORA YA BARUNDI NI NKINA MICO YA CNDD FDD NA NDAYICARIYE
ICO NOVUGA NUGUSHIMA CANE MUKUBONA MWAGIYE KWEREKANA AHO
MUHAGAZE BIRASHOBORA GUHINDURA INYIFATO YIYO CNI ,KOMEZA
MUJE MURAFATA INGINGO ZOTUMA UBUTEGETSI BUBONA KO ABARUNDI
BATEMERA KUFATIGWA AMABOKO I MUGONGO KANDI KO BASHIMA BAKONGERA BAKEMERA KUTWAGWA NABO BITOREYE



Par Rose Hakizimana   ce  mercredi 10 décembre 2014   à 18 : 11 : 43

AYO SA MATORA YA BARUNDI NI NKINA MICO YA CNDD FDD NA NDAYICARIYE
ICO NOVUGA NUGUSHIMA CANE MUKUBONA MWAGIYE KWEREKANA AHO
MUHAGAZE BIRASHOBORA GUHINDURA INYIFATO YIYO CNI ,KOMEZA
MUJE MURAFATA INGINGO ZOTUMA UBUTEGETSI BUBONA KO ABARUNDI
BATEMERA KUFATIGWA AMABOKO I MUGONGO KANDI KO BASHIMA BAKONGERA BAKEMERA KUTWAGWA NABO BITOREYE



Par IndignE   ce  mercredi 10 décembre 2014   à 21 : 38 : 10

Ah bon !
Ca me rappelle un pays a cote. Ceux qui ne croyaient pas a la victoire des elections ont commance a cree des histoires comme quoi le pouvoir en place preparait tout le malheur. Ce fut la creation de l’AKAZU. On sait maintenant qui exploita toutes ses hypothese-theses. Mr Minani & Co allez y ! Votre place est connue depuis longtemps. Priez des le bon Dieu pour que votre plan ne reussisse pas sinon votre victoire risque d’etre votre deception. Si vous n’avez pas d’electorat ce n’est pas la faute a CNDD-FDD. En 2005 vous etiez au pouvoir et le resultat des elections vous le connaissez. Si 10 ans apres vous ne parvenez pas a tirer lecon du passe quel docteur etes vous ?



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Burundi : Des contributions aux élections en voie de détournement



a

Le budget des élections de 2020 reste en secret



a

La levée des sanctions contre la BBC et VOA n’est pas pour aujourd’hui



a

Les responsables des partis politiques inquiets à la veille des élections de 2020



a

Le parlement burundais réclame un Sommet des pays contributeurs à l’AMISOM



a

Les parlementaires burundais préoccupés par la dette du pays envers l’EAC



a

Huit ONGs étrangères se font réenregistrer pendant la période de prolongation



a

Le président somalien en visite au Burundi





Les plus populaires
« La loi a été respectée », dit le directeur de la radio Isanganiro,(popularité : 12 %)

Minago : 14 ans après l’assassinat d’un Nonce apostolique,(popularité : 12 %)

Burundi : Le parti cndd-fdd accuse Agathon Rwasa d’entretenir un groupe criminel ,(popularité : 12 %)

Politique : L’Eglise catholique contre la contribution forcée aux élections,(popularité : 11 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 11 %)

Les collinaires, des élections différentes des autres,(popularité : 11 %)

L’Union Européenne renouvelle les sanctions contre 4 personnes ,(popularité : 11 %)

Burundi : L’assemblée nationale renouvelle l’équipe de la CVR,(popularité : 11 %)

Le parlement burundais ouvre sa session d’avril ,(popularité : 10 %)

BURUNDI/NECROLOGIE : Mort du colonel Epitace Bayaganakandi,(popularité : 10 %)