2015 : La loi prédit les bonnes élections mais,…




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 13 janvier 2015  à 15 : 55 : 38
a

L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies au Burundi Cassam Uteem estime que les lois sur lesquelles les Burundais se sont entendus sont de nature à contribuer aux bonnes élections en 2015.

Cassam Uteem interpelle le gouvernement et la CENI à faire preuve d’ouverture pour que le processus soit tout simplement inclusif .

Lors du lancement des activités de la Mission d’observation des Elections des Nations Unies au Burundi, le nouveau parton a dit que les Nations Unies ont répondu favorablement à l’appel de Bujumbura en transformant le Bureau des Nations Unies au Burundi en Menub. Cassam Uteem a interpellé la volonté de Bujumbura à la transparence pour 2015.

Le code électoral, la feuille de route, le code de bonne conduite en période électorale, voilà certaines des lois qui, selon Cassam Uteem sont de nature à aider Bujumbura à aboutir à de bonnes élections en 2015. Selon Cassam Uteem, le gouvernement du Burundi les partenaires au développement sont aussi prêts à aider pour la réussite des élections en 2015.

Volonté certes d’aider, deux anciens présidents de la république du Burundi jugent pourtant que les Burundais sont les premiers responsables de la conduite et de l’aboutissement du processus électoral.

Domitien Ndayizeye et Sylvestre Ntibantunganya ont dit que les Burundais et en particulier la Commission Electorale Nationale Indépendante devraient tout faire pour mettre en avant le dialogue dans toutes les décisions.

Cassam Uteem estime de sa part que les partenaires au développement du Burundi et en particulier les Nations Unies accompagnent ce pays d’Afrique des grands lacs africains.

L’agenda relatif à la Mission d’observation Electorale des Nations Unies au Burundi contenu dans la résolution 2137 devrait être transmis au siège des Nations Unies le 16 de ce mois de janvier du moins selon le contenu de celle-ci.

Dans l’entre temps, l’agenda de la MENUB fait objet de négociation entre Bujumbura et les Nations Unies.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

530 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
Des coups de feu melés de la confusion au Burundi ce matin,(popularité : 8 %)

La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 5 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 3 %)

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais,(popularité : 3 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 3 %)

La politique de décentralisation reste lacunaire selon le Senat ,(popularité : 3 %)

Mbonabuca s’attaque aux médias et à la société civile ,(popularité : 3 %)

La chambre basse du parlement a-t-elle été convaincue ?,(popularité : 3 %)

Les œuvres du cinquantenaire ou des sept ans du pouvoir CNDD FDD ? ,(popularité : 3 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)