CSLPII : Les bailleurs exigent le respect de la feuille de route




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 13 décembre 2014  à 09 : 03 : 23
a

Les partenaires au développement du Burundi exigent le respect du contenu de la feuille de route convenue entre les acteurs politiques Burundais et le gouvernement du Burundi comme préalable pour le déblocage des financements envers Bujumbura.

Dans un document conjoint rendu public à la fin de deux jours pour l’évaluation des financements du Cadre Stratégique de Lutte contre la Pauvreté ce vendredi, l’on ne voit nulle part les engagements des partenaires au développement par rapport aux élections de 2015. Bujumbura, par le biais du deuxième vice-président de la république du Burundi, a indiqué que certains des pays ont promis de contribuer au processus électoral en nature notamment accordant à l’Etat Burundais le matériel utile pour les élections de 2015.

Gervais Rufyikiri est de sa part clair : « Les élections de 2015 constituent le projet principal du gouvernement. Il ne ménagera rien pour que les élections de déroulent de manière crédible », a- t- il souligné.

A la question de savoir si le gouvernement du Burundi ne risque pas de reléguer à l’écart les autres projets vecteurs de croissance économique tout au long de ce processus électoral à cause de cette réticence des bailleurs des partenaires au développement, Dr Gervais Rufyikiri interpelle les bailleurs de fonds à répondre favorablement au gouvernement du Burundi. « Pour le gouvernement une priorité des priorités est les élections en 2015. Nous espérons que les partenaires techniques et financiers ont compris que le Burundi seul ne peut pas supporter le poids de ces élections », a-t- il souligné.

Dans ce document conjoint rendu public après les cérémonies, les bailleurs de fonds pour le Burundi reconnaissent qu’après les élections de 2015 qu’ils veulent transparentes et apaisées, vont s’entendre à soutenir les projets de croissance économique relatives à la vision 2025.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

607 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 10 janvier 2015   à 01 : 57 : 17

Erega ababaha amafranka si bijuju barabona ivyo mukora,harya bararaba ubukene abarundi bafise bagaca biyumvira amafranka
bama batanze iyaja harya chacun annee baba baragira rapport
ku burundi ingene bwateye imbere canke bwasubiy inyuma
baramenya ico amafranka batanze yakoze ,bakamenya amazu yubatswe mu busuma ukwo angana jewe nibajije ko igihugu c Uburundi kitwagwa na bantu ngo baminuje nkaba nzi ko twatwawe
n Umwami imyaka mirongitanu irenga mu mahoro atabukene kandi
atize nca numva maramaye
Nkaca ntangazwa nukwo kutamenya ko ayo m Ambassade ari ngaho kugira akore aha rapport ibihugu vyabo .Nukuri harageze ko bagenda kuko vyarabananiye



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 7 %)

EAC : Les procédures douanières et transitaires doivent être professionnalisées,(popularité : 2 %)

Le parlement renvoie au gouvernement le projet de loi sur le payement des impôts des cadres de l’Etat ; les indignés se dévoilent ,(popularité : 2 %)

Le Président du FIDA, Kanayo F. Nwanze visite le Burundi,(popularité : 2 %)

Vers la fermeture du port commercial de Rumonge ?,(popularité : 2 %)

La Banque Mondiale approuve 35 millions de dollars pour le Burundi ,(popularité : 2 %)

L’Olucome appelle les bailleurs à financer les projets de développement plutôt que les activités de l’Etat,(popularité : 2 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 2 %)

Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 2 %)

Burundi : Recul dans le classement en Indice de Développement Humain ,(popularité : 2 %)