2015 : La loi prédit les bonnes élections mais,…




Par: Marc Niyonkuru, , mardi 13 janvier 2015  à 15 : 55 : 38
a

L’envoyé spécial du secrétaire général des Nations Unies au Burundi Cassam Uteem estime que les lois sur lesquelles les Burundais se sont entendus sont de nature à contribuer aux bonnes élections en 2015.

Cassam Uteem interpelle le gouvernement et la CENI à faire preuve d’ouverture pour que le processus soit tout simplement inclusif .

Lors du lancement des activités de la Mission d’observation des Elections des Nations Unies au Burundi, le nouveau parton a dit que les Nations Unies ont répondu favorablement à l’appel de Bujumbura en transformant le Bureau des Nations Unies au Burundi en Menub. Cassam Uteem a interpellé la volonté de Bujumbura à la transparence pour 2015.

Le code électoral, la feuille de route, le code de bonne conduite en période électorale, voilà certaines des lois qui, selon Cassam Uteem sont de nature à aider Bujumbura à aboutir à de bonnes élections en 2015. Selon Cassam Uteem, le gouvernement du Burundi les partenaires au développement sont aussi prêts à aider pour la réussite des élections en 2015.

Volonté certes d’aider, deux anciens présidents de la république du Burundi jugent pourtant que les Burundais sont les premiers responsables de la conduite et de l’aboutissement du processus électoral.

Domitien Ndayizeye et Sylvestre Ntibantunganya ont dit que les Burundais et en particulier la Commission Electorale Nationale Indépendante devraient tout faire pour mettre en avant le dialogue dans toutes les décisions.

Cassam Uteem estime de sa part que les partenaires au développement du Burundi et en particulier les Nations Unies accompagnent ce pays d’Afrique des grands lacs africains.

L’agenda relatif à la Mission d’observation Electorale des Nations Unies au Burundi contenu dans la résolution 2137 devrait être transmis au siège des Nations Unies le 16 de ce mois de janvier du moins selon le contenu de celle-ci.

Dans l’entre temps, l’agenda de la MENUB fait objet de négociation entre Bujumbura et les Nations Unies.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

523 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Le Service National des Renseignements du Burundi dit non au 3èmè mandat du Président Nkurunziza,(popularité : 3 %)

Libéré ou pas demain, Bob reste fort et humain ,(popularité : 3 %)

Corruption, protection des droits humains : défis qui menacent le Burundi selon Pamela J. Slutz,(popularité : 3 %)

Les bashingantahe de l’UPRONA jugent inutile la tenue des congrès provinciaux ,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Des appels au dialogue politiques se multiplient : L’ADC Ikibiri tourne les pouces ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri tentée par l’usage de la force pour obliger le gouvernement à négocier,(popularité : 2 %)

L’Union Européenne préoccupée par la situation d’insécurité au Burundi ,(popularité : 2 %)

L’ADC Ikibiri salut le choix du Président Nkurunziza sur les négociations ,(popularité : 2 %)