3ème mandat : L’archevêque de Gitega conteste en usant de rhétorique




Par: Marc Niyonkuru, , samedi 10 janvier 2015  à 14 : 19 : 32
a

L’Archevêque de Gitega estime que la polémique autour du mandat de Pierre Nkurunziza en 2015 n’a pas raison d’avoir lieu. Sa manière de le dire vaut plus que ce qu’il en dit.

Dans un extrait d’interview dont la Radio Isanganiro s’est procurée, Monseigneur Simon Ntamwana tourne en dérision la polémique autour du mandat de Pierre Nkurunziza. Il passe de l’ironie à la redondance pour étayer son point de vue.

Selon en effet Monseigneur Simon Ntamwana , les mandats présidentiels au Burundi ne doivent pas dépasser deux si la loi est respectée et pour celui qui est responsable de bonnes œuvres lors de ses deux mandat, il devrait céder pour que ses successeurs lui emboitent le pas », a- t-il dit.

De la part de l’Archevêque de Gitega, la loi stipule que les mandats présidentiels ne sont renouvelables qu’une seule fois. Et d’ajouter cette fois en usant d’une récurrence : « pourquoi cette polémique, pourquoi cette polémique, pourquoi cette polémique, que si la loi le précise de la sorte ».

Quelque soient ses qualités et qu’il affirme sa volonté de briguer un troisième mandat, l’Archevêque de Gitega estime que les Burundais ne peuvent pas le tolérer. « Comprenez cher jeunes et parents qui sont ici que même ceux qui veulent le faire n’ont pas droit de le faire par force », a- t- il dit avant de recourir à l’antithèse.

De la part de Monseigneur Simon Ntamwana personne n’est permis de faire esclave de son prochain un esclave. « Personne, personne, personne », a- t- il dit.

Monseigneur Simon Ntamwana a tenu ces propos en décembre 2014 lors d’une formation chrétienne à l’endroit de la jeunesse.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1938 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  dimanche 11 janvier 2015   à 21 : 06 : 39

Monseigneur,

J’ose espérer que vous allez donner un sens à votre message en appelant aux Religieux membres des CEPI et des CECI à démissionner si le Président NKURUNZIZA Pierre se présente aux élections de 2015 pour demander un 3ème mandat sinon vous l’aurez soutenu directement.



Par   ce  lundi 12 janvier 2015   à 16 : 21 : 10

Hari umupasitori ahejeje kwifatira mu gahanga musenyeri NTAMWANA. Abantu nibige gutanga ivyiyumviro badatukanye. Musenyeri Ntamwana araciye ubwenge. Ntabwo umupasitori w’icaduka yomwifatira mu gahanga nk’ivyo twumvise mu kiganiro akabirya co kuri uyu wa mbere kuri rema fm. Uwo mupaasitori ameze nka ba bahanuzi b’ibinyoma bo mu bwuzure bwa kera bahisha ukuri ngo barabwe ryiza n’abakuru



Par waehmzalendo   ce  vendredi 16 janvier 2015   à 13 : 29 : 37

Monseigneur Simon Ntamwana essaie d’éclairer ses fidèles et c’est son devoir. Il cherche à aller de l’avant sur le processus démocratique qui piétine encore au Burundi.

Je ne vois aucun mal si l’on ne se considère dans les periodes monopartites. Il a émis son mot de sagesse comme il le fait chaque fois sans ambiguité.



Par NDUWIMANA PIERRE CLAVER   ce  samedi 17 janvier 2015   à 13 : 29 : 51

UBUTUMWA IYO BURIKO BUVURWA DANS CETTE MANIERE, UKAHUMA UGANGATAZA,C’EST QUE HABA HARIHO INKURIKIZI MBI.IYO NKURIKIZI MUGABE IZOZARIMBI UHANURWA ATIHANUYE HAKIRIKARE.IYO BAYITA IMBURI.IMBURI NAYO,MWU IJAMBO RYIMANA RIRAFISE ICO RIBIVUGAKO.MUZOBA MUMBWIRA.MUZOSOME MURI YEREMIYA3/8 NINABA NTIHENZE.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 4 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 2 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 2 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 2 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)