3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 10 janvier 2015  à 14 : 19 : 32
a

L’Archevêque de Gitega estime que la polémique autour du mandat de Pierre Nkurunziza en 2015 n’a pas raison d’avoir lieu. Sa manière de le dire vaut plus que ce qu’il en dit.

Dans un extrait d’interview dont la Radio Isanganiro s’est procurée, Monseigneur Simon Ntamwana tourne en dérision la polémique autour du mandat de Pierre Nkurunziza. Il passe de l’ironie à la redondance pour étayer son point de vue.

Selon en effet Monseigneur Simon Ntamwana , les mandats présidentiels au Burundi ne doivent pas dépasser deux si la loi est respectée et pour celui qui est responsable de bonnes œuvres lors de ses deux mandat, il devrait céder pour que ses successeurs lui emboitent le pas », a- t-il dit.

De la part de l’Archevêque de Gitega, la loi stipule que les mandats présidentiels ne sont renouvelables qu’une seule fois. Et d’ajouter cette fois en usant d’une récurrence : « pourquoi cette polémique, pourquoi cette polémique, pourquoi cette polémique, que si la loi le précise de la sorte ».

Quelque soient ses qualités et qu’il affirme sa volonté de briguer un troisième mandat, l’Archevêque de Gitega estime que les Burundais ne peuvent pas le tolérer. « Comprenez cher jeunes et parents qui sont ici que même ceux qui veulent le faire n’ont pas droit de le faire par force », a- t- il dit avant de recourir à l’antithèse.

De la part de Monseigneur Simon Ntamwana personne n’est permis de faire esclave de son prochain un esclave. « Personne, personne, personne », a- t- il dit.

Monseigneur Simon Ntamwana a tenu ces propos en décembre 2014 lors d’une formation chrétienne à l’endroit de la jeunesse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1948 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  dimanche 11 janvier 2015   à 21 : 06 : 39

Monseigneur,

J’ose espérer que vous allez donner un sens à votre message en appelant aux Religieux membres des CEPI et des CECI à démissionner si le Président NKURUNZIZA Pierre se présente aux élections de 2015 pour demander un 3ème mandat sinon vous l’aurez soutenu directement.



Par   ce  lundi 12 janvier 2015   à 16 : 21 : 10

Hari umupasitori ahejeje kwifatira mu gahanga musenyeri NTAMWANA. Abantu nibige gutanga ivyiyumviro badatukanye. Musenyeri Ntamwana araciye ubwenge. Ntabwo umupasitori w’icaduka yomwifatira mu gahanga nk’ivyo twumvise mu kiganiro akabirya co kuri uyu wa mbere kuri rema fm. Uwo mupaasitori ameze nka ba bahanuzi b’ibinyoma bo mu bwuzure bwa kera bahisha ukuri ngo barabwe ryiza n’abakuru



Par waehmzalendo   ce  vendredi 16 janvier 2015   à 13 : 29 : 37

Monseigneur Simon Ntamwana essaie d’éclairer ses fidèles et c’est son devoir. Il cherche à aller de l’avant sur le processus démocratique qui piétine encore au Burundi.

Je ne vois aucun mal si l’on ne se considère dans les periodes monopartites. Il a émis son mot de sagesse comme il le fait chaque fois sans ambiguité.



Par NDUWIMANA PIERRE CLAVER   ce  samedi 17 janvier 2015   à 13 : 29 : 51

UBUTUMWA IYO BURIKO BUVURWA DANS CETTE MANIERE, UKAHUMA UGANGATAZA,C’EST QUE HABA HARIHO INKURIKIZI MBI.IYO NKURIKIZI MUGABE IZOZARIMBI UHANURWA ATIHANUYE HAKIRIKARE.IYO BAYITA IMBURI.IMBURI NAYO,MWU IJAMBO RYIMANA RIRAFISE ICO RIBIVUGAKO.MUZOBA MUMBWIRA.MUZOSOME MURI YEREMIYA3/8 NINABA NTIHENZE.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 18 %)

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC,(popularité : 3 %)

Burundi : Fin des 8 mois pour la proposition des articles de la constitution à amender ; le rapport toujours tenu secret ,(popularité : 3 %)

Affaire Bamvuginyumvira : Le pouvoir devrait privilégier le débat ,(popularité : 2 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 2 %)

La CSTB en contradiction avec les lois en vigueur au Burundi,(popularité : 2 %)

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni,(popularité : 2 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 2 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 2 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 2 %)