La CADH appelle le gouvernement à se conformer à l’obligation du respect de la liberté d’expression




Par: Aubin Niyonkuru , jeudi 29 janvier 2015  à 15 : 34 : 37
a

La commission africaine des droits de l’homme et des peuples se dit préoccupée par la détérioration de la situation des droits de l’homme au Burundi. Dans un communiqué sorti le 27 janvier , cette commission s’inquiète des informations qu’elle reçoit faisant état d’intimidation et de harcèlement contre les acteurs de la société civile, « et la récente arrestation de Bob Rugurika, journaliste et directeur de la radio publique africaine.

Maitre Reine Alapini-Gansou, présidente de la Cadhp rappelle que ce journaliste est incarcéré pour avoir fait parler une personne qui se présentait comme témoin dans l’affaire du triple assassinat des sœurs italiennes de la congrégation des xavériennes, à la paroisse guido maria conforti de Kamenge. « La rapporteure spéciale condamne fermement cette arrestation si elle s’avérait arbitraire et demande la libération immédiate de Bob Rugurika », lit-on dans ce communiqué.

Maitre Reine Alapini-Gansou rappelle aux autorités burundaises leurs responsabilités découlant des recommandations de la déclaration de principes sur la liberté d’expression en Afrique, les déclarations de Kigali, et de Grands-Bay, ainsi que celle des nations unies sur les défenseurs des droits de l’homme. De même, elle invite le gouvernement burundais à se conformer à ses obligations au titre des instruments régionaux et internationaux dûment ratifiés, notamment la charte africaine des droits de l’homme et des peuples.

La présidente de la Cadhp demande aussi autorités burundaises d’assurer la promotion et la protection des droits de l’homme pendant cette période pré-électorale. Elle les invite aussi à s’assurer que la société civile exerce leurs activités dans un environnent apaisé et exempt de toute forme de représailles.




Twitter cet article// Partagez cet article sur Facebook

514 ont visité l'article



Votre réaction sur l'article/émission/brève..

Par Rose Hakizimana   ce  vendredi 30 janvier 2015   à 02 : 11 : 55

AVEC UN GOUVERNEMENT QUI SE PLACEE A LA TETE DE LA JUSTICE LE BURUNDAIS N AURONST JAMAIS LA PAIX IL FAUT DIFFERENCIER LES PLACES HARI URUHARA RWA LETA RUSHAKA KWIHARIZA NUKURENGERA AMATEGEKE AKINGIRA KANDI AKUBAHIRIZA IGIHUGU
IZO NZEGO ZOSE ZIFISE AKAZI NIKIBANZA BAHABWA NAMATEGEKO UMWE WESE LERO NARABE KANDI ARANGURE AKAZI YASHINZWE NKUKUJA GUTEGEKA UBUTUNGANE NUKUSHAKA KWIKINGIRA KU VYO BAKOZE



modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


Ecrire un message à l'auteur de cet article


Dans la même rubrique
a

Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » !



a

Télécommunication : Des bureaux de LUMITEL presque déserts



a

Droits de l’Homme : Des effectifs pléthoriques dans les prisons du Burundi



a

Droits de l’homme : Le Burundi dans la persistance des violations de droits humains selon l’ONU



a

Le parquet général met en place une commission d’enquête sur le carnage de Ruhagarika



a

Buta : 21 ans après l’assassinat des 40 séminaristes



a

Justice :Un militant du parti au pouvoir condamné à 3 ans de prison pour tenue de propos haineux



a

Droits l’homme l’homme : Le cimetière de Mpanda inondé



a

Kayanza : 5 ans de prison ferme contre une dizaine d’enseignants de Murambi



a

Dossier PARCEM, « l’affaire loin d’être terminée »





Les plus populaires
Des dossiers « ayant fait couler beaucoup d’encre et de salive » ! ,(popularité : 3 %)

Attaques de Cibitoke : Une famille reconnait son fils « victime d’exécution »,(popularité : 2 %)

MAHOPA : fuite ou enlèvement ?,(popularité : 2 %)

Les 28 putschistes comparaissent en audience publique,(popularité : 2 %)

Burundi : Il faut cesser de harceler les avocats et les journalistes ,(popularité : 2 %)

Evaluation de la situation des droits de l’homme à Genève en janvier en 2013 ,(popularité : 2 %)

Trois leaders de la société civile portent plainte contre Rema FM au CNC,(popularité : 2 %)

Le nouveau locataire de Mpimba n’est qu’ une goute d’eau dans l’océan,(popularité : 2 %)

Le procès de Gatumba : Des cadres de la police dans la ligne de mire de la défense,(popularité : 2 %)

3 journalistes menacés au Burundi ,(popularité : 2 %)