Le frère de Bilal Nzohabonayo arrêté au Burundi




Par: Désiré Nimubona , lundi 22 décembre 2014  à 13 : 20 : 39
a

Les services secrets burundais sont en train d’interroger Brice Nzohabonayo, frère de Bilal Nzohabonayo (voir photo Internet) abattu samedi dernier en France après avoir agressé trois policiers à l’aide d’un couteau.

Le porte-parole de services secrets Telesphore Bigirimana joint par téléphone nous a indiqué que le jeune Brice Nzohabonayo avait été arrêté samedi par les services dont il est porte parole.

Cependant, il dit que le Burundi a agit sur sa propre volonté parce que selon lui, la lutte contre le terrorisme fait que chacun réagisse avec spontanéité.

Le porte-parole des renseignements estime que les deux frères sont des citoyens burundais et que le Burundi doit d’abord l’interroger avant toute autre procédure.

Il a ajouté que les deux frères, Brice et Bilal avaient été suivis par le Burundi depuis 2013 suite à leur tendance à la radicalisation.

Issus d’une famille favorisée de Kinindo au sud de la ville de Bujumbura, les renseignements disent que le jeune Brice avait été arrêté dans un quartier chic connu comme Mutanga chez l’un des ses oncles où il venait de séjourner pendant quelques jours après son retours de la France.

Des sources de la France affirment que les deux frères s’étaient converti à l’Islam radical il y a à peine une année et demie.

Quelques jours avant l’attaque d’une station de police, Bilal avait posté sur son compte facebook, le drapeau de l’Etat Islamique (EI).




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1562 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Apollinaire N.   ce  mardi 23 décembre 2014   à 21 : 23 : 31

Il a fait honte de notre pays !



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants



a

Cibitoke : Une attaque à la grenade occasionne un bilan lourd



a

Burundi : Le gouverneur de Rumonge suspend les voyages des burundais vers la RDC



a

Le HCR s’en lave les mains !



a

Gihanga : 12 vaches frisonnes du PNSADRIM mortes trois semaines après distribution



a

Burundi : Des accidents de roulage s’amplifient



a

Burundi : Condamnation à perpétuité contre un officier de police qui a tué sa femme



a

Bujumbura : La voierie urbaine rongée par des nids de poule



a

Bujumbura : des poteaux des feux tricolores sont menacés



a

Rumonge : Mugerangabo a débordé





Les plus populaires
Burundi : Un conducteur de vélo abattu par balle aux yeux des passants ,(popularité : 6 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 2 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 2 %)

Une trentaine des refugiés burundais tués à Kamanyora en RDC ce vendredi,(popularité : 1 %)

Un prêtre catholique échappe de justesse à un lynchage par des imbonerakure à Makamba,(popularité : 1 %)

Attaque à Cibitoke : Un silence intriguant du gouvernement ,(popularité : 1 %)

Intamba mu Rugamba : Les pros commencent à arriver,(popularité : 1 %)

Muyinga : Panique au centre de Mugano à Giteranyi à la suite du passage d’hommes armés ,(popularité : 1 %)

Après l’arrestation d’un pasteur d’une église à Gashasha, certains parmi la population paniquent,(popularité : 1 %)

La sécurité manque au Burundi : Le pouvoir interpellé,(popularité : 1 %)