Non à un réseau pour la promotion les droits de l’homme




Par: Marc Niyonkuru, , vendredi 16 janvier 2015  à 15 : 29 : 51
a

Le ministère des relations extérieures et de la coopération a annulé un réseau des défenseurs des droits de l’homme au Burundi. Ce réseau avait récemment reçu une promesse de financement 2 millions de dollars américains de la part du haut commissariat au Droit de l’homme au Burundi. Ce budget allait servir à inventorier tous les cas de violations et de promotions des droits de l’homme commis à travers les coins du pays.

Dans une correspondance du 12 janvier dont la Radio s’est procurée copie ce vendredi que Laurent Kavakure a envoyée au haut commissaire de l’Office des Droits de l’Homme au Burundi, le ministre Burundais des relations extérieures et de la coopération explique que ce réseau n’est pas inclusif et qu’il roule par là, contre les accords d’Arusha pour la paix et la réconciliation des Burundais.

Pour ce, le ministre encore une fois a souligné qu’il a annulé ce réseau. Les 34 organisations regroupées dans ce réseau avaient reçu une mission à travers ce projet d’enquêter et de rendre public les cas de violations et de promotions des droits de l’homme à travers les provinces du pays.

Les associations bénéficiaires de ce projet étaient entre autre le forum pour la Conscience et le Développement code, l’Association pour la Promotion des Droits de l’Homme et bien d’autres.

Cette décision du ministre Laurent Kavakure se produit au moment où d’autres organisations de la société civile notamment Plate Forme Intégrale de la Société Civile – Burundi et bien d’autres qui, selon une certaine opinion avaient décrié le choix des 34. Elles avaient accusé bec et ongle la commission Nationale des Droits de l’Homme d’avoir cautionné le choix des 34 organisations.

Nous avons cherché le ministre des relations extérieures et des coopérations mais sans succès. Armel Niyongere, le président de l’Action Chrétienne pour l’Abolition de la Torture – Burundi dit qu’ils vont se concerter avant de donner un quelconque commentaire sur la question.

Les informations recueillies au sein de la société civile soulignent que les 34 organisations auraient prévu de s’exprimer sur la question après une rencontre envisagée au courant de la semaine dans laquelle sera probablement présent le commissaire des droits de l’homme au Burundi.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

857 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  vendredi 16 janvier 2015   à 19 : 44 : 36

Gutwara vyarabataye kuwa mazi kuko ikitagiye mu mifuko yabo kuribo ntaco bimaze iyo baba abandi bomenya ko amafranka ynjiye mu gihugu afasha benshi noneho ayaja murayo mashirahamwe ateza imbere abanyagihuhu,banyina sico cabazanye Bazanywe nu bunyonyezi kwica nukunyaga amazu n amatongo



Par IndignE   ce  samedi 17 janvier 2015   à 22 : 30 : 58

Biraboneka neza ko abagiye muri iyo reseau bari bafise iyindi ntumbero. Ni vyiza ko babihagarika.
Nje hari ibintu ntumva : ni gute abantu bakora ibintu bibazanira inyungu zabo ariko bakazitirira abarundi bose ? ni kubera iki batoshira ayo mahera mu burimyi nubworozi bagasahiriza leta aho idashika ?
Ubwo si bwa bunebwe bwazananye namagume aho abarundi bamwe bamwe basha kurya batarimye ?
Mbe nyene ko ayo mashirahamwe 34 aho yashingwa yari afise ivyo yiyemeje bidahuye nivyo bari bagiye gukora muri iyo reseau ivyo bishinze vyo barabishikanye ?
Ico nobahanura : Ko benshi muri bo bakiri bato bari bakwiye kuraba kure bakiyumvira uko bazoba babayeho mu zabukuru. Bakaraba ko boryoherwa abana babo ari aba escroc kandi bemera ko babikura kuri ba se nabanyina !



Par Rose Hakizimana   ce  dimanche 18 janvier 2015   à 22 : 42 : 51

Uwo kavakure niwe twahora twibaza ngo araciyeubwenge none mu mugambwe wabo ntasaganirizo ubwo baribagiye ko ayo mafranka yokijije abanyagihugu,haraho nibaza ico biyumvira
mukukorera abarundi ibibi emwe oya birarenze



Par   ce  lundi 19 janvier 2015   à 05 : 30 : 11

Mu Kirundi nta ndagukunda nka kwankira umwana kuki ayo mahera atohabwa LETA ayo mashirahamwe agasaba ama fund/fond muri LETA AMBASSADEUR KAVAKURE KOMERA KÚMUHETO abarundi b’INARARIBONYE TURI INYUMA YAWE....



Par   ce  lundi 19 janvier 2015   à 12 : 45 : 08

J’ai honte des agissements aussi honteux que ridicules des hommes qui nous dirigent. Mais je ne m’en prends qu’à moi-même, étant donné que chque peuple a les dirigeants qu’il mérite, donc qu’il a élus lui-même. A nous de changer avant qu’il ne soit TROP tard. Sinon, nous continuerons à nous indigner vainement encore pendant cinq ans, si on a la chance de survivre jusque là.



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

Affaire Ruvakuki : Les avocats condamnent le transfert de leur client de Ruyigi vers Muramvya,(popularité : 2 %)

Défense pour Sinduhije auprès du Conseil de Sécurité de l’ONU ,(popularité : 2 %)

Des députés belges réclament justice pour Ernest Manirumva,(popularité : 2 %)

Enquêtes sur les exécutions extrajudiciaires : pour aboutir à quoi ? ,(popularité : 2 %)

’Probable avenir des Imbonerakure’’,(popularité : 2 %)

L’Association des journalistes de l’Afrique de l’est demande la libération de Hassan Ruvakuki ,(popularité : 2 %)

Cinq ans de prison pour Faustin Ndikumana, la défense interjettera appel ,(popularité : 2 %)

Remous autour d’une école construite en province de Bururi sur contribution de Rutana,(popularité : 2 %)