Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 26 janvier 2012  à 17 : 01 : 02
a

Les membres du parti UPRONA qui s’opposent à Bonaventure NIYOYANKANA à la tête de ce parti et ceux qui lui restent fidèles devraient créer un cadre de dialogue pour trouver une issue aux divergences qui les opposent à défaut de quoi le parti risque l’implosion. C’est la position des Bashingantahe à travers le professeur Emile MWOROHA, membre de ce parti dans une interview de ce mercredi.

C’est dans des termes plus sévères que le professeur Emile MWOROHA s’est exprimé. Il a indiqué que le contexte dans le lequel se trouve l’UPRONA exige un dialogue entre ces parties concernées pour l’intérêt du parti.

Certains parmi les membres du comité central ont été chassés du parti du Prince Louis Rwagasore, mais ils se déclarent toujours membres à part entière et réclament encore le départ du président de ce parti. L’autre camp soutient Honorable Bonaventure NIYOYANKANA à la tête de ce parti.

Emile MWOROHA a rappelé que la mort d’un jeune à KUMUGUMYA, la permanence nationale du parti UPRONA vers la fin de l’année 2011 a été une perte pour le BURUNDI.

Pour Emile MWOROHA, le comité central du parti UPRONA devrait venir à bout de ce contexte avant d’organiser les congrès provinciaux, « sinon le parti risque une déstabilisation, voire une implosion à défaut d’un dialogue », a-t-il ajouté.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

899 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?



a

CVR : plus de 21 milliards de francs pour le plan stratégique



a

Burundi : L’ombudsman et le ministère de l’intérieur divergent sur l’intolérance politique



a

Burundi - Coopération : le Comesa prêt à rembourser le Burundi



a

Rumonge : Le CNL dénonce l’intolérance politique



a

Bubanza : cinq membres du parti CNL incarcérés



a

Muyinga : des plans communaux de développement indispensables mais onéreux



a

Le CNDD-FDD accuse l’opposition de "provocation"



a

Le parti CNL hausse le ton face au "harcèlement politique" à son encontre



a

Burundi : les églises dans le viseur du ministère de l’intérieur





Les plus populaires
Burundi : Quel risque si un président de la République n’est pas élu au premier tour en 2020 ?,(popularité : 31 %)

Qui sont les nouveaux vice-présidents burundais ?,(popularité : 14 %)

Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 13 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 13 %)

Réconciliation entre les FNL et les CNDD-FDD de Kamesa,(popularité : 12 %)

Manif anti 3è mandat : Un agent du SNR tue un militaire de la FDN à Musaga,(popularité : 12 %)

Faut-il attendre encore Rwagasore pour des organes crédibles du parti ?,(popularité : 12 %)

Des manifestatations au centre ville de Bujumbura,(popularité : 12 %)

Trois pays de la région disent oui au troisième mandat de Pierre Nkurunziza,(popularité : 12 %)

Agathon Rwasa et Jacques Bigirimana jouent sur les mots !,(popularité : 12 %)