La défense des prévenus du Msd demande la remise de l’audience du 29 décembre




Par: Aubin Niyonkuru , mardi 23 décembre 2014  à 18 : 00 : 30
a

Les avocats des militants du parti Msd s’insurge contre le refus d’accéder au dossier de leurs clients depuis que ce dossier est pendant devant la Cour d’appel de Bujumbura. « Depuis que vous avez autorisé la photocopie, nous n’avons jamais pu avoir accès au dossier malgré nos démarches », lit-on dans une correspondance du 18 décembre qu’ils ont adressées par au Président de la Cour d’Appel de Bujumbura.

Ces avocats de la défense dont Maîtres Armel Niyongere, Dieudonné Bashirahishize, Gédéon Mubirigi, Alexis Nduwimana et Jean Claude Ntiburumusi dénoncent ce qu’ils qualifient de manœuvres de cache-cache. « Tantôt on nous disait que les membres du siège étaient en train de le consulter, tantôt que le dossier était entre les mains de la vice-présidence et qu’elle était absente, tantôt d’autres prétextes », a déclaré l’un d’eux Maître Dieudonné Bashirahishize au cours d’une conférence de presse.

Il a ajouté qu’en date du 16 décembre courant, le service de greffe a « soi-disant » mis à la disposition d’un avocat ce dossier pour consultation ce dossier, mais que le constat sur son contenu a été amer : « Ce dossier ne comprenait que les actes de signification, les conclusions d’appel et les procès-verbaux d’audience de la Cour d’appel. Les services de greffe avaient soustrait tout le dossier du 1er degré contenant les procès-verbaux d’interrogatoire des prévenus et surtout les prétendues preuves à leurs charges sur lesquelles le 1er juge s’est basé pour les condamner, et qui n’ont jamais portées à la connaissance de la défense ».

Face à cette situation, la défense demande la remise de l’audience publique qui était prévue le 29 décembre courant. « Il est évident que l’audience prévue le 29/12/14 ne peut être utile puisque les 14 avocats de la défense ne peuvent pas entretemps avoir pris connaissance du dossier et conféré avec leurs clients pour arrêter leur défense ».

Ces avocats ont aussi, comme ils l’avaient annoncé lors de la précédente comparution du 01/12/14, officialisé leur demande de récusation du magistrat Athanase Niyondagije qui était président du siège. « Il a montré son incapacité à être neutre, ou plus exactement il a démonté sa partialité voire son hostilité vis-à-vis de la défense .En effet, il ne laisser personne s’exprimer », a souligné Maître Armel Niyongere.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

410 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  samedi 10 janvier 2015   à 02 : 20 : 39

Ntimutangazwe nukwo kunyegeza amadossier yabo bana ,iyo sentare ibigira nimpaka kuko barazi ko atanakimwe kibapfunze ataruko bari muri opposition barazi ko ,ikindi nukwo atabutungane mu burundi bukiriho kuko usanga aba juges benshi
ari abanyamugambwe abagize ngo bakurikiza amategeko barabizira,mugabo ubwo bubabare murimwo buzohera, iyo leta
izohava kandi abayigize bazoriha ibibi bakoreye Abarundi
Ntimwihebure relo abarundi banka akarenganyo akagaye na gasuzuguro barabashigikiye



Par Rose Hakizimana   ce  samedi 10 janvier 2015   à 02 : 21 : 14

Ntimutangazwe nukwo kunyegeza amadossier yabo bana ,iyo sentare ibigira nimpaka kuko barazi ko atanakimwe kibapfunze ataruko bari muri opposition barazi ko ,ikindi nukwo atabutungane mu burundi bukiriho kuko usanga aba juges benshi
ari abanyamugambwe abagize ngo bakurikiza amategeko barabizira,mugabo ubwo bubabare murimwo buzohera, iyo leta
izohava kandi abayigize bazoriha ibibi bakoreye Abarundi
Ntimwihebure relo abarundi banka akarenganyo akagaye na gasuzuguro barabashigikiye



Par Alidi Hicuburundi   ce  vendredi 16 janvier 2015   à 11 : 35 : 07

Eweeee reta ya nkurunziza na cndd fdd ,nimuve kugiti vyabananiye gutwara.mutwara nukubeshaaaaa gusa.birababaje kubona abantu bafungiwe gusa kubera ukuri kwabo.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 4 %)

L’observatoire national de lutte contre le génocide et autres crimes, bientôt en place au Burundi ,(popularité : 3 %)

Patrice Mazoya est locataire de cette prison ,(popularité : 2 %)

2011, année des violations massives des droits de l’homme,(popularité : 1 %)

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU,(popularité : 1 %)

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi,(popularité : 1 %)

Un agent du SNR arrêté à Gihanga ,(popularité : 1 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 1 %)

La CVR appelle au respect du récit des déposants,(popularité : 1 %)

Deux pays différents deux justices différentes : Sinduhije libéré ce mardi ,(popularité : 1 %)