PATRIOTE DE LA CAE : LE CHARISMATIQUE AMB. JÉRÉMIE NDAYIZIGA PERD SA BATAILLE CONTRE LE DIABÈTE




Par: Agence est-africaine de Presse , mercredi 17 décembre 2014  à 07 : 28 : 43
a

Article produit par Mtua Salira/ Agence est-africaine de Presse

Arusha, 15 décembre 2014 (EANA)- Consultant de longue date et expert en matière du processus d’intégration de la Communauté de l’Afrique de l’Est (CAE), l’Ambassadeur Jérémie Ndayiziga (54) est décédé au terme d’une courte bataille contre le diabète mercredi dernier à Bujumbura au Burundi.

Ses déboires commencent au milieu de cette année avec l’amputation, à Nairobi Hospital, de sa jambe droite, suite à cette maladie, et devait être alité pendant au moins quatre mois.

Sa situation s’améliorait lentement et semblait se rétablir.

Il a été vu la dernière fois au Secrétariat de la Communauté à Arusha en mi-novembre à la réunion des fonctionnaires chargés de la communication.

Ndayiziga est un nom connu dans la CAE et était renommé surtout pour son engagement, sa sage et judicieuse direction et pensées patriotiques pour une Afrique de l’Est unie. Il a guidé son pays dans son adhésion à la CAE en 2007.

Avant sa mort, Amb. Ndayiziga était au centre de la relance des clubs secondaires et de collèges de la CAE, la sensibilisation de la population ordinaire sur les avantages de l’intégration de la CAE, l’élaboration des programmes pour jeunes comme champions de la CAE, la formation des médias, étant également une personne active et ressource dans les ateliers sur la fédération politique sous l’organisation conjointe CAE-GIZ.

« Feu Ambassadeur Ndayiziga était un grand homme, un collègue, mais surtout un ami », a dit Jean Rigi, Secrétaire permanent au ministère burundais chargé des affaires de la CAE, ajoutant que le regretté manquera énormément à tous ceux-là qui oeuvrent pour le bien commun de la CAE et de ses citoyens.

Jenerali Ulimwengu, un commentateur chevronné qui a eu à travailler avec le défunt, a lancé « Comme c’est choquant ! Je savais qu’il était sous tratement, mais je pensais que c’était gérable. Je suis vraiement attristé parce qu’il était un enseignant et défenseur engagé et reconnu de l’intégration de l’Afrique de l’Est. Il nous manquera surement. J’ai un sentiment de perte personnelle, ayant travaillé étroitement avec lui ces dernières années. S’il vous plait ajoutez ma voix à celles qui pleurent ce grand homme dont la calme humilité était un exemple de bonté ».

Le Directeur exécutif du Conseil est-africain des affaires, Andrew Luzze a dit que « le regretté était doux mais engagé comme démontré dans son immense contribution dans les négociations sur l’Union Monétaire ».

L’un des personnes qui ont travaillé avec le défunt, M. Sukhdev Chhatbar, un expert en media, a dit être choqué par cette disparition prématurée de l’Ambassadeur Ndayiziga.

« Nous nous sommes concertés sur bien des projets. Il était une grande personne ; droit et sage, prêt à tout faire pour approfondir le processus de l’intégration régionale » a dit cet éminent journaliste qui a eu à voyager et à mener conjointement des programmes avec le regretté dans différents pays de la CAE.

Le feu Ambassadeur a fait ses études universirtaires à Bujumbura. Il a d’abord enseigné avant de joindre le ministère des relations extérieures, de la coopération international et des affaires étrangères comme Directeur.

Parmi les pays où il a représenté son pays figure les Étas Unis d’Amérique.

Après son transfert de ce ministère au ministère à la Présidence chargé des affaires de la CAE, Ndayiziga a servi son pays comme le chef de la Direction responsible de la coordination des affaires politiques, diplomatiques, de défense et de sécurité.

Il a été élu Président de l’Équipe des Experts sur la Fédération politique dela CAE en 2010-2011.

Il laisse une veuve et quatre enfants.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

4123 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Jimmy   ce  jeudi 1er janvier 2015   à 16 : 24 : 39

Oh lala, tres triste nouvelle
C’est une grande perte pour le Burundi et la CEA
Un grand homme intelligent et sage que j’ai cotoye.
Que son ame repose en paix.



Par Jean Hatungimana   ce  mercredi 14 janvier 2015   à 14 : 18 : 21

Cher Jérémie,

Que le Tout Puissant reçoive les prières de nous tous qui t’avons connu comme collègue de classe ou de travail et donne courage et réconfort à toute ta famille.

Nous gardons en mémoire un collègue dont la hauteur de la pensée et la qualité de la discussion ont toujours été à la hauteur de son engagement. Sans arrogance, avec humilité et ouvert à la conciliation.

Paix à ton âme.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message