Burundi : Fin officielle des travaux de BNUB sur fond de manifestation en solo




Par: Désiré Nimubona , vendredi 12 décembre 2014  à 12 : 21 : 18
a

Le drapeau des Nations Unies a été descendu ce vendredi dans l’avant midi au siège du Bureau des Nations Unis au Burundi (B NUB) pour marquer la fin de la mission, selon notre constat.

Un drapeau des Nations Unies qui flottait dans les en ceintes du BNUB a été descendu, puis plié avant d’être remis au Secrétaire Général Adjoint pour les Affaires politiques Jeffrey Fletman en visite au Burundi.

Celui-ci a, à son tour donné le drapeau au Représentant du Gouvernement dans ces cérémonies, l’Ambassadeur Laurent Kavakure, Ministre burundais de la Coopération, sous une pluie des applaudissements des invités.

« Ceci est un symbole que le Burundi a progresser depuis la crise au Burundi, (...) mais ce n’est pas la fin des Nations Unies au Burundi » a dit Fletman.

Il a ajouté que « les Nations Unies resteront profondément engagées avec les gens ou le Gouvernement du Burundi pour faire face aux défis ».

Jeffey Fletman dit que les Nations Unies seront plus engagées dans le développement pour aider les burundais à profiter des dividendes de la paix.

Un manifestant en solo inattendu

Lors de ces cérémonies de descente du drapeau des Nations Unies ca a été une occasion à Dr Pierre Claver Kazihise de manifester contre « la discrimination entre la Société civile ».

Dans une pancarte qu’il avait pliée puis cachée dans ses vêtements, il a interpellé le gouvernement et les Nations Unies d’arrêter la discrimination au sein de la société civile.

Cet incident n’a cependant pas arrêté les festivités, et aucune réaction des diplomates présents n’a été signalée, selon notre constat, à part des cameras et appareils photos qui ont été pointés sur ce papier de Kazihise.

Pierre Claver Kazihise est connu comme étant opposé à une autre partie de la société civile burundaise qu’il accuse d’être des partis politiques à l’instar de l’opposition.

Pierre Claver Kazihise, leader de Société Civile Citoyenne avait accusé les médias en mai dernier de faire recours à la manipulation en rapportant des cas de distribution des armes aux jeunes Imbonerakure.

Il avait aussi souligné que les Imbonerakure n’avait pas été formés au Congo et avait déclaré que les informations de distribution des armes relèvent d’un employé de BNUB qui avait, selon lui, menti, parce qu’il craignait la fin de son travail avec la fermeture du BNUB.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1479 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Ndihokubwayo@yahoo.fr   ce  vendredi 12 décembre 2014   à 16 : 18 : 29

Il faut suivre de près les agissements de Kazihise. C’est une personne dont l’ extrêmisme a toujours fait trembler depuis sa jeunesse jusqu’à à ce jour. Il n’ a pas évolué positivement. L’ irréparable est souvent commis lorsque ce genre de personne accède au pouvoir ou aux postes de haute responsabilité.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 6 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 4 %)

Les restes de Gahutu, et Misigaro pourront être rapatriées après des années,(popularité : 3 %)

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda,(popularité : 3 %)

Politique : Quatre ministres du gouvernement mis à la porte,(popularité : 3 %)

Politique : « Tout a été bien », dit l’ombudsman burundais,(popularité : 3 %)

‘’L’école fondamentale commence au début de l’année scolaire’’ ,(popularité : 3 %)

Burundi : Jacques Bigirimana accuse son ancien patron de préparer une guerre,(popularité : 3 %)

FIDH donne un bilan sanglant ,à un an du troisième mandat,(popularité : 3 %)