Baisse des prix des produits carburants




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 18 décembre 2014  à 17 : 29 : 24
a

Le ministère du commerce, de l’industrie et du tourisme a revu à la baisse les prix des produits carburants.

Cette baisse motivée en partie par la baisse des cours sur le marché international varie entre 50 et 120 francs Burundais.

Dans un communiqué de presse rendu public ce jeudi 18 décembre 2014, le ministère souligne qu’un litre d’essence passe de 2340fbu à 2220fbu, soit une réduction de 120 fbu par litre.

Une réduction de 50 fbu sur le gasoil, c’est-à-dire que le prix de Gasoil par litre est passé de 2200 à 20150fbu.

Le pétrole rampant de sa part est passé de 2020 à1920 bu, c’est-à-dire qu’il a connu une baisse de 100fbu par litre.

Jusqu’à présent cette réduction est due en partie à la baisse des cours de ces produits sur le marché international selon le ministère en question.

Le 18 novembre, soit un mois jour pour jour, le ministère avait annoncé une baisse de ces produits carburants.

Seul le prix du gasoil était resté inchangé. Les deux autres produits avaient connu une baisse variant entre 20 et 40 fbu.

La motivation était encore une fois restée la même c’est- à- dire, la baisse des prix sur les marchés internationaux.

Le marché international a revu à la baisse les prix des produits carburants, il y a 5 mois.

Les observateurs locaux avaient récemment dénoncé le gouvernement en soulignant qu’il tarde à baisser les produits carburants à l’instar des autres pays de la sous-région grâce à ces réductions sur le marché international.

Le document rendu public à la fin du mois d’octobre 2014 souligne que le gouvernement accepte de subventionner les produits carburants à hauteur de 300 millions de francs bu pour le seul mois de novembre 2014.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1420 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par nininahazwe   ce  vendredi 19 décembre 2014   à 09 : 31 : 32

kabisa,Imana ishimwe,ariko nibabandanye bagabanura kuko ku soko mpuza makungu caramanutse cane,hama batugabanure naya bus,twebwe abene-gihugu turamarewe nabi sana !!!!!



Par masaka   ce  vendredi 19 décembre 2014   à 18 : 39 : 45

Je félicite le gouvernement d’avoir pris une initiative. Toutefois, si le prix du carburant a chuté de près de 40% sur le marché international, il est impensable que le prix soit diminué de moins de 5% au Burundi. Ukwo bakwita guhuma amaso amakungu bariko bariba gusa ata kindi !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques



a

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau



a

L’Onu reste au côté du Burundi



a

Rumonge : La rivière Dama menace la palmeraie de ses environs



a

Muyinga : L’électrification du centre de Rugari traine malgré la disponibilité du matériel sur terrain



a

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié



a

BE-SWIFT, une carte pour retirer de l’argent partout



a

Muyinga : La clientele de regideso réclame les compteurs électriques



a

Energie : La province Cibitoke dépourvue de carburant depuis une semaine



a

Burundi : La SOSUMO tend vers la réorganisation





Les plus populaires
Les jeunes entrepreneurs réclament un appui des autorités publiques ,(popularité : 36 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 10 %)

La hausse de prix des produits de Brarudi tombe à l’eau ,(popularité : 8 %)

L’Onu reste au côté du Burundi ,(popularité : 6 %)

Burundi : Une banque accusée de « spolier les commerçants »,(popularité : 5 %)

La Banque centrale s’acquitte de ses responsabilités ? ,(popularité : 5 %)

Burundi : "A quel prix se vend le ciment burundais ?", s’interrogent les vendeurs,(popularité : 5 %)

Burundi : Les réformes économiques burundaises épatent les investisseurs ,(popularité : 4 %)

Burundi : Classement des hôtels burundais, Royal Palace qualifié ,(popularité : 4 %)

Doing Business 2015 : Le Gouvernement n’est pas découragé, estime la Deuxième Vice Présidence,(popularité : 4 %)