Est-il un des boucs émissaires de l’attaque sur Cibitoke ?




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 16 janvier 2015  à 08 : 24 : 46
a

Patrick Nkurunziza , le président des jeunes membres de l’Alliance des Démocrates pour le Changement a été arrêté par le commissaire de la Mairie de Bujumbura ce jeudi. Il est accusé d’être de mèche avec les auteurs de l’attaque qui a eu lieu au début du mois en province de Cibitoke.

Difficile d’en savoir plus sur cette arrestation pour le moment, Patrick Nkurunziza lorsqu’il a été arrêté a été conduit par le commissaire de la Police en Mairie de Bujumbura à bord d’une camionnette.

Le mandat relatif à son arrestation dans l’avant midi de ce jeudi a été délivré par le procureur de la république en province de Cibitoke . 8 policiers ont contribué dans l’arrestation de ce militant de l’Alliance des Démocrates pour le Changement.

Jusqu’à présent, Patrick Nkurunziza plaide non coupable par rapport à l’attaque que les personnes en provenance de l’Est de la république Démocratique du Congo ont opérée. « Une camionnette m’attendait à la sortie de mon bureau. Je pense que ça serait lieu avec l’attaque qui a récemment eu lieu à Cibitoke mais je l’ignore complètement », a-t-il souligné.

Patrick Nkurunziza membre du parti Sahwanya-Frodebu retrouve sous les verrous cinq autres personnes arrêtées pour le même motif. La plupart d’entre elles sont membres des partis politiques de l’opposition, notamment du FNL de Rwasa Agathon, de de l’Union pour la Paix et le Développement (UPD-Zigamibanga).

Quelques jours après l’attaque qui a eu lieu en province de Cibitoke, le porte-parole de l’armée Burundaise Colonel Gaspard Baratuza a dit que le groupe armé qui avait mené une attaque n’avait pas été identifié.

Il avait aussi souligné que 95 personnes avaient été tuées par l’armée en collaboration avec la police sans pour autant donner davantage les motivations de ces personnes ayant attaqué dans cette localité.

La société civile Burundaise avait signalé que puisque toute la lumière n’avait pas été révélée autour de cette attaque, toutes les brèches pour endosser les responsabilités de cette attaque sur des boucs émissaires étaient possibles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

1060 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Butoyi Dieudonne   ce  vendredi 16 janvier 2015   à 09 : 24 : 31

My question was why politicians were divided when a country is attacked. I believed there should be an inside job.
Congratulations to all who defended my contry.



Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 16 janvier 2015   à 20 : 28 : 50

Twabisomye twabibonye ko ari irementanya ko kandi kuva kundwi iheze hari amanama yo kufata Patric mu ntumbero yokubanza kumushira muriryo rementanya kugira yegeke kirya gitero kuri
president Sinduhije kugira bace bafuta MSD kurutonde rw imigambwe Twabonye ko Patric yahamagawe kenshi na bagumyabondo ariko akanka kwemera kukorera inteba ishushe
Alexis Sinduhije Patric nareme kizima abantu bose babimenye
hasigaye aho amaradiyo aguma avuga igituma apfunzwe
Nayo ivyo bikogwa vya shetani biriko bisambuka kuko buzuye imivumo abahora biyumvira ngo bikogwa na documentation ni bajijuke babone ko vyama bitegurigwa muri presidence kuko Ndakugarika ariwe yararongoye iryo rementanya rya Patric na
Sinduhije Alex noneho ibuye riserutse ntiryica Isuka ubu uwariwe wese arabona ko ubutegetsi aribwo bwahekuye abavyeyi mu cibitoke nka kumwe yabigira mu Gatumba kugira ironke ivyaha yegeka kuri opposition



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message