UPD : Une promesse de réunification n’a duré que 5 heures




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 9 janvier 2015  à 05 : 45 : 29
a

Après seulement 5 heures, le ministre de l’intérieur a revu sa promesse de réunification des deux ailes du parti Union pour la Paix et le Développement, UPD Zigamibanga , une des partis de l’opposition au Burundi.

Selon une correspondance du ministère de l’intérieur dont la Radio Isanganiro s’est procuré une copie cet après-midi, Edouard Nduwimana a annulé une décision qu’il avait prise l’avant midi à travers laquelle il encourageait plutôt Zedi Feruzi et Chauvineau Mugwengezo à réunifier le parti.

Comme motivation , Edouard Nduwimana , le ministre de l’intérieur a expliqué que la volonté de réunification qui apparait dans une correspondance qui lui avait été transmise avait été prise le président Zedi Feruzi sans l’aval des organes du parti. Un autre argument qu’il a avancé est que 19 des 22 membres ont décidé de suspendre Zedi Feruzi des organes du parti.

Pourtant dans une correspondance de l’avant midi, le ministre de l’intérieur soulignait qu’il allait déléguer son représentant dans une réunion de réunification qui était prévue le 10 courant à l’Hôtel source du Nil puisqu’il souhaite la réunification de ce parti . « Le ministère de l’intérieur sera présente à ces cérémonies » avait-il souligné.

Ce revirement du ministre de l’intérieur à travers cette décision reste un mystère. Dans l’avant midi, un groupe de 4 membres de l’UPD proche de Zedi Feruzi se sont chamaillés avec lui et ont déclaré la suspension de celui-ci du parti. En réaction, Zedi Feruzi a déclaré la suspension des 4 personnes comme membres de ce parti.

Zedi Feruzi et Chauvineau Mugwengezo qui, pourtant avaient apprécié favorablement la mesure de réunification n’en reviennent pas. Et si cette dernière décision venait d’ailleurs et non de la volonté d’Edouard Nduwimana ?




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

616 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par kamuntu   ce  vendredi 9 janvier 2015   à 07 : 25 : 48

Ah bon, aho rero muba mwiteze ko CNDD-FDD ireka ko imigambwe yasambuwe na CNDD-FDD ngo yiyunge kandi yoba iriko irisenyura. Bakwiye kubigira atawe babajije bakazobibona vyabaye nayo ibizorinda guca ku citso Nduwimana murazeruka



Par Apollinaire N.   ce  vendredi 9 janvier 2015   à 07 : 34 : 06

Le meilleur moyen d’avoir les mains libres pour gouverner, c’est de semer la discorde parmi ses opposants.

Sintahura rero ingene Ministre yari gukora iryo kosa ridasanzwe. Bibonekana ko yakebuwe n’ abamukurira.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 10 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

L’Uprona de Kumugumya cautionnerait les décisions du CNDD FDD ,(popularité : 5 %)

Destitution du Président du parti FROLINA,(popularité : 3 %)

Bururi : Une destitution qui crée des remous,(popularité : 3 %)

Limogeages en cascade des gouverneurs ,(popularité : 3 %)

’’Une manifestation pacifique est possible’’, prédit l’opposition ,(popularité : 3 %)

Rwasa : Un référendum sur la constitution ne serait qu’une simple spéculation politicienne,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 2 %)

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement,(popularité : 2 %)