« Un ré enrôlement qui ne corrigera pas les fraudes déjà commises »




Par: Aubin Niyonkuru , mercredi 14 janvier 2015  à 18 : 36 : 20
a

Depuis que les partis politiques de l’opposition et la société civile aient dénoncé les fraudes commises lors de l’enrôlement des électeurs, l’accord d’une période de ré enrôlement a trouvé le consensus de toutes les tendances politiques. Cet enrôlement projeté est considéré, selon les participants à l’atelier de l’évaluation de l’enrôlement qui a été organisé par la Ceni, comme une occasion à ceux qui ne se sont pas fait inscrire de se rattraper, mais aussi de corriger les fraudes commises.

Selon l’expert électoral Donatien Niyonsaba, ce ré enrôlement sera une opportunité de se faire enregistré pour ceux qui ne l’ont pas fait, mais cela ne corrigera pas les fraudes déjà commises. « Ce n’est pas une réponse au problème posé puisque les gens qui sont déjà inscrits frauduleusement restons inscris ». Il ajoute que le ré enrôlement pourrait même aggraver la situation. « … ou être plus perfectionné dans les fautes ».

Donatien Niyonsaba revient sur les différentes méthodes de fraudes décriées par certains partis politiques et la société civile : Il y a l’enrôlement des moins de 18 ans, l’enrôlement multiple, ainsi que le refus d’inscription des adversaires politiques (opposants) ». Si on veut réellement faire une liste électorale qui n’est pas sujette à des discussions, cet expert électoral dit qu’on devrait d’abord vérifier sur chaque centre d’enrôlement les fraudes à relever, et croiser les centres de vote pour dégager les inscriptions multiples.

« Travail plutôt fastidieux, long et difficile à réaliser », selon Donatien Niyonsaba. Il précise qu’il serait mieux de reprendre à zéro le travail, ce qui sera plus transparent et crédible. Sinon, a-t-il indiqué, le ré enrôlement ne va rien corriger quant aux fraudes déjà commises : ce qui est déjà fait est déjà fait, si l’on veut continuer comme ça, les fautes restent dedans.

Cet expert électoral évoque la conséquence des fraudes déjà soulevées dans l’enrôlement des électeurs. « C’est clair, une liste électoral e mal façonnée engendre de faux résultats ».




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

643 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi



a

Adoption de la liste des membres de la nouvelle CENI



a

Politique : Une prévision hésitante du retour des exilés politiques



a

Politique : Une crise au sein du CNARED à la veille du 5eme round du dialogue inter burundais



a

Le Burundi vers 2027



a

Bururi : Une destitution qui crée des remous



a

Politique : Est-ce un autre rendez-vous d’Arusha qui se dessine ?



a

Une feuille de route qui ne fait pas l’unanimité pour les élections de 2020 !



a

Diplomatie : Le conseil National de la sécurité préoccupé par les refoulés burundais du Rwanda



a

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke





Les plus populaires
Coopération : Trois experts de l’ONU déclarés persona non grata par le Burundi ,(popularité : 5 %)

Transfert temporaire du siège de la CIRGL,(popularité : 3 %)

Lucien Rukevya : Le SNR ne travaille pas tambour battant,(popularité : 3 %)

François Bizimana quotte négativement le parti Uprona ,(popularité : 2 %)

Le Burundi vers 2027 ,(popularité : 2 %)

L’ADC-Ikibiri : n’a pas d’ « espoir en la nouvelle équipe » du parti CNDDFDD,(popularité : 2 %)

Pierre Ngendandumwe était patriote ,(popularité : 2 %)

Intrigue autour de l’affaire Rukara ,(popularité : 2 %)

Le parti Uprona inaugure une permanence en décombres à Cibitoke,(popularité : 2 %)

Ce projet de loi ne créera-t-il pas de remous à l’instar de celui sur la presse ?,(popularité : 2 %)