Détenus malades mentaux, un défi pour le Burundi




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 17 décembre 2014  à 07 : 12 : 30
a

La prison centrale de Mpimba a enregistré de juin à septembre de cette année 2014, plus de 70 personnes qui souffraient de maladies mentales. Me Godefroid Manirambona le consultant de la CNIDH estime qu’une commission médicale devrait être mise sur pied pour que les dossiers judiciaires de ces personnes trouvent une issue.

Au cours d’une séance de publication des résultats sur la problématique de la détention préventive et la surpopulation carcérale ce mardi, Me Godefroid Manirambona a indiqué que les prisons de Ngozi et de Mpimba en Mairie de Bujumbura ont enregistré 92 personnes qui souffrent de maladie mentale de différentes sortes tel la démence , l’épilepsie et bien d’autres encore.

Certaines de ces personnes sont arrivées en prison étant certes malades, mais pour ce consultant la plupart d’entre elles ont souffert de cette maladie suite à la précarité des conditions de détentions, de la séparation avec leurs familles ou encore parce qu’elles en tout petit peu de cette maladie avant de devenir locataire de la prison centrale de Mpimba.

Il estime qu’une des solutions pour le traitement de ces dossiers est sans conteste la mise en place d’une commission médicale pour statuer sur chacun de ces cas.

Le consultant de la Commission Nationale Indépendante des Droits Humains a dit que le problème est plus difficile qu’on ne le croit. Selon lui en effet, la plupart de ces personnes sont en détention préventive et leurs dossiers ne connaissent aucune avancée.

Cette étude montre que le parquet de la Mairie de Bujumbura enregistre 70% des dossiers judiciaires se trouvant dans tous les parquets du pays. Pour lui, le nombre de substituts pour traiter ces dossiers estimé à 18%, soit un pourcentage si faible par rapport aux dossiers pour lesquels ils sont appelés à traiter.

Me Godefroid Manirambona a proposé de scinder le parquet de Bujumbura en deux et à revoir à la hausse le nombre de substituts à engager pour que les dossiers judiciaires soient traités le plus vite possible.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

156 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 16 janvier 2015   à 19 : 56 : 10

Bavuga ngo ntitucire urubanza abandi,ariko ndabivuge ndabisubire nukuri iyo leta izobazwa vyinshi kubona bica abantu bakaca bavyegeka ku mugwayi wo mu mutwe birababaje
Amasengero abo bategetsi basengera mwo yarakwiye kwugagwa
akazokwugurugwa bavuye ku butegetsi kandi mukuyugurura bakabanza kumara imisi bayakoropa kugira bayakuremwo imivumo
kuko yarahumanye



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 3 %)

Procès Gatumba: "Parodie de justice",(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

L’Eglise Catholique dénonce encore des violations des droits de l’homme ,(popularité : 2 %)

Plus de 328 prisonniers de Mpimba bénéficient d’un élargissement provisoire ,(popularité : 2 %)

Hassan Ruvakuki : De la perpetuité à trois ans ! ,(popularité : 2 %)

Il est dans les mains de la cour d’appel de Gitega,(popularité : 2 %)

Massacre des Banyamulenge : La vérité reste attendue ,(popularité : 2 %)

Les prisonniers de Mpimba visités par l’Ombudsman burundais,(popularité : 2 %)

Défense pour Sinduhije auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU ,(popularité : 2 %)