Attaque armée chez la ministre de la santé publique




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 18 décembre 2014  à 13 : 53 : 30
a

L’appartement de la ministre de la santé et de la lutte contre le Sida a été la cible d’une attaque armée dans la nuit ce mercredi. Elle plaide pour des enquêtes sur ce dossier.

Vers 9 heures lorsque nous sommes arrivés sur les lieux de l’attaque, la ministre de l’agriculture et de l’élevage et bien d’autres personnalités de famille et de service qui lui sont proches s’étaient donné rendez-vous chez Dr Sabine Ntakarutimana.

Visiblement, tous s’étonnaient de cette attaque qui, selon eux, cache beaucoup de zone d’ombres.

« Heureusement, le compteur de courant électrique et les véhicules qui, (...) avaient été ciblés n’ont pas été touchés par les éclats de grenade sinon les pertes allaient devenir plus », a souligné la ministre de la santé.

Vers 23 heures en effet, des coups de feu ont été entendus alors que la ministre de la santé et sa famille étaient au lit.

Deux grenades ont visé les véhicules et le local de deux policiers qui assuraient la garde.

Les deux policiers ont tiré dans tous les sens pour empêcher les pertes en vies humaines.

"Ils se sont bien comportés durant cette attaque", a t elle souligné.

Visiblement sous le choc, la ministre de la santé n’en revient pas. Elle souligne qu’elle n’a pas de sujet particulier dans son service à traiter de nature à être prise pour première cible en Mairie de Bujumbura.

Toutefois, Dr Sabine Ntakarutimana reconnait tout de même que depuis le 25 novembre 2014, des tracts ont été déposés chez elle comme au service.

« Il me serait pour le moment difficile de confirmer qu’il y a des liens avec cette attaque. Tout simplement les enquêtes sur le dossier seraient salutaires », a-t-elle dit visiblement émue.

Les zones d’ombres ont persisté du moins pour ce qui est des causes de l’attaque. Elle n’a pas précisé si ce sont les raisons politiques ou sociales qui seraient derrière cette attaque.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1163 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Ndikumana Roger   ce  jeudi 18 décembre 2014   à 15 : 42 : 47

None bamushakako iki ?
Hose biravugwa ko uwo mupfasoni akora neza akazi ashinzwe selon les moyens à sa disposition.
Mumakuru mpora nsoma sindamwumva mubategetsi babononyi nkabaraho dukunze kumva kenshi.
Wosanga harimwo ibintu vy’ama jalousies,...abarundi twarabuze ihero ryimiti.
Hanyuma ngo dutere imbere, dutere imbere,...twotera imbere gute umuntu akora neza bakamuhemba kumuhungabanyiriza umutekano ?
Reta nirabe uko yomwongerera umutekano,...ivyo bintu birababaje.
Kandi hakorwe enquêtes tumenye impamvu yiyo attaque.
Murakoze.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message