Et si c’était Mkombozi ?




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 14 janvier 2015  à 05 : 46 : 27
a

Léonard Eraste Bizimana a été torturé par des personnes jusqu’ici inconnues pendant la nuit de dimanche à lundi. Il a été amené chez lui par une camionnette dont il ignore après avoir subi cette torture.

L’incident s’est produit ce dimanche vers une heure, heure de Bujumbura alors qu’il rentrait d’un concert en province de Bujumbura rural avec l’une des vedettes de la musique engagée au Burundi Mkombozi. Quand la camionnette l’a amené ce mardi chez lui pendant la nuit , Léonard Eraste Bizimana connu sous le sobriquet de Elly’s Boy avait des blessures aux bras, au coup et à la tête.

Les auteurs de cette torture l’ont laissé pour mort plus proche de chez lui la nuit. " J’ai été bandé et amené vers une destination que j’ignore encore’’, a t il souligné dans une interview qu’il accordée à notre confrère. Selon les informations qu’il a fournies , Elly’s Boy a été confondu avec son ami Mkombozi.

Ce dernier a produit une chanson appelée Nzeyimana dans laquelle il tourne en dérision les violations des droits humains au Burundi. « En rouant de cout, ils me disaient crie, n’est-ce pas ce que tu disais dans ta chanson ? », a-t-il souligné. Léonard Eraste Bizimana souligne qu’il leur a précisé que cette chanson n’était pas la sienne mais sans succès.

Les auteurs de l’enlèvement auraient par la suite téléphoné les commanditaires de l’opération pour leur dire que finalement Mkombozi qu’ils recherchaient n’était pas bel et bien lui. Une photo de ce bouc émissaire a été envoyée vers ces commanditaires et ces derniers ont décidé de leur rappeler de retourner ce jeune chanteur dans la ville de Bujumbura d’où il l’avait kidnappé de force.

Pour le moment ce jeune chanteur se trouve sous traitement. Mkombozi, l’auteur de la chanson Nzeyimana de sa part se trouve dans une localité inconnue.

Cette situation arrive au moment où le groupe de chanteurs aussi engagés Lyon Story souligne ces derniers jours que la sécurité de ces membres se trouve en danger.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

952 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Alidi Hicuburundi   ce  vendredi 6 mars 2015   à 08 : 50 : 24

Eweeeee cndd fdd uzoriha ivyovyose uriko udukorera twebwe abanyagihugu.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade



a

Makamba : le gouverneur de province présente au public un « prédicateur » arrêté à Nyanza-lac



a

Rumonge : vol des moteurs et autre matériel de pêche



a

Bujumbura : Deux caniveaux d’évacuation d’eau deviennent les cachettes des bandits



a

Mwaro : Nyabihanga abrite une réunion de sécurité après l’assassinat de son responsable policier



a

Le Burundi annonce le refoulement des étrangers irréguliers



a

Burundi /Amisom : Des routes dans Hirshabelle



a

Mwaro : un commissaire de la police tué



a

Bubanza : Gihanga soumise à un couvre-feu



a

Bujumbura : Un « maître » de circoncision arrêté à Kamenge





Les plus populaires
Un haut gradé de l’armée tué et un officier de police blessé dans des attaques à Bujumbura ,(popularité : 18 %)

Mwaro : Deux personnes blessées dans une embuscade ,(popularité : 13 %)

Kirundo : séance de prière ponctuée de violences,(popularité : 13 %)

Nzabampema et les siens ‘’seraient loin de se rendre’’ ,(popularité : 8 %)

Un groupe armé à Nyarusange aux prises avec les forces de sécurité,(popularité : 8 %)

Un crime inédit mais vrai,(popularité : 6 %)

Attaque armée sur une position militaire à Kiyenzi, commune Kanyosha,(popularité : 6 %)

Cinquantenaire : Pierre Nkurunziza fait des éloges à l’armée nationale ,(popularité : 6 %)

Le banditisme armé fait parler d’elle à Makamba, la population reste vigilente,(popularité : 6 %)

Les habitants en mairie de Bujumbura dénoncent la persistance de l’insécurité,(popularité : 5 %)