Dossier Rwasa : Un analyste appelle à la prudence de Bujumbura




Par: Marc Niyonkuru, , dimanche 14 décembre 2014  à 17 : 28 : 22
a

Alors Rwasa est appelé à comparaitre devant la cour d’appel de Bujumbura ce lundi à propos des massacres des banyamulenge en 2004. Audifax Ndabitoreye demande à Bujumbura de faire preuve de prudence sur les risques d’une justice de deux poids deux mesures parmi les Burundais.

Dans une interview qu’il a accordée à la Radio Isanganiro ce samedi ce spécialiste en relation a indiqué que cette interpellation du leader historique des FNL sur le dossier des banyamulenge est de nature à ternir l’image du gouvernement du Burundi. Audifax Ndabitoreye dit que lorsque les FNL ont signé l’Accord de cessez- le - feux avec le Burundi, les anciens rebelles ont bénéficié d’une immunité provisoire par rapport aux crimes qui ont été commis sur le sol Burundais depuis l’indépendance.

Il était attendu que ces dossiers seraient à analyser dans le cadre de la commission vérité et réconciliation dont la mise en place était attendue.

Cette interpellation par la justice Burundaise arrive en moins d’une semaine après que le FNL aile non reconnu par le ministre de l’intérieur ait annoncé sa réunification avec 6 autres partis politiques pour les élections prévues en 2015.

De la part de ce spécialiste en relations internationales, le grand danger est le risque de politisation de ce dossier par la justice Burundaise. « Les banyamulenge ne sont pas les seuls à avoir été tués dans ce pays. Est-ce que la justice burundaise est prête à recevoir toutes les plaintes et à les traiter avec la même vitesse » s’est interrogé Audifax Ndabitoreye.

Cet ancien membre du Frodebu interpelle plutôt le gouvernement en place à faire preuve de prudence en traitant ce dossier. « Nous sommes dans une période critique qui exige surtout des leaders à analyser davantage la question pour que le politique ne prenne pas le devant dans ce dossier », a-t-il souligné.

Pour lui, Bujumbura n’a pas de compétence pour traiter ce dossier et d’ailleurs il a été précis plus loin en disant : ‘’Sur le mandat de Pasteur Habimana, l’ancien porte parole des FNL, il avait été stipulé que c’est à propos du génocide des Banyamulenge. La justice Burundaise n’a pas les prérogatives de traiter ce dossier si elle qualifie de génocide les massacres des Banyamulenge qui , par ailleurs ne sont pas les seuls dans ce pays’’.

Rwasa Agathon doit comparaitre ce lundi devant la cour d’appel de Bujumbura. Difficile de savoir la suite pour le moment mais les moments pareilles voient la présence de foules nombreuses. Qu’en sera t- il ce lundi pour le cas de Rwasa Agathon ?




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1752 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par internaute   ce  dimanche 14 décembre 2014   à 23 : 20 : 55

Je suis de l’avis de cet analyste ! Il faudrait aussi evoquer les questions en rapport avec d’autres massacres notamment ce lui des 150 universitaires au campus Mutanga ; Le massacre de Ndadaye et la chute de Ntaryamira !



Par IndignE   ce  lundi 15 décembre 2014   à 09 : 14 : 49

Audifax, votre sortie devoile petit a petit votre visage. je me souviens quand vous vous inquietiez a propos de la police qui vous poursuiviez parce que vous etiez suppose etre en connivence avec Rwasa en cachette a ce moment.
Ici on parle de vous comme specialiste en relations internationales mais il faut ajouter aussi votre qualite d’espion car vous aves meme ete l’espion numero 1 au Burundi. Donc votre analyse est quelque part emotionel et risque de ne pas apporter un surplus a Mr Rwasa. A noter que vous n’etes plus burundais par votre propre chef....



Par   ce  lundi 15 décembre 2014   à 14 : 30 : 59

Avant de regrez le probleme des banyamurenge trouvez qui a Tue Ndadaye et Ntaryamira. Muribuka massacra yo mukibimba nahandi bibandanije ukoamaccordsya arusha tuyashirehasi umwumwe yishure ivyo yakoze napresidant dufise ivyo twomuba.Si lajustice travaille bien aberamubategetsi ningabo zigihugu hazosigara bake .



Par   ce  lundi 15 décembre 2014   à 14 : 44 : 03

Nibabibaze miburo



Par Stan Siyomana   ce  lundi 15 décembre 2014   à 14 : 44 : 18

@IndignE
Vous avez PRESQUE TOUT DIT sur monsieur Audifax Ndabitoreye,mais vous ne dites rien sur le probleme (qu’il souleve) de "RISQUES DE LA JUSTICE BURUNDAISE DE DEUX POIDS, DEUX MESURES PARMI LES BURUNDAIS".
"LES GRANDS ESPRITS DISCUTENT DES IDEES ; les esprits moyens discutentdes evenements ; LES PETITS ESPRITS DISCUTENT DES GENS" (par madame Eleanor Roosevelt, epouse de Theodore D. Roosevelt, 26 eme president americain de 1901 a 1909 = SEULEMENT DEUX MANDATS PRESIDENTIELS !!!).
Merci.



Par Apollinaire N.   ce  lundi 15 décembre 2014   à 18 : 43 : 52

Uburundi bwarikukiye, reka ubucamanza bukore akazi bujejwe. Ntakurindira sentare mpuzamakungu !



Par Burundais   ce  mardi 16 décembre 2014   à 11 : 14 : 23

Ntagitsure,ntandyane, abarundi barakwiriye kureka ubugambwe (la partisanerie), bagakurikiza amategeko. Bamwe bati Uburundi bwarikukiye ni bareke sentare ikore...Nivyo bwarikukiye. None ko bwikukiye, mukaba mumaze kugera hanze mu makungu , Uburundi bwimariye iki ugereranije n’ayandi makungu ? Zero. Hanyuma ntimwibande kuri Audax en disant qu’il n’est plus burudais par son chef, ça n’a pas de sens tant qu’il ne l’as pas lui-même déclaré, tant qu’il n’a pas encore nié ses papiers en règle et son identité. Ne vous concentrez pas sur la personne, concentrez-vous sur les questions que ce spécialiste soulève car ce n’est pas en vous concentrant sur lui que vous allez comprendre ou résorber le climat. Tout pays où les dirigeant se collent au pouvoir n’avance pas, il est rongé par la pauvreté extreme et c’est le cas du Burundi. Ivyasinywe bitegerezwa kubahirizwa. Nayo ivy’abanyamurenge bishwe, n’abatutsi barishwe, abahutu baranizwe bwuma na buhoro, incungu z’ukwikukira niz’uguharanira demokarasi zaragandaguwe. Ivyo vyose mubipfungira amaso, hama ngo dosiye y’abanyamurenge niyo ihambaye. Ture mutuze muturane, mureke kwishimira ubutegetse kuko ntakigira intango kitagira iherezo. Reka kurondera iyindi ntambara, reka kwica, tanga ubutegetsi m’ucubahiri, mw’ituze n’ubutungane. Reka abarundi batore badaturubitswe igihugu cubakwe gitere imbere, niho n’itunga ry’igihugu ryokworoherwa. Ramba dutuze tubane, mugabe ntimwitwaze ubutegetsi ngo mupfunyàfunye sentare ngo muheze mwikoze ivyi mwishakiye, iyaturemye irabibona. Hezagirwe



Par Karerwa   ce  mardi 16 décembre 2014   à 16 : 28 : 43

On a besoin de la justice c’est vrai, mais il faudrait le faire dans un cadre purement juridique et non politique. Rwasa est libre depuis 2008, il a meme ete directeur general de L’INSS ? Parce qu’il veut se faire elire (oui, cet homme devient de plus en plus populaire chez plus de hutus et meme chez les tutsis), on ouvre le dossier. Et ceux qui ont pose des mines en pleine ville ; et ceux qui ont tue des seminaristes de Buta, ceux qui ont tue Ndadaye, ceux qui ont tue les depalces de Bugendana ; ceux qui ont tue des civils a Teza, ceux qui ont tue Rwagasore, Charles Ndizeye, Pierre Ngendandumwe, Ceux qui ont brule vifs des eleves de Kibimba, ceux qui ont tue des civiles partout dans la pays, ceux qui ont tue des innocents en 1972, en 1988 a Marangara/Ntega,ceux qui ont tue des religieux dans le pays, celui qui a fait tuer l’abbe Nzeyimana Gerard de Makamba etc.....ceux qui ont execute les membres FNL a Muyinga, et apres les elections de 2010, etc... C’est quel ordre ? Ne fallait-il pas commencer par le plus vieux crime qui aurait produit ses mauvais fruits par hasard ???? On a besoin de la justice oui, mais fonctionnera-t-elle sous DD ?



Par   ce  mercredi 24 décembre 2014   à 01 : 23 : 29

NZOBABWIRA KUGERA RYARI ? UBURUNDI NTIBWIKUKIYE ABABUKORONIJE BARASESEMWE BARABUTA BARIGIRA WOKWIKUKIRA UKAGUMA UTEZE AMASHI UWAGUKORONIJE MBEGA ABAJA KWIGA N’ABIYUMVIRA IVYIYUMVIRO VYANYU BIGERA HE ???MU BURUNDI NTA NA JUSTICE/UBUTUNGANE BUHARI HARI IGITUTU CABWO.....



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 6 %)

Pas de négociation en Suisse mais un atelier,(popularité : 3 %)

L’opposition rejoint le train en marche,(popularité : 2 %)

Dix-huit ans après : Qu’en est-il du procès Ndadaye ?,(popularité : 2 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 2 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 2 %)

Burundi : 6 provinces se dotent de nouveaux dirigeants ,(popularité : 2 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 2 %)

Muyinga : La Tanzanie et le Burundi clarifient leurs frontières ,(popularité : 2 %)