Les prix du carburant de nouveau revus à la baisse




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 14 janvier 2015  à 04 : 26 : 45
a

Le ministère du commerce a revu à la baisse ce mardi les structures des prix du carburant et ceux du sucre. Le prix à la pompe d’un litre d’essence passe de 2.220 frs à 2.050 frs, soit une baisse de 170 frs. Celui du gasoil passe de 2.150 frs à 2.050 frs, soit une baisse de 100 frs, et celui du pétrole lampant passe de 1.920 à 1.780 frs, soit une réduction de 140 frs. Les raisons de cette révision sont essentiellement dues à la baisse des cours du pétrole sur le marché internationale.

La structure des prix du sucre sosumo (société sucrière de mosso) a aussi été modifiée. Le prix de vente pour les détaillants est désormais de 1.650 frs par kilogramme au lieu de 1.750 frs, soit une réduction de 100 frs. Pour les grossistes, un sac de 50 kilogrammes se vend désormais à 82.500 frs au lieu de 87.500 frs.

Selon un communiqué du ministère du commerce, les raisons de la révision des prix du carburant sont les mêmes que pour la récente baisse du 18 décembre 2014. « Les raisons de cette révision sont essentiellement dues à la baisse des cours du pétrole sur le marché international ».

Lors de la précédente réduction des prix du carburant, l’association burundaise des consommateurs avait déploré que cette révision des prix ne se soit pas conformée à la baisse du prix d’un baril au marché international. L’essence était passée 2.340 à 2.020 frs par litre, le gasoil de 2.200 à 2.150 frs le litre et le pétrole de 2.020 à 1.920 frs le litre.

Selon les informations recueillies au sein du ministère du commerce, les intervenants dans le domaine du transport vont bientôt se réunir pour revoir les prix dans le domaine du transport.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

806 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ?



a

Gihanga : les cultivateurs du village 2 demandent la levée de la mesure de la SRDI



a

Transport : Kenya Aiways cède pour Air Tanzania à Bujumbura ?



a

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »



a

Economie : La mise en application effective de la convention « Orts-Milner » tombe à l’eau



a

Transport : Le Sénat burundais fustige l’état des routes construites ces derniers jours



a

Diplomatie : Le Burundi confirme son boycott au 20eme sommet du COMESA



a

Rumonge : Le commerce ambulant s’amplifie



a

Gouvernance : A qui profite l’échec de la politique de « charroi zéro » ?



a

Le président de la République, un professeur sévère face à la corruption





Les plus populaires
Le Burundi prie ses partenaires d’ouvrir le porte-monnaie, des conditions évoquées ,(popularité : 4 %)

L’appui budgétaire pour le Burundi baissera en 2012, prédit le FMI,(popularité : 4 %)

Extension de la palmeraie dans les zones potentiellement palmicoles du Burundi, l’OHP satisfait du pas franchi,(popularité : 3 %)

Commerce : « Niet, plus d’accès au marché de Gatunguru-Karama »,(popularité : 3 %)

Banque pour les jeunes : un rêve ou une réalité ? ,(popularité : 2 %)

Les victimes de l’incendie appelées à contacter le réseau des institutions des micros finances ,(popularité : 2 %)

Le Burundi pourrait importer de l’internet de la Tanzanie ,(popularité : 2 %)

Vers la renaissance de la SOSUMO,(popularité : 2 %)

Les experts se penchent sur la vie économique de l’EAC au Burundi avant l’Union Monétaire ,(popularité : 2 %)

Révision Budgétaire : le rôle des deux chambres du parlement se cherche encore ,(popularité : 2 %)