‘’Ils ne veulent que la transition politique’’




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 20 décembre 2014  à 06 : 40 : 49
a

Le président de la république du Burundi demande aux hommes politiques de faire preuve de patience pour attendre les résultats de l’enrôlement des électeurs qui seront déterminés par la CENI. Pour lui, les positions des uns et des autres ne sont que des manières malicieuses pour réclamer un gouvernement de transition.

Au cours d’une conférence publique de ce jeudi, le président de la république du Burundi s’est encore exprimé sur le processus d’enrôlement des électeurs qui fait objet de polémiques entre les acteurs politiques. De la part de Pierre Nkurunziza, l’histoire des élections dans ce pays a toujours été jalonnée de remous et surtout de divergences de vues pendant, avant et après les élections. « La question fondamentale plutôt de constater que hommes politiques ne s’entendent pas totalement sur les processus électoraux », a-t-il souligné.

Selon lui, certains hommes politiques sont en mesure de voir qu’ils ne peuvent pas gagner les élections. Pour ce, ils voient que la seule possibilité de gagner plus est celle de trop parler aboutir à une transition politique. « Ils ne sont pas bêtes », ajoute t- il.

De la part de Pierre Nkurunziza , le code électoral est très précis. Les articles 21, 22, et 23 précisent la façon dont les divergences de vue trouvent solution sur le processus électoral en cours. « Le code électoral précise très bien que le processus électoral ne peut pas être arrêté. Il précise la façon dont toutes les éventuelles solutions sont résolues », a-t-il ajouté.

Le président de la république estime qu’en réclamant l’annulation de la CENI et de ses résultats sur le processus d’enrôlement des électeurs cache trop de non dits. Selon lui, les personnes ou organisations qui font de telles réclamations ne veulent pas que le gouvernement conduisent ce processus.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

634 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 20 décembre 2014   à 17 : 39 : 51

Ivyo vyukwo yibaza ko bashaka transition ahubwo niwe ayshaka
kandi akaba ashaka ko haba umudurumbanyo kuko ariko ashigikira ubusuma,we nyne arizi ko vyabagoye gutywara none
we nu mugambwe wiwe bashaka kuta murudubi Igihugu gurtyo habe
Transition aba aragumvye ku butegetsi gushika transition ihere arazi kandi ko habaye transition ariwe aheza akaba a la
tete mugabo agafatanya nabo mu yindi migambwe
Ntatubeshe relo,mugabo nshaka kumuhanura mpanura na ceni ko
batosubira kuta Igihugu mu kaga ko kandi vyiza canke bibi bizoba inyuma ya matora bihagaze kuribo



Par masaka   ce  mercredi 24 décembre 2014   à 06 : 17 : 46

Je nibaza ko dufise umutegetsi qui ignore tout de la réalité du pays ou tout simplement qui serait un primate qui ne saurait même pas a mesure de reconnaitre la réalité du Miroir. Arambabarira ivyiwe biragoye kuko il parle sans rien dire. Autrement dit il excelle que en football.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 12 %)

Burundi : L’avant-dernier pas de l’amendement de la constitution burundaise,(popularité : 3 %)

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?,(popularité : 3 %)

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques,(popularité : 3 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 2 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)