Les pistes pour la correction de l’enrôlement




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 23 décembre 2014  à 18 : 08 : 59
a

Le taux des cartes nationales d’identité qui ont été distribués de manière irrégulières par rapport à l’effectif total des personnes enrôlées devrait être connu. C’est la proposition de Sylvestre Ntibantunganya, ancien président de la république du Burundi par rapport à ce qui devrait être fait préalablement pour que le processus électoral de 2015 soit crédible et apaisé.

Au cours de la rencontre de ce lundi sur le processus d’enrôlement des électeurs, les parties prenantes ont proposé certaines pistes qui devraient être suivies pour corriger les imperfections qui ont jalonné le processus.

De la part de Sylvestre Ntibantunganya, le ministère de l’intérieur et le parti CNDD FDD ont été beaucoup cités dans ces magouilles. « Monsieur le président du CNDD FDD, C’est un acte politique qui divise », a souligné Sylvestre Ntibantunganya. Selon lui, les parties prenantes devraient déterminer de manière claire les cartes qui ont réellement été volées pour l’intérêt du pays.

Il a appelé les politiques à compiler tous les rapports dans le but de s’en servir pour montrer à la CENI ce qui devrait faire objet de convergence pour que les élections de 2015 n’accouchent pas d’une souris.

Pour certains acteurs de la société civile, il ya des irrégularités qui sont plus difficiles voire impossible de résoudre après l’enrôlement au regard des capacités financières de ce pays.

Il a entre autres souligné les cas notamment de ceux qui se sont fait enrôler plus d’une fois à l’aide de plusieurs cartes d’identités. Pour lui, il faudrait faire appel aux amis du Burundi en particulier les pays partenaires au développement pour que le pays achète des machines ordinateurs qui devraient travailler en réseau afin d’éliminer toutes les tricheries sur l’enrôlement.

Il a dit que le montant de ce matériel devrait aller à plus d’un milliard de francs burundais. Dans l’entre, la CENI comme le parti au pouvoir ont apprécié les débats qui ont eu lieu ce jour. La communauté internationale en occurrence l’Union Africaine et l’Union Européenne souhaitent que le calendrier du processus électoral soit respecté.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

672 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 4 janvier 2015   à 17 : 45 : 21

Ego nimwe mu nyishu ariko ntikwiye kuko abiyandikishije ku
makarata menshi sinibaza ko bakoresheje izina rimwe canke ifoto imwe canke mu kibanza kimwe mu gihe lero bimeze gutyo ntibizokunda ko babifata gushika aho uwiyandikishije gatatu
bakura ako kabiri agasigarana rimwe vyiza lero nukwo bobifuta bagatangura bishasha ku neza y igihugu
Bopfuma bongerako amezi atatu ku gihe categekanijwe ku matora ya 2015 naho nyene abarundi batwawe nabi borindira hakaba amatora meza



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 5 %)

Le responsable de la police présidentielle limogé trois mois après sa nomination,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 3 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 3 %)

UA : La Mauritanie accueille le 31ème sommet de l’Union Africaine,(popularité : 3 %)

Politique : La CENI autorise le vote par récépissé ,(popularité : 3 %)

Gouvernance dans la pêche, le Burundi classé 2ème en Afrique,(popularité : 3 %)

« Toutes les équipes au complet »,(popularité : 3 %)

Burundi : Les Batwa déplorent l’ exclusion au dialogue d’Arusha ,(popularité : 3 %)