Burundi : des Généraux font la loi




Par: Joseph Nsabiyabandi , lundi 26 janvier 2015  à 16 : 57 : 11
a

Après l’incarcération du journaliste Bob Rugurika, le Directeur de la Radio Publique Africaine(RPA), le tout puissant Général Adolph Nshimirimana cité parmi les présumés commanditaires de l’assassinat de trois sœurs de nationalité italienne de la paroisse Guido Maria Comforti de Kamenge se la coule douce malgré les cries de désespoir tous azimuts.

Les noms de certains généraux dont celui de l’ex-Administrateur du Service Nationale de Renseignement et celui de l’agent Joseph Niyonzima alias Kazungu reviennent souvent dans des dossiers louches. Les deux hauts gradés sont considérés comme des emblèmes de complaisance de la justice burundaise pour des affaires qui impliquent directement les hautes personnalités de l’Etat.

Le dossier le plus récent en date dans lequel le Général Adolphe Nshimirimana est cité, c’est l’assassinat des trois sœurs de la paroisse Guido Maria Comforti de Kamenge. La publication de son nom et ceux des autres agents de la police nationale par la RPA a valu l’arrestation et l’emprisonnement du directeur de la RPA, un message fort à l’endroit des défenseurs des droits humains qui ne savent pas tenir leurs langues.

Bob Rugurika se retrouve aujourd’hui dans la même place qu’occupait Pierre Claver Mbonimpa, président de l’APRODH pour avoir lâché que sur le sol congolais dans la localité de Kiliba Ondes, une milice burundaise était en formation militaire. Les voies de la société civile avaient laissé entendre que le Général Adolphe Nshimirimana et Kazungu étaient les principaux artisans de la formation de cette milice, des voies qui ne seront pas entendues.

Dans l’attaque de décembre dernier dans les communes de la province Cibitoke, c’est le Général Allain Guillaume Bunyoni qui s’invite dans le débat. Son nom et celui de l’ex-Administrateur du Service Nationale de Renseignement sont évoqués par les prisonniers de guerre attrapés sur le champ de bataille. Ils conditionnent la présence des deux Généraux de la police pour sortir de leur silence, ont indiqué la population sur place et les sources policières. Jusqu’aujourd’hui, leur demande n’a pas encore connu de suite.

Les burundais se souviennent toujours du massacre de Gatumba survenu le 18 septembre 2011 qui a coûté la vie à 39 personnes. Innocent Ngendakuriyo alias Nzarabu l’inculpé principal dans ce dossier a cité le Général Adolphe Nshimirimana et Kazungu comme planificateurs de l’attaque de Gatumba. Celui-ci a demandé la comparution des deux personnalités, mais la justice brillera par son incapacité à convoquer l’homme fort de la police présidentielle d’alors et son protégé.

Le dossier le plus emblématique de la défiance des Généraux de la police face à la justice, c’est l’assassinat en avril 2009 d’Ernest Manirumva, l’ancien vice président de l’Organisation de Lutte Contre les Malversations Economiques (OLUCOME). Le rapport de la FBI avait suggéré l’expertise des services de renseignement américains via l’ambassade des USA à Bujumbura par le prélèvement de l’ADN de certains hauts gradés de l’armée et de la police dont celui du Général Adolphe Nshimirimana, ce qui était aussi le vœu de la société civile burundaise, mais qui ne sera jamais exhaussé.

Les défenseurs des droits humains crient au scandale et se demandent où est la justice !




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

6330 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par   ce  lundi 26 janvier 2015   à 17 : 06 : 47

J’ADORE NOS GENERAUX !
AU MOINS EUX ILS DECIDENT, EXECUTENT ET ENDOSSENT en silence sans crier au secours. Vos histoires de diabolisations sonnent dans des oreilles ententives et ne vous etonnez pas de l’ffet boumelang. Je feuillettais dans differends dossiers lis aux elections et je trouve nulle palle ou est mentionne le financement des journaux pendant les elections. Est ce pour ca que vous vous prenez a la CENI et au pouvoir dans son ensemble ?
Nimwigumye mubaze abandi uko bitunze.



Par guy   ce  lundi 26 janvier 2015   à 18 : 11 : 25

Merci de ce rappel, fesez-le souvent car, c’est toujours bon de naviguer dans l’histoire,on y apprend beaucoup.

quant a ce titre, sauf que le Burundi n’est pas sous un regime militaire, normal que des gens de ce rang soient tentes de faire la Loi.

Je vous rappelle l’Histoire d’un ancien tout puissant du Rayaume de Babylon,le fameux Nebucadnetsar (cfr la Sainte Bible, le livvre de Daniel chap4. C’est normal qu’un homme qui s’estime puissant fasse la loi. c’est comme ca qu’ils ecrivent leur histoire.

Mais ce qui est interessant c’est le denouement de leur histoire.

Malheureusement l’histoire est la pour prouver que les hommes n’apprennent rien de l’histoire.

Le peu que j’ai pu en retenir c’est que seul Dieu Saint et juste fait la loi sur la terre et au ciel.



Par Augustin   ce  lundi 26 janvier 2015   à 20 : 34 : 54

Ces generaux sont tranquilles,puisqu’ils ont resiste a tant de calamites,ce ne sont pas les montages de la RPA qui peuvent les intimider alors que tout le monde commence a voir le manque du serieux de nos journalistes.
les medias prives soutiennent farouchement la rpa malgre que leur bassesses furent decouvertes, ce qui s’interprete par solidarite negative.
Cet acharnement de vouloir faire tomber le pilier du pouvoir( l’homme qui ne favorise pas le travail aux anciens digniataires qui veulent a tout prix revenir), ne marchera jamais.
Qu’ils se ressaisissent,on a confiance en nos generaux.



Par   ce  mardi 27 janvier 2015   à 00 : 45 : 38

Pauvre nkurunzinza qui est oblige de s aventurer a un troisieme mandat pour les proteger et insi sacrificer le pays et ses realisations juste pour sauver ces criminals et Ces voleurs.



Par ingaruko@yahoo.fr   ce  mercredi 28 janvier 2015   à 09 : 02 : 48

ces gens comme augustin qui trompent leurs soient disant amis vraiment !!! ces généraux ne sont pas du tout tranquilles par contre ils ont perdu la tête. qu’ils demande à Buyoya comment éliminer les traces des crimes politiques qu’on a organisés. si non, qu’ils cessent de jeter le tore à nos martyrs de la vérité (journalistes Burundais)car la vérité c’est Dieu lui même celui qui pense qu’il peu le défier se trompe. Chers généraux avec votre seigneur protecteur nkurunziza, vous piétinez le droit en utilisant la magistrature pour réprimer la vérité et la justice, sachez le une fois pour toute et que personne ne vous trompe : Dieu, il est très sensible à la Justice. et les crimes que vous commettez sont dévoilés devant la face de Dieu le tout puissant et vous n’aller pas échapper à sa colère si vous ne vous convertissez pas. Notre Dieu est miséricordieux revenez il vous pardonnera. la RPA est lumière pour vous détournez-vous de ces menteurs qui cherchent à manger en disant toujours que vous êtes puissants car la puissance de l’homme n’est que dans les bonne relations qu’il a avec le Seigneur Jésus. murambwirira dolofo atazi igifaransa muti imisi iraguhenda ububasha buva kuri shetani bumara akanya urume rumara uzotangara nutihuta gupfa mugenzi niyo ivyo uriko urakora vyakugarukako utihanye ngo uhinduke nka Saoul yahindutse Paulo. umuhanizi mubi angana umurozi reka RPA ikore kandi ivyo ivuga ubifatireko mukumenya ko atacagizwe ibanga kitazomenyekana. iryo ni ijambo ry’Imana. Matayo 10,26. Mariko 4,22. Luka 8,17. Luka 12,2.



Par Rose Hakizimana   ce  jeudi 29 janvier 2015   à 03 : 29 : 47

ARIKO IYO MUVUGA KO NKURUNZIZA ABAPROTEGEANT,SINDABUMVA KUKO ABAKINGIRA KUGIRA NAWE YIKINGIRE ,MUTI KUKI KUKO DOCUMENTATION NI RWEGO RUGABWA DIRECTEMENT N UMUKURU W IGIHUGU NTAKINTU GIKOGWa PRESIDENT ATABIZI MBERE NOVUGA KO ARIWE ABAHA MISSION ,IKIVYEMEZA NUKWO ABARUNDI BISHWE KUVA MURI 2009 ,ABATEKEWE MU MASACHE NO MU BIRAGO ABACIWE IMITWE ABATAWE MU NZUZI NA BANYURUJWE NTANARIMWE MWIGEZE MWUMVA PRESIDENT NKURUNZIZA YIGEZE YIYAMIRIZA UBWICANYI
MU GATUMBA NO MU CIBITOKE KUKO ABAPFUYE BARI ABANYAMUGAMBWE WABO KANDI AHO KWARI UGUHUMA AMASO ABANTU KUGIRA ABABO NTIHAGIRE ICO BABAZA



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité



a

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa



a

Bubanza, Des mineurs "bandits"



a

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail



a

Santé : Suspension de toutes les associations des tradipraticiens



a

Bubanza : Des accusations de sorcellerie refont surface



a

Bubanza : La mesure de sécurité "couvre-feu" à Gihanga sème de zizanie



a

La police burundaise présente un des présumés auteurs des massacres de Ruhagarika



a

Des arrestations en cascades des agents de lumitel en grève



a

Des chiens errants à Bubanza, un danger public





Les plus populaires
"Les pays qui hébergeraient ceux qui ont commis des crimes au Burundi n’auront plus de prétexte", dit le ministre de la sécurité,(popularité : 100 %)

Bujumbura : Les conducteurs de vélos interdits de dépasser les ponts Ntahangwa,(popularité : 17 %)

Bubanza, Des mineurs "bandits",(popularité : 5 %)

Francis Rohero dans le collimateur du SNR,(popularité : 5 %)

Gihanga : Deux personnes d’une même famille tuées dans une embuscade ,(popularité : 4 %)

Le site de Businde est désormais un camp militaire ,(popularité : 4 %)

Le début de l’année devrait être prometteur,(popularité : 4 %)

Hussein Radjabu introuvable à Mpimba,(popularité : 3 %)

Santé : Les employés du CNPK menacent d’arrêter le travail ,(popularité : 3 %)

Nord Kivu : Boycott de l’appel du M23 par la population ,(popularité : 3 %)