Marché de Cotebu : Les commerçants ont jusqu’au 15 janvier pour finir les constructions




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 22 décembre 2014  à 19 : 17 : 38
a

Le président de la commission de distribution des places au nouveau marché de Cotebu précise avoir donné aux commerçants un délai de prolongation qui expire le 15 janvier 2015, pour le finissage des constructions. Melchior Simbaruhije affirme qu’ils s’étaient convenus auparavant la date du 01 janvier 2015 mais qu’il y a eu pénurie du matériel de construction. « Il y a eu pénurie des treillis, ce qui a retardé les travaux de construction ».

Toutes les échoppes et étagères de ce marché sont construites avec des pièces métalliques. S’agit-il d’une obligation du gouvernement ? « Non », a répondu Melchior Simbaruhije. C’est plutôt les commerçants qui ont proposé d’éviter les échoppes et étagères érigées en planches qui peuvent facile être attaquées d’une incendie. « C’est même ces commerçants qui ont proposé le modèle de construction des stands et des échoppes, et nous leur en félicitons », a ajouté le président de ladite commission.

Outre la pénurie du matériel de construction, les commerçants se sont également heurtés aux problèmes de hausse des prix de ce matériel. « Le prix d’une pièce de treillis coutait au début des constructions 38.000 frs, aujourd’hui elle coûte 55.000 frs », nous a confié 2 des commerçants qui étaient sur les lieux. Ils nous ont précisé que la construction d’un stand, avec des étagères coûte aux environs d’1.500.000 frs. Cette somme n’est pas facile à trouver immédiatement vu que la plupart de ces commerçants ont perdu leurs biens lors de l’incendie qui a ravagé le marché central. Ces commerçants réclament la prolongation de quelques jours pour finir leurs constructions.

Ce marché de Cotebu contient 2379 places. Lors de la dernière sortie des listes définitives des attributaires des places du 20 octobre, les stands étaient limités à 2322. « Quelques places ont été créées à côté de chaque hangars pour occuper les marché au grand maximum », a précisé Melchior Simbaruhije. Concernant les demandes de prolongation des délais, Il promet que cette question va être analysée par le moment venu.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

368 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.



a

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services



a

Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme



a

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées



a

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons



a

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari



a

L’enlèvement des déchets ménagers écarte les pavés de Bwiza



a

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune



a

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités



a

Rumonge : Une trentaine de diplômes annulée au lycée Dama





Les plus populaires
Neuf millions de dollars américains chaque année alloues à la lutte contre le paludisme,(popularité : 27 %)

Hôpital de Rumonge : Les patients apprécient différemment les services,(popularité : 25 %)

Rutovu : des magouilles dans la distribution des décodeurs de Startimes.,(popularité : 20 %)

Pourquoi l’investiture des Bashingantahe ?,(popularité : 13 %)

Rumonge : Plus d’une centaine d’élèves voient leurs notes au concours national annulées,(popularité : 10 %)

Société : Les tailleurs de l’Avenue de la Mission reprennent leurs activités ,(popularité : 8 %)

Lumitel : la réconciliation de l’inspection générale du travail finit en queue de poissons ,(popularité : 6 %)

Muyinga- Les élèves de l’ECOFO fiers des sections et filières choisis pour l’enseignement après le collège,(popularité : 6 %)

Bubanza : La population de Mpanda, yeux fixés sur les 500 millions de la commune ,(popularité : 6 %)

Rumonge : Les robinets de la Regideso ont tari,(popularité : 6 %)