Des manifestations pacifiques sont possibles, selon la société civile




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 19 décembre 2014  à 07 : 15 : 12
a

En moins d’une semaine après l’annonce d’une possible manifestation pacifique pour cause de fraudes massives constatées dans l’élaboration du fichier électoral, la société civile Burundaise regroupée au sein du Forum pour le Renforcement de la Société Civile fait la même annonce pour le même motif.

Au cours d’une conférence de presse de ce jeudi, ces organisations ont souligné qu’elles ne peuvent pas cautionner les résultats de l’enrôlement des électeurs à cause des multiples irrégularités qu’elles n’ont cessé de dénoncer.

Justine Nkurunziza, la présidente de la Coalition de la Société civile pour le Monitoring des Elections, COSOME, a plaidé au nom de cette organisation pour l’annulation de l’enrôlement des électeurs parce qu’il y a eu fraude électoral selon elle.

Il devrait y avoir une nouvelle organisation de l’opération de l’enrôlement des électeurs. Cet enrôlement devrait préalablement être sécurisé. Pour ce faire, la COSOME estime que le nouvel enrôlement devrait être fait grâce à des cartes nationales d’identité de type biométriques pour éviter les fraudes qui ont émaillé le récent processus d’enrôlement.

Elles demandent aussi à la Commission Électorale Nationale Indépendante et au gouvernement de prendre de prendre des engagements de nature à empêcher que le nouveau fichier électoral soit émaillé de fraudes.

Ces organisations de la société civile demandent au gouvernement d’ouvrir l’espace politique notamment aux leaders politiques pour que tous les Burundais aient les possibilités de se choisir les candidats dans les institutions de l’après 2015.

Elles interpellent enfin les dirigeants de ce pays à réaliser l’impact des tricheries électorales sur l’éducation des enfants futurs gestionnaires de ce pays.

Aux cas où leurs requêtes ne seraient pas satisfaites, elles ne cachent pas leur ferme volonté de recourir à une manifestation pacifique pour être entendues.
Les partis politiques de l’opposition avaient fait la même demande.

Le gouvernement du Burundi et la CENI disent que le processus de l’enrôlement des électeurs pour les élections de 2015 ont été certes été entachées de fraudes qu’il qualifie de ‘’mineurs’’. En attendant, le processus électoral évolue. Mais …




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

399 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par IndignE   ce  vendredi 19 décembre 2014   à 09 : 50 : 08

Notre societe civile doit etre malade. Maintenant ces gens de cette SC font semblant d’aider l’opposition alors qu’ils sont reellement en competition contre l’opposition. Ils veulent aussi le pouvoir.
Murajayo de toutes les facons ni Nyangoma , Ni Buyoya personne ne se souvient de ses combattants.
La douleur est individuelle et personelle. Si reellement il vous manque quelque chose ou vous vous sentez ministrable au cas ou le pouvoir changerait allez dans la rue.
Si c’est pour soutenir votre ami, ethnie, groupe, parti,... souvenez vous de ceci : quand tu es en bonne sante vous etes ensemble ; quand il te manque de moyen financier ils sont la pour te donner espoir ; mais quand tu te retrouveras a l’hopital avec une bressure recu lors des manifestations tu seras seuls pour toujours.
A toi de choisir !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 3 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Le responsable de la police présidentielle limogé trois mois après sa nomination,(popularité : 2 %)

Le CNDD-FDD va porter plainte contre Léonce Ngendakumana,(popularité : 2 %)

Un silence complice sur les défis de la gouvernance ,(popularité : 2 %)

Un projet de loi sur la presse décrié par plus d’un,(popularité : 2 %)

Quid sur l’Intégration du Burundi dans les ensembles régionaux ,(popularité : 2 %)