Actualité thématique

Economie


Burundi : Vers le démarrage de construction des barrages hydroélectriques de Jiji et Murembwe

Environnement


Sud du Burundi : vers la disparition de la réserve naturelle forestière de Vyanda ?

Justice/Droits de l’homme


Rumonge : le nouveau directeur du centre de formation professionnelle de Gatete incarcéré

Nouvelles de l’EAC


1 million de dollars américains sur 25 millions de dollars que le Burundi doit à l’EAC

Politique


Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?

Santé


Un don de 45 millions d’euros a été octroyé au ministère de la Santé par l’Union européenne

Sécurité


Bubanza : un détenu tabassé par un OPJ à Musigati

Société


Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises

Sport et culture


Nkazamyampi organise la première édition de marathon pour la paix à Bujumbura


Nos émissions

Culture


Agashitsi, 31 ntwarante 2019

Débat


Ku nama, 17 ruheshi 2019

Diaspora


Karadiridimba, 9 Ruheshi 2019

Economie


Umuyange, 16 ndamukiza 2019

Emissions musicales


Uburundi buraririmba, 6 rusama 2019

Environnement


Tahura utahuze abandi, 25 Ndamukiza 2018

Feuilleton radiophonique


Murikira Ukuri, 22 Rheshi 2016

Gouvernance


Kebuka wibaze, 9 rusama 2019

Jeunesse


Tweho, 8 nzero 2019

Justice


Nkingira, 10 rusama 2019

Mugona iki ?


Aho iwanyu havugwa amaki, 27 rusama 2019

Société


Ukuri gushirira mu kuyaga, 19 rusama 2019 (Ngendanganya Adrien), 1ere partie


Marché de Cotebu : Les commerçants ont jusqu’au 15 janvier pour finir les constructions




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 22 décembre 2014  à 19 : 17 : 38
a

Le président de la commission de distribution des places au nouveau marché de Cotebu précise avoir donné aux commerçants un délai de prolongation qui expire le 15 janvier 2015, pour le finissage des constructions. Melchior Simbaruhije affirme qu’ils s’étaient convenus auparavant la date du 01 janvier 2015 mais qu’il y a eu pénurie du matériel de construction. « Il y a eu pénurie des treillis, ce qui a retardé les travaux de construction ».

Toutes les échoppes et étagères de ce marché sont construites avec des pièces métalliques. S’agit-il d’une obligation du gouvernement ? « Non », a répondu Melchior Simbaruhije. C’est plutôt les commerçants qui ont proposé d’éviter les échoppes et étagères érigées en planches qui peuvent facile être attaquées d’une incendie. « C’est même ces commerçants qui ont proposé le modèle de construction des stands et des échoppes, et nous leur en félicitons », a ajouté le président de ladite commission.

Outre la pénurie du matériel de construction, les commerçants se sont également heurtés aux problèmes de hausse des prix de ce matériel. « Le prix d’une pièce de treillis coutait au début des constructions 38.000 frs, aujourd’hui elle coûte 55.000 frs », nous a confié 2 des commerçants qui étaient sur les lieux. Ils nous ont précisé que la construction d’un stand, avec des étagères coûte aux environs d’1.500.000 frs. Cette somme n’est pas facile à trouver immédiatement vu que la plupart de ces commerçants ont perdu leurs biens lors de l’incendie qui a ravagé le marché central. Ces commerçants réclament la prolongation de quelques jours pour finir leurs constructions.

Ce marché de Cotebu contient 2379 places. Lors de la dernière sortie des listes définitives des attributaires des places du 20 octobre, les stands étaient limités à 2322. « Quelques places ont été créées à côté de chaque hangars pour occuper les marché au grand maximum », a précisé Melchior Simbaruhije. Concernant les demandes de prolongation des délais, Il promet que cette question va être analysée par le moment venu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

403 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises



a

Burundi - ONGs : le ministère de la Solidarité invite les ONG partenaires d’allers sur terrain



a

Muyinga : des familles inquiètes suite à un verdict de la CNTB



a

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école



a

Journée internationale des réfugiés : Plus de 70 milles réfugiés burundais sont déjà rentrés



a

Rumonge : À quand les factures de l’électricité ?



a

Bubanza : pandémie du paludisme



a

Muyinga : halte à la démographie galopante



a

Chômage : des députés souhaitent des conventions d’embauche à l’étranger



a

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises





Les plus populaires
Burundi : le ministère de l’Intérieur menace de retirer l’agrément de certaines églises,(popularité : 26 %)

Commémoration du 22e anniversaire de l’assassinat des élèves du Lycée Kibimba,(popularité : 7 %)

L’OIM plaide pour des rapatriés Burundais,(popularité : 7 %)

Bujumbura : introduction d’un nouveau cahier de ménage,(popularité : 5 %)

Bubanza : pandémie du paludisme,(popularité : 5 %)

Urbanisme : OBUHA, au service des villes burundaises,(popularité : 5 %)

Bubanza:15 élèves définitivement renvoyés de l’école,(popularité : 5 %)

Le gouvernement américain soutient la réinstallation des réfugiés congolais,(popularité : 5 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 4 %)

le Burundi est il à l’abri des risques de catastrhes ?,(popularité : 4 %)