La CENI accepte le rendez-vous malgré elle, mais…




Par: Marc Niyonkuru, , mercredi 28 janvier 2015  à 18 : 51 : 35
a

Les partis politiques, la société civile et les partenaires aux élections vont se rencontrer ce jeudi et vendredi autour des imperfections sur le processus d’enrôlement des électeurs. L’opposition politique crie toujours. Pour elle, le plus grand espoir pour 2015 reste la correction des écarts qui ont été remarqués dans l’enrôlement des électeurs.

Dans une série d’interviews qu’ils ont accordée à la Radio Isanganiro ce mercredi les responsables des partis politiques de l’opposition et de la société civile ne mâchent pas les mots au moment où le parti au pouvoir et l’Uprona, aile reconnue par le gouvernement se réservent plutôt de révéler leurs attentes par rapport à cette rencontre.

Evariste Ngayimpenda , l’un des représentants du Rassemblement National pour le Changement, a dit que l’une des grandes tares de l’enrôlement des électeurs a été la distribution vaille que vaille de la carte nationale d’identité par et pour les membres du CNDD- FDD.

Selon lui, l’écart dans la distribution de la carte nationale d’identité constituera l’une des irrégularités qu’ils n’hésiteront à rendre public pendant ces deux jours que durera l’évaluation de l’enrôlement des électeurs. « Nous avons des rapports même si le travail n’a pas été facile pour l’opposition », a souligné Evariste Ngayimpenda.

Sinon, le ver se trouve déjà dans le fruit

La société civile Burundaise est aussi prête à fournir les irrégularités sur processus d’enrôlement. Elle a dit qu’elle va résumer lors de cette séance de deux jours les imperfections que plus 300 observateurs des électeurs de 2015 ont remarquées à travers le pays.

La société civile estime que la balle se trouve au ministère de l’intérieur si réellement les Burundais ont besoin de bonnes élections en 2015. Pour Anschaire Nikoyagize de la ligue Iteka, à défaut de tout refaire, la CENI devrait au moins corriger les irrégularités qui ont été remarquées.

« Si réellement les Burundais ont besoin de bonnes élections en 2015, Bujumbura doit corriger les irrégularités qui ont été remarquées sinon le ver se trouve déjà dans le fruit », a souligné Anschaire Nikoyagize.

La CENI tranquillise

Le porte parole de la CENI, Prosper Ntahorwamiye de sa part dit cette activité a été organisée pour répondre aux attentes de 18 partis politiques de l’opposition qui avaient souhaité la correction des irrégularités dans l’enrôlement des électeurs. Prosper Ntahorwamiye a dit que les clauses de cette rencontre seront considérées par la CENI.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

941 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article

Envoyer un message



Dans la même rubrique
a

La demande d’Agathon Rwasa rejetée



a

Politique : PISC et CAPES+ rejettent les conclusions du 5ème round du dialogue inter burundais



a

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » !



a

Benjamin Mkapa renvoie la balle au médiateur Museveni



a

Arusha : Ouverture solennelle du dialogue à l’absence du gouvernement



a

Médias : « Plus très suivi , plus très monitoré », selon le CNC



a

« Dialogue » ou « Monologue » ?



a

Partenaires techniques et financiers du Burundi réclament des clarifications sur la loi régissant les ONGE !



a

Certains invités au 5ème round du dialogue inter burundais affichent un recul



a

La province Gitega décide d’enlever les pancartes de Nyambeho controversées





Les plus populaires
La demande d’Agathon Rwasa rejetée,(popularité : 8 %)

Une vingtaine d’ONGES au Burundi « se sont déjà repliées » ! ,(popularité : 6 %)

La décentralisation toujours problématique en Mairie de Bujumbura,(popularité : 5 %)

Pierre Nkurunziza devrait respecter les Accords d’Arusha et la constitution ,(popularité : 5 %)

L’uprona, aile de la réhabilitation, soutient l’appel à la grève lancé par la société civile sur la vie chère,(popularité : 5 %)

L’UPRONA se dote de nouveaux organes ,(popularité : 4 %)

Bujumbura-Mairie : Le sénat burundais déterminé à mettre un terme aux constructions anarchiques ,(popularité : 4 %)

Le président du parti APDR destitué ,(popularité : 4 %)

France : Quai d’Orsay sur la poursuite des violences au Burundi,(popularité : 4 %)

Burundi : Suspension pour trois mois de toutes les ONGs non gouvernementales,(popularité : 4 %)