Fouille perquisition dans les ménages de certains leaders du Frodebu




Par: Aubin Niyonkuru , lundi 5 janvier 2015  à 17 : 09 : 07
a

Deux ménages des leaders de l’un des partis de l’opposition situés dans la commune urbaine de Gihosha ont fait objet d’une fouille perquisition dans la matinée de ce lundi. Il s’agit de celui d’Euphrasie Bigirimana, secrétaire générale dudit parti et de celui de Léon Nimbona, membre du même parti et père de Patrick Nkurunziza, secrétaire du central des jeunes démocrates du Frodebu (CJD ), en même tant président des jeunes de l’Alliance des Démocrates pour le Changement (Adc Ikibiri).

Selon une photocopie du mandat de fouille perquisition que s’étaient munis les policiers, l’objectif était la recherche des armes détenues illégalement et des stupéfiants, « pour tous les ménages de la commune urbaine de Gihosha ». Mais, à part les 2 ménages des leaders du Sahwanya Frodebu fouillés, seules deux autres maisons de leurs voisins ont fait objet d’une fouille perquisition.

Les deux familles n’y vont pas plutôt par quatre chemins. Ils parlent de mobiles politiques qui se cachent derrière cette opération qui a ciblé leurs ménages au détriment des autres de toute la commune de Gihosha. « Je pense que ce sont des mobiles politiques liés à la situation des attaques de Cibitoke », selon le secrétaire générale du parti Sahwanya Frodebu. Et à Léon Nimbona, père de Patrick Nkurunziza d’abonder dans le même sens. « Quand vous regardez le ciblage de ménages perquisitionnés, ça ne fait l’ombre d’aucun doute ».

Dans cette fouille perquisition qui n’a duré pas plus d’un quart d’heure pour chacun de ces ménages, ni les stupéfiants ni les armes qui seraient détenues illégalement n’ont été retrouvés.

Une quarantaine de policiers avait été mobilisée pour cette opération. Un mandat d’arrêt contre Patrick Nkurunziza aurait déjà été émis depuis vendredi dernier. Il est en cavale depuis 2 jours. Son père a indiqué que la famille ignore où il est.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

901 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  lundi 5 janvier 2015   à 23 : 48 : 16

Ni biterasoni kandi ivyo bagira vyose bizokwama bisendwa
irementanya ryateguwe kugira bice canke bagire imbohe abo muri opposition nabo muri societe civil ariko ivyo vyose bagirira intungane bizokwama bisendwa biraboneka ko ari9 ivyateguwe kuva aho aba generaux batangura kutanga inkoho mu rumonge hagaca harungikwa ugwaruka gw umugambwe cndd fdd kwiga ivyigisoda muri kiliba ondes ikivyerekana nukwo kufata imbonera kure ukaziheka ku basoda ataho ryabonetse ubu naho bafashe vya birobezo baravyerekana ngo na barobel,nobwira abarundi nti ni muhumure kuko intwaro yica izohumigwa nayo maraso isesa



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 81 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 11 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 10 %)

Zénon Ndaruvukanye échappe à un attentat, plusieurs armes saisies ,(popularité : 8 %)

Double assassinat au sein de la FDN : Lt-Col.Darius Ikurakure et Maj. Didier Muhimpundu ,(popularité : 5 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 4 %)

Kiliba Ondes : Deux journalistes congolais menacés par des présumés soldats burundais ,(popularité : 4 %)

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC,(popularité : 4 %)

Nkurunziza appelle au calme et à l’arrestation des assassins du Général Nshimirimana,(popularité : 4 %)

Rumonge : Un retenu se donne la mort,(popularité : 4 %)