Le parlement appelle la CENI au dialogue




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 1er janvier 2015  à 07 : 39 : 01
a

« L’Assemblée Nationale encourage la Commission Electorale Nationale Indépendante et tous les partenaires impliqués au processus en cours à poursuivre les concertations et le dialogue inclusif pour la réussite des élections prévues en 2015 », c’est la déclaration de Pie Ntavyohanyuma, le président de l’Assemblée ce mercredi lors de la clôture de la session parlementaire d’octobre 2014.

Pendant qu’il rendait public le bilan de cette session parlementaire, le député Pie Ntavyohanyuma a demandé à tous les partenaires impliquées aux élections de 2015 de faire preuve de sagesse pour que ce processus à la satisfaction des Burundais et de la communauté internationale.

Outre qu’il a appelé la CENI au dialogue, Pie Ntavyohanyuma a demandé à la communauté internationale non seulement de soutenir financièrement le processus électoral en cours mais aussi d’envoyer les observateurs de celui-ci pour qu’ils témoignent de la crédibilité des élections de 2015.

Pie Ntavyohanyuma a demandé aux Burundais de rester serein et de choisir leurs dirigeants en 2015 en toute quiétude. L’Assemblée Nationale demande aux autorités qu’elle qualifie de ‘’morales ’’ en occurrence les religieux, aux médias et à la Société civile Burundaise de suivre le processus en cours en toute neutralité.

Cette réaction de l’Assemblée nationale est telle au moment les partis politiques de l’opposition demandent à la CENI de prévoir un cadre propice dans lequel ils peuvent débattre les irrégularités qui ont émaillé le processus d’enrôlement des électeurs pour 2015.

Ils estiment que l’Assemblée Nationale a très bien conduit les débats sur la révision de la constitution. Difficile de savoir si les débats auront lieu cette fois sur les irrégularités non contestables constatés dans l’enrôlement des électeurs.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

337 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par EN   ce  samedi 3 janvier 2015   à 18 : 54 : 16

Il est heureux que certaines autorités commencent à se démarquer.



Par Rose Hakizimana   ce  samedi 3 janvier 2015   à 20 : 06 : 52

Uwo mushingantahe yakoze nomusaba kuja arahanura umukuru w igihugu akamenya kutwarira bose kandi akakoresha amategeko
ataravye ubwoko imigambwe nibindi vyose bituma umutekane uhungabana nko kubona imbonerakure umengo na bana binkundwakazi iyo bakoze amabi batakurikiranwa nko mukwica no mu gutoteza abandi kandi hari amategeko abihana ariko abashinzwe kuyubahiriza bakinumira ntaho bizoshikana Igihugu
merci



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 8 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 5 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

Vers la dissolution de certains partis politiques,(popularité : 4 %)

Dossier Rwasa : Un analyste appelle à la prudence de Bujumbura ,(popularité : 4 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 3 %)