Pas facile de stabiiliser l’Afrique centrale




Par: Marc Niyonkuru, , jeudi 8 janvier 2015  à 20 : 44 : 12
a

Le Vice- premier Ministre et Ministre des affaires étrangères Belge estime que le Burundi et l’Afrique centrale ne sont pas en mesure de retrouver la stabilité aussi longtemps que les forces négatives pullulent dans l’Est de la République du Congo. Selon lui, l’Union Européenne et la Belgique en particulier ont pris la neutralisation de ces forces négatives comme leur cheval de bataille.

Dans une conférence de presse qu’il a dirigé ce mercredi après sa rencontre avec la société civile , Didier Reynders a dit qu’au cours de janvier et février la Belgique envisage rencontrer les autorités de Bujumbura , Kinshasa et Kigali pour parler à propos des problèmes sécuritaires dans la région de l’Afrique centrale.

Pour Didier Reynders, non seulement les autorités de cette région de l’Afrique doivent se sentir interpellées mais aussi la communauté internationale doit être avisée sur les risques de violences qui prévalent dans ces pays également. « Notre première priorité est de mettre le dossier de l’Afrique centrale sur la carte et sur l’agenda internationales », a-t-il souligné.

De la part de Didier Reynders les guerres qui prévalent en Afrique Centrale constituent la préoccupation de la communauté internationale à quelques degrés près comme celle de l’Ukraine, de l’Irak, du Moyen - Orient, de bien d’autres encore à travers le monde.

Dans les jours qui viennent, il y a aura encore des décisions à prendre et à mettre en application à l’égard des forces négatives opérant surtout à l’Est de la République Démocratique du Congo selon ce diplomate si elles refusent de se rendre et de déposer les armes. Il est utile de pointer l’attention sur ces préoccupations sécuritaires pour que ces pays retrouvent une quelconque stabilité.

De la part des membres de la société civile burundaise, la neutralisation des forces négatives si une fois elle ne serait pas faite avec circonspection, risque de constituer un obstacle pour le retour de la paix au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

524 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  lundi 2 février 2015   à 14 : 04 : 27

toute guerre sont encourrage par les pays developpe parcque
ils donnent des armmes en echanges avec nos minerrains
Igihugu co muri Afrika kitwwagwa nabahemu batakunda abo batwara bumvikana nabaza kwimba ubutare bagaca ba creant
ingwano bikica abanyagihugu, Bamwe babahaye ibigwanisho bakaba
barimba bwa butare
Ba Olucom na Parcem eka nabo bose bakunda Igihugu cacu ni barabeko irya ngwano ya CIBITOKE atari ugwenge gwabo bari
ku butegetsi kugira bibe atagakoma



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public



a

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !



a

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche



a

Bururi : Un policier tué , un autre blessé à Kivumu ce mercredi



a

Muyinga : Des camions remorques bloqués en plein centre urbain



a

"Plus jamais ça à l’endroit des journalistes", implore le CNC



a

Le gouverneur de Rumonge contre la justice populaire



a

Burundi : Le Rwanda renvoie des ressortissants burundais "irréguliers"



a

Burundi : Pas d’enlèvements des enfants, rassure Pierre Nkurikiye





Les plus populaires
Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève ,(popularité : 29 %)

Gatumba : Une attaque à bilan « compliqué » !,(popularité : 7 %)

Des chiens errants à Bubanza, un danger public,(popularité : 5 %)

Une maison qui cacherait des armes à Buterere ,(popularité : 4 %)

Muyinga- Une cinquantaine de chèvres mordues par des chiens enragés en commune Buhinyuza,(popularité : 4 %)

Mugara : Climat malsain entre les fideles de l’église UEPEBU ce dimanche ,(popularité : 3 %)

Crise à l’église de pentecôte de Nyanza-Lac, le Ministère de l’intérieur et l’EPBU à couteaux tirés,(popularité : 3 %)

Burundi : des Généraux font la loi,(popularité : 3 %)

Burundi : Trois personnes tuées dans différents coins la nuit du mardi à mercredi,(popularité : 2 %)

Bubanza : fin de la grève des élèves de l’ITAB,(popularité : 2 %)